Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Yuksek au festival Panoramas

Yuksek se produira ce soir au festival Panoramas à Morlaix. Notulus vous offre l'interview de cet artiste qui se nourrit de ses rencontres et de toutes les musiques pour créer un son unique, reconnaissable entre tous.

Pourquoi avoir choisi ce pseudo ?

C'est une bonne question ! Parce que j'ai du voir ça quelque part et j'ai trouvé le nom amusant. En tout cas, visuellement, les Y, les K, et puis j'avais pas envie d'un nom qui veuille dire quelque chose en particulier. Voilà, ça ne va pas plus loin que ça.

Comment passe-t-on d'une formation de piano classique au conservatoire à une carrière aboutie dans l'electro ?

Je ne sais pas⦠juste parce que j'ai toujours été ouvert à plein de musiques différentes. Même quand j'étais au conservatoire, je n'écoutais pas que de la musique classique et maintenant que je n'y suis plus, j'en écoute encore. Mais aussi effectivement de l'electro, ce n'est pas ce que j'écoute le plus, mais de la pop, du rock, du rap, enfin comme tout le monde quoi. J'ai une culture un peu généraliste et puis, l'electro, c'est ce que j'aime bien faire comme musique. Et puis en même temps, je produits plein de trucs. Par exemple en ce moment, je viens de finir de produire l'album d'un groupe de pop complète, pas du tout électronique. Voilà, donc je ne fais pas que ça non plus.

Quelle sensation éprouves-tu à fabriquer des sons ?

... je ne me pose pas ce genre de question, je ne sais pas... sans doute parce que j'aime bien sinon j'aurais choisi un autre métier mais non, je n'ai pas de recul par rapport à ça. C'est ce que je fais tout le temps donc ça me fait plaisir. Ca fait partie de ma vie.

Quand tu composes un album quels éléments te viennent en premier (thèmes musicaux, paroles, pochette d'album) ?

Sur tout pas tout ce qui concerne l'image et les graphismes, ça c'est sur ! C'est le dernier truc auquel je pense même souvent un peu tard. Mais non, je n'ai pas de méthode de travail à proprement parler en fait. Effectivement, parfois je commence par une idée de voix, une idée de beat de base ou d'un son, d'une mélodie, d'accord ou d'un rythme, enfin je pense que je n'ai pas fait deux morceaux de la même façon depuis que je fais de la musique. Non, c'est hyper variable, je n'ai pas de recette.

Quelles sont tes inspirations musicales ?

Elles sont variées, c'est un peu comme tout le monde. Moi j'ai une culture assez mainstream à la base. Quand j'étais ado j'écoutais aussi bien Nirvana, les Doors, Loo Reed, après ce qui m'a plu dans l'électronique à la base ce sont les trucs de Warp, Square Pusher, Aphex Ttwin mais aussi les français les Daft, Phoenix, Air enfin... c'est hyper varié, je ne saurais pas autant que les trucs très électronique comme YMO ou même Suicide. C'est hyper large, j'aurais même du mal à citer une influence plus qu'une autre.

Tu mixes pas mal de styles musicaux, est-ce que ça te brancherait de mixer du classique ?

Non, parce que je mélange pas mal de trucs mais plus comme des influences, plus que vraiment dire « là je mets un truc cliché de rap sur des guitares rock'n roll et un beat electro, c'est pas le principe donc non. Et puis le classique, non c'est un truc que je respecte trop pour le mélanger à des choses. Ca a rarement été de bon goût en tout cas.

Tu es l'auteur de nombreux remix, de Mika à Kaiser Chiefs en passant par Booba, comment fais-tu tes choix ?

Ce sont des propositions qui viennent des artistes, des labels ou des managers. Et ça se fait parce que j'aime beaucoup les groupes a priori comme ça a été le cas pour Phoenix, Gossip, Tahiti 80 même Kaiser Chief et même Booba finalement dans un autre style qui n'est pas trop ma culture mais j'aime bien ce qu'il fait. Voilà, globalementl c'est plutôt comme ça que ça : quand les voix me plaisent, c'est en général le point de départ de mon boulot sur les remix. C'est-à-dire que je prends principalement les voix et pas grand-chose d'autre dans les originaux et j'en fais autre chose.

Nous savons que tu as produit le dernier album des Birdy Nam Nam. Est-ce que se sont eux qui t'ont sollicité ou est ce l'inverse ? Pourquoi ?

Non c'est eux. En fait on s'est rencontré parce qu'on était signés sur le même label. Je suis passé dans les locaux et eux avaient leur studio à l'époque là-bas. On a discuté un peu, ils m'ont demandé dans un premier temps de faire un remix pour "Trans Boulogne Express", le premier maxi qu'ils ont sorti avant leur album. Ils étaient un peu embêtés avec leur album parce qu'ils avaient quasiment fini toutes les compos mais ils avaient besoin de quelqu'un pour le produire et le mixer, pour avoir un regard extérieur sur les arrangements. Ca s'est fait comme ça.

Aujourd'hui avec quel artiste aimerais-tu collaborer ?

C'est une question qu'on me pose souvent et franchement, je n'y réponds pas parce qu'en même temps y plein de gens et que je ne peux pas donner un nom comme ça. Et puis, en général, si je travaille avec des gens, c'est plutôt des rencontres et des envies de travailler avec quelqu'un plutôt que vraiment un phénomène du genre « je suis hyper fan de cette personne, je veux absolument faire un truc avec ». Jusqu'à maintenant, ça ne s'est jamais passé comme ça, donc je ne sais pas, on verra.

Le titre "Tonight" a été utilisé pour une publicité de peugeot. Aimerais-tu composer pour des musiques de films ? Si oui, pour quel genre de films ?

Ou pour quoi pas, il n'y a pas de genre de film en particulier car j'ai plein de genres mais encore une fois, ce serait plutôt "avec qui ?" Ce serait plutôt une rencontre avec un réalisateur. Je n'ai pas d'a priori sur le style de film que j'aimerais faire. Bon j'ai déjà eu des débuts de propositions mais c'est quelque chose qui prend beaucoup de temps et moi depuis deux ans j'ai pas beaucoup de temps à consacrer à autre chose qu'à des tournées ou mes albums ou mes remix. D'ailleurs cette année je vais jouer un petit peu moins, et puis je ne vais plus faire de remix a priori. Je vais essayer de me concentrer plus sur mes trucs et après, on verra.

Quel est le profil de ton public ?

Oh là, bonne question ! Je ne sais et comme on dit, on ne choisi pas son public... j'en sais rien, c'est assez large finalement. On a tendance à dire que l'electro là comme ça, en ce moment ça draine un public très jeune et en même temps, avant-hier, j'ai joué à l'Alhambra à Paris, un concert un peu parisien pour clore un peu toute l'histoire de ce premier album, eh bien là, le fait que ce soit un concert à neuf heures le soir, que les places sont un peu chères parce que c'est une salle un peu chic tout ça, eh bien le public était plus autour de la trentaine que quatorze ans. Donc je n'ai pas de généralité, des garçons des filles, des jeunes et des moins jeunes, non c'est assez large je crois.

Quelle est ta plus grande satisfaction : que ta musique passe dans les clubs ou de jouer en festival ?

Ah de jouer en festival !

Tu t'es produit à l'étranger, qu'est-ce qui t'as plu dans cette expérience ?

Le truc, c'est que je fais ça depuis longtemps en fait ! Là, il y a une espèce de focus depuis la sortie de l'album mais ça fait quatre - cinq ans que je tourne beaucoup. Là la tournée en Australie, c'était la troisième, c'est pas nouveau donc ça fait partie du truc, c'est pareil que de jouer en France sauf qu'on voit des paysages différents et des gens qui parlent une autre langue... L'accueil est le même en général, quoique ça dépend des pays mais jusqu'à maintenant, là je citais l'Australie, où c'était même plutôt mieux jusqu'à y'a pas longtemps. Non il y a des pays où ça marche très bien : le Japon, l'Angleterre pour les concerts. Ca se passe bien.

Le 03 avril, tu joues au festival Panoramas. Que représente pour toi ta venue à ce festival ?

En fait, ça fait déjà assez longtemps que je devais le faire, ça fait plusieurs années que j'étais sollicité pour ça et aussi, je connais bien les organisateurs parce qu'ils sont aussi les tourneurs des Naïve New Beaters qui est un groupe que je connais bien. Donc on s'est beaucoup croisé et ça me fait très plaisir d'y jouer cette année et en plus je crois qu'il y a les 2 Many DJ's aussi. Ca va être la soirée des copains J !

Quel sentiment as-tu de jouer sur la même scène que Pony Pony Run Run ou encore 2 Many DJ's ?

Oh, en plus, pour le coup, les Pony Pony Run Run, je ne les connais pas depuis très longtemps mais on commence à bien se connaître, avec les 2 Many ça fait longtemps qu'on se voit, les Naïve, c'est tous des gens que je connais très bien donc je pense qu'on va bien rigoler.

DJ Pone, mdes Birdy Nam Nam, sera lui aussi présent au festival Panorama. As tu prévu de faire un mix avec lui ?

Non parce que moi je ne suis pas en DJ, je serai en live, je n'ai pas de disques, je joue sur des synthés, je chante mes morceaux, c'est pas du tout un truc de DJ donc non.

Tu finis ta tournée 2010 et tu vas préparer un nouvel album pour 2011. Que nous réserves-tu ?

Bien écoute, seul l'avenir nous le dira ! Non, non mais comme je travaille dessus en ce moment, je n'ai pas spécialement envie d'en parler, je n'ai pas assez de recul et c'est trop frais donc je préfère ne pas en parler .

Un dernier mot pour les lecteurs de Notulus ?

Oui, bien sur à ce soir !


Yuksek, ce soir au festival Panoramas à Morlaix


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags