Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Sumbur l'interview

Quartet de Jazz Rock au sens large du terme, Sumbur s'est produit au Grattoir à Gerardmer. C'est là que nous les avons rencontrés pour une petite interview bien sympathique.

Vous existez depuis 2008, comment s'est créé Sumbur ?
On vient quasiment tous du même village, on était au lycée ensemble, ça fait plus de 10 ans qu'on joue ensemble.

Quelles sont vos influences musicales ?
Nos influences résident dans le rock des années 70, période où le rock était libéré et pas enfermé dans des carcans comme on peut l'entendre maintenant. Des groupes comme King Crimson, Magma, Univers Zero. Sinon, on aime des trucs très différents de Miles Davies à Steve Reich. On ne se prend pas trop la tête, on aime le son des 70's mais nous ne cherchons pas à y coller absolument.

Comment procédez-vous pour composer ?
On n'a pas trop de système, de recette, tout le monde peut ramener un son. On a pas mal d'écriture, on fait des alliages entre écriture et improvisation. Parfois on agence des idées, on regarde si ça tient la route, on recommence. On compose avec une vue plus ou moins claire sur le rendu qu'on voudrait avoir. On ne se prend pas trop la tête, l'objectif numéro un reste se contenter de nous-mêmes.

Comment définiriez-vous votre musique ?
On est des rockeurs, on aime quand la batterie casse, quand il y a de la disto. On aime quand ça grince.

Votre actu ?
On va commencer à bosser sur un vrai album et surement refaire un EP. On fait surtout ça pour jouer ensemble, il n'y a pas de démarche commerciale, c'est le plaisir de jouer tous les quatre, on est un peu l'art pour l'art, si ce qu'on fait plait au public qu'on rencontre, qu'ils se rendent sur notre myspace, on est content.
Sinon on va envoyer des disques pour trouver quelques salles. On a de la famille en Estonie, on pourrait trouver quelques dates là-bas. Mais pour le moment on répète beaucoup, on veut que notre travail soit abouti, c'est une musique assez exigeante.

Romain Pivard - Saxopropagtor
Kalevi Uibo - Guitarchitector
Adrien Geschickt - Abassyc resonator
Jean Bernhardt - Temporalis masturbator


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags