Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©MarianneH/Lothringen

Lothringen,
l'esprit metal made in Lorraine

Lothringen est un petit nouveau dans la grande famille du metal. A l'occasion de la sortie de leur deuxième album, Notulus met le focus sur ces passionnés de metal.

Tout d'abord, pouvez-vous nous présenter votre groupe, ses membres ?

Le groupe Lothringen est constitué de Julien Desprez (chant, claviers) 32 ans, de Maxime Hulot (guitare) 19 ans, de Xavier Martinaud (basse) 34 ans, Alexandre Valentin (batterie) 20 ans. Nous habitons tous à Saint-Dié-des-Vosges, sauf Xavier qui est de Gérardmer.

Depuis quand faites-vous de la musique et comment vous est venue l'idée de faire un groupe ?

Nous avons joué tous les quatre dans de nombreux groupes auparavant. Même Maxime et Alex, qui sont très jeunes (19 et 20 ans), ont déjà une solide expérience de la scène. En fait, Lothringen existe depuis 2006, mais était à l'origine constitué d'autres musiciens. Au gré des aléas de la vie, des changements de line-up, le groupe s'est retrouvé en "sommeil" d'avril 2007 à février 2009. C'est en rencontrant Alex, Maxime et Xavier dans le groupe de reprises "37°2" que le projet de réactiver Lothringen s'est peu à peu concrétisé.

D'où vient le nom "Lothringen" et que signifie-t-il ?

Lothringen signifie tout simplement "Lorraine" en allemand. J'ai eu l'idée de ce nom en 2006. Je trouvais que ce nom sonnait très "médiéval" voire héroïc-fantasy, un peu comme certains noms de lieux dans le Seigneur des Anneaux. En tout cas, il colle parfaitement avec l'esprit des titres du groupe, dont les thèmes sont souvent d'inspiration gothique/médiéval.

Comment qualifieriez-vous votre style musical ?

C'est toujours très dur de définir sa propre musique, mais je dirais que ça balance entre la pop "musclée" et le heavy-métal mélodique. Les quatre membres du groupe sont influencés par le rock et le métal, mais à des degrés différents. Notre batteur aime Pantera, Slayer... notre guitariste aime System of a down, metallica... personnellement j'aime Nightwish, Europe, Sonata Arctica... Quant à notre bassiste, il a une préférence pour le rock (Toto, par exemple). Bref tout cela crée un compromis musical. Nos compos vont forcément chercher des choses ici ou là.

Quelles sont vos sources d'inspiration ?

L'histoire, l'heroïc-fantasy, les doutes et les peines de l'existence. Les actes manqués, les choses que l'on aurait dû faire mais que l'on a laissé de côté, sans imaginer que cela générerait plus tard de grandes souffrances. Tous nos textes sont en anglais, car c'est une langue qui permet de beaucoup mieux de mettre en valeur notre style de musique (et réciproquement). J'ai déjà essayé d'écrire en français, mais ça n'a pas été convaincant.

Comment s'est passée la composition de l'album ? Est-ce le fruit d'un travail collectif ou l'un écrit les textes et un autre compose la musique ? La musique vient-elle avant les paroles ?

©MarianneH/Lothringen
©MarianneH/Lothringen

Pour cet album, j'ai composé intégralement paroles et musiques. En revanche, pour le prochain, le travail d'écriture des musiques sera plus collectif, même si je continuerai à écrire les textes. En effet, en tant que chanteur, j'imagine assez mal chanter les paroles de quelqu'un d'autre. Chanter mes propres textes me permet de les ressentir profondément et d'y mettre toute mon âme.

Parlez-nous de votre première expérience d'enregistrement ? Le lieu, vos impressions...

Pour ma part, j'ai déjà enregistré un premier album avec Lothringen en 2006, intitulé "Inner Crusade", mais c'était avec un autre line-up. Nous avions enregistré avec du matériel de home-studio (ordinateur équipé de Cubase, interface audio...). Nous ne maîtrisions pas encore bien les techniques d'enregistrement, mais nous n'avions pas les moyens financiers d'aller en studio. Bref, le résultat final s'apparentait plus à une démo qu'à un véritable album. Pourtant, nous avions enregistré 12 titres !!!
D'une manière générale, enregistrer n'a rien d'agréable pour la plupart des musiciens. C'est horriblement long, ça nécessite une concentration constante, cela génère beaucoup de stress, car il faut souvent faire des dizaines de prises pour obtenir le son parfait, tout en respectant les délais impartis... A titre personnel, je préfère nettement la scène au studio.

Un clip est-il en préparation ?

Oui. Nous sommes actuellement dans la phase de pré-production. Le clip de "Do you feel the Bogeyman ?" devrait être terminé pour fin mai / début juin.

Dans quelle grande salle et quel festival aimeriez-vous jouer ?

Au risque de paraître un peu mégalo, nous rêvons de faire des festivals comme le Hellfest, ou des salles telles que l'Elysée Montmartre. Mais pour l'instant, nous devons rôder notre show dans des salles un peu plus modestes. Nous débutons notre tournée chez nous, à Saint-Dié, le 16 avril à l'Entracte. C'est symbolique, car c'est de là que tout est parti. Ensuite, nous allons écumer le plus de salles et de festivals possibles dans la région Lorraine et au-delà. Si nous sommes demandés ailleurs, nous irons avec grand plaisir !

Quels sons peut-on écouter dans votre IPod ou MP3 ?

Europe "Start from the dark", Stratovarius "Infinite", After Forever "Omega", Angra "Rebirth", Patrick Rondat "Amphibia", Nightwish "Ocean born", Metallica "Black album", Within Temptation, "The heart of everything", Evanescence "The open door", Lordi ""the Arockalypse", etc.


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?