Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Roger Do Minh

16 ans ou presque...

Voici un "teen movie" pas comme les autres. Comme le confie le réalisteur Tristan Séguéla, il s'agirait ici d'un "coming out of agestory", une histoire où le héros passe de l'âge adulte à l'adolescence. Farfelu ? Oui, un peu. Une comédie faite de rebondissements dans laquelle Laurent Lafitte ("De l'autre côté du périph", "L'écume des jours") se retrouve en pleine crise d'adolescence. Ce long métrage embarque les spectateurs dans un voyage où le calme et l'équilibre ne sont pas de rigeur. Pour Tristan Séguéla, le plus compliqué dans ce film était les "scène de fêtes", pourtant essentielles. "On a tourné pendant une semaine, et c'était fatiguant car nous étions tout le temps dans l'énergie. Faire la fête c'est sympa, mais pendant une semaine et avec 200 ados ça devient…redondant !"

"16 ans ou presque" se révèle être une excellente comédie pour terminer cette année en beauté.

Synopsis :
A 34 ans, Arnaud Mustier, avocat et philosophe, est un symbole de réussite et d'excellence. Pour son frère Jules, 16 ans, il est surtout chiant, très très chiant ! Jusqu'au jour où Arnaud est pris d'étranges pulsions et se découvre quelques boutons d'acné. Le diagnostic tombe : il souffre d'un syndrome rare de puberté tardive. Emporté par un tourbillon hormonal, et en compagnie de son frère et sa bande, il va découvrir la jeunesse qu'il n'a jamais eue.

"16 ans ou presque" dans les salles le 18 décembre 2013.


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?