Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Premier album polémique pour les Rois de la Suède

Ils ont fait parler d'eux avec leur titre choc "Ta liberté de voler", mais ils n'en sont qu'à leurs débuts ! "Néon Futur", le premier album des Rois de la Suède, appuie là ou ça fait mal. On pourrait dire qu'ils sont un compromis entre les Fatals Picards et la Chanson du Dimanche, réveillant l'esprit punk derrière des paroles à prendre au quinzième degré pour ne pas mal comprendre l'engagement du groupe. Autant les deux premiers extraits dénonçaient des sujets plutôt légers (téléchargement illégal et Nutella), autant les 17 chansons de "Néon Futur" s'attaquent à des sujets parfois beaucoup plus sérieux. On pourrait penser que la critique non-stop serait un peu facile à la longue, mais les Rois de la Suède ont un sens de l'humour qui ne nous lasse pas, chacune de leur cible est descendue en règle ; les DJs et leur pseudo-créativité, les chansons d'amour, les faux écologistes, les faux scientifiques et quand même beaucoup la politique. L'album est scindé en deux parties, une "Face A" plus légère dont les chansons feront certainement dresser les poils de quelques-uns qui se sentiront concernés, ainsi qu'une "Face A'", qui pourrait sembler plus abordable mais dont le message des chansons est en fait extrêmement engagé et dénonciateur. Pas étonnant de les voir à la Bastille pour un concert contre le racisme où à la Fête de l'Huma.


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags