Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

"Délire à deux" au Théâtre du Lucernaire

Un couple, une histoire : au-dehors, la guerre, au-dedans, des querelles absurdes. Des jeux de mots décalés et des disputes illogiques révèlent les fissures du quotidien et l'acharnement des personnages à s'accrocher à une réalité qui les fuit dans un monde qui se délabre. Aussitôt que point la tragédie, le rire prend le pas. Aussitôt que le burlesque l'emporte, le tragique surgit. Au milieu de cette querelle de couple des instants de grâce illuminent la scène, dévoilant la tendresse de Ionesco pour la petitesse et la grandeur de l'homme. Eugène Ionesco, en artisan de la vie, montre dans cette pièce courte un condensé de son art, mettant en scène les thèmes qui lui sont chers : l'absurdité des conflits - nationaux ou intimes - et le rire, qui, en toutes circonstances, peut sauver l'homme en tournant en dérision sa façon de prendre la vie au tragique.

Une mise en scène d'Edith Vernes avec Jacques Faugeron et Anne-Sophie Rondeau
Décors et vidéo sont de Dimitri Tsykalov, les lumières de Jean-Luc Chanonat, la musique de Jean Rondeau et le son d'Aurélien Pasquet et Colas Reydellet

A partir du 17 février 2010, du mardi au samedi à 21 heures
Théâtre du Lucernaire 53 rue Notre-Dame des Champs d'Eugène Ionesco


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags