Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Manu Le Malin :
l'inexorable

Chaque vendredi, venez découvrir sur Notulus les artistes du festival Astropolis.
Cela fait maintenant près de 20 ans que Manu Le Malin squatte les platines. Le plus fameux représentant du HardCore hexagonal est toujours là, que ce soit sous son pseudonyme Manu Le Malin pour ses mixes HardCore, ou The Driver pour un son plus Techno.
Et ça fait bien plaisir...

Originaire de Paris, c'est au début des années 90 que ce fana de musique comprend qu'il veut devenir DJ. Après être rentré scotché d'une soirée rave, il décide d'investir dans du matériel et des disques.

Même si on ne trouvait pas dans ses sets la violence et la rage que l'on peut trouver dans ses mixes aujourd'hui, Manu Le Malin installait une atmosphère dure et l'on pouvait deviner qu'il s'intéressait au côté obscur de la Force... Il accompagnait la naissance d'un mouvement : le HardCore.

C'est en 1997 qu'il va alors sortir un album qui va devenir culte pour toute une génération de "teufeurs" : Biomechanik. Un album mixé au son révolutionnaire et très sombre, qui va insuffler une vague d'artistes qui feront la gloire du HardCore hexagonal.
Et pourtant ce n'était pas simple tant le style musical avait mauvaise presse. Manu Le Malin fut même accusé à tort de facho pour avoir choisi comme nom de label "Bloc 46", qui était selon Charlie Hebdo le nom d'une chambre à gaz. Il faut dire que le style sévère et para-militaire qui accompagnait le HardCore contrastait avec la liberté et l'ambiance que l'on trouvait pourtant dans ces soirées-raves...
De l'extérieur elles faisaient peur et on avait facile de fantasmer qu'il se passait les pires choses derrière les murs de ces usines désaffectées.

Deux opus suivront : "Biomechanik 2" (1999) et "Biomechanik 3 The Final Chapter" (2005). Le deuxième se paiera même le luxe d'être accompagné d'un magnifique DVD du mix filmé dans le musée de H.R. Giger, créateur de la bête des films "Alien".
Manu Le Malin se fera même tatouer sur le corps ce style Biomechanik dont il est si fan.

N'oublions pas de signaler qu'entre temps, il sortit l'album "Fighting spirit" (2002), qui n'est pas un CD mixé, mais le premier album de composition de Manu. Un album salué par la critique à sa sortie.

Manu Le Malin n'est pas un artiste facile d'écoute, mais c'est un artiste indispensable à qui s'intéresse à la musique électronique.

Il se produira le samedi 31 juillet au Festival Astropolis.


2 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Manu Le Malin
Manu Le Malin

Manu le Malin est un DJ français, il est l'un des représentants de la scène Techno Hardcore.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags