Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Freeman et Fossoyeur :
le duo de choc


A l'occasion de la sortie de leur album "Moi et Moi Seul" dans les bacs depuis le 19 avril 2010, Freeman et Fossoyeur ont accordé une interview à notre média afin de présenter leur projet commun.

Comment vous êtes vous rencontrés ?

Freeman/Fossoyeur : C'est la musique qui nous a réuni. On s'est rencontré dans un studio d'enregistrement, mais chacun savait ce que l'autre faisait.

Comment est né votre projet musical ?

Nous avons fait un « featuring » qui c'est très bien passé. Puisque l'on connaît du monde à travers la France, nous nous sommes dit « Pourquoi ne pas faire une compilation où il y aurait 7 titres communs et 7 titres d'artistes que nous apprécions ?»
A force que l'on travaillait nos titres, on a ressenti qu'il y avait une magie entre nous, une même vision, une même hargne et surtout une même méthode de travail. Rien n'était prémédité : on était en studio, on écoutait le son, on choisissait le thème, on écrivait et composait directement. En ¾ heures le morceau était bouclé !

Quelles ont été vos motivations de départ, pour collaborer ensemble ?

Freeman : Aujourdhui, le hip hop est devenu quelque chose que l'on évite. Son point de vue a besoin d'être défendu par rapport au reste de la musique (mondial).
Le fait de me retrouver avec Fossoyeur et qu'il pense la même chose que moi sur la musique et son monde, a été l'une de mes motivations. Ne pas avoir honte de dire qu'on fait partie du hip hop est une chose qui nous a encore plus réuni. Aujourd'hui, beaucoup de mecs (on ne citera aucun nom) évitent le mot « hip hop » pour essayer de s'incruster dans la pop. Fossoyeur et moi sommes très fiers d'appartenir au hip hop.
Fossoyeur : Mes motivations de départ : Faire collaborer l'ancienne et la nouvelle génération, rassembler Paris et Marseille sur un album commun, faire tomber le cliché et surtout parce que Freeman est un homme très très humble malgré son parcours et qu'il respire, mange et vit hip hop comme moi !

Avez-vous toujours eu une passion pour la musique ?

Fossoyeur : J'ai suivi mon destin et il m'a amené à la musique. Depuis que j'ai 8 ans j'ai toujours eu un casque sur les oreilles, puis mon sens de l'art s'est développé.

Votre album est sorti le 19 avril, pourquoi avoir choisi le titre « moi et moi seul ? »

Déjà, ce titre est tiré du fait qu'aujourd'hui tout est «je » ou «moi ». La société actuelle, n'est pas basée sur le pluriel mais sur le singulier. « Seul » car on est plusieurs a être seuls comme peuvent l'être nos quartiers de France ou les esprits égarés. « Moi et Moi », c'est affirmer que l'union fait la force.


Pouvez-vous me parler un peu de cet album ?

On ne s'est jamais posé de questions de ce qu'on allait faire. On a préféré mettre en avant notre intention première par rapport à l'écoute des sons et essayé d'amener une âme différente pour chaque titre et de faire comprendre aux gens notre état d'esprit sans retenue par rapport au monde qui nous entoure.

Qui a composé les morceaux ?

Fossoyeur : Moi sur la plupart, sinon : M'Fasol, Arkane, DJ Lux

Pour écrire vos textes, partez-vous d'un thème en particulier ?

Non, les thèmes sont créés en fonction des mélodies, des sons.

Sur cet album, y aura t-il des clips de prévus ?

Oui, il y aura quatre clips « croiser le fer », « on la donne », « moi et moi seul » et d'autres que l'on choisira par la suite.

Selon vous, quel est le « plus » de cet album par rapport à d'autres qui sortent actuellement ?

Freeman : Puisque l'on fait partie du hip hop et que le hip hop ne nous appartient pas, à partir de là nous créons des choses différentes sans pour autant être les meilleurs ou moins bien que les autres activistes du hip hop qui existent en France ou ailleurs. On est là pour amener notre pierre a l'édifice du hip hop.
Fossoyeur : le « plus » de cet album est de la fraîcheur, de l'originalité, de l'éclectisme dans un milieu qui tourne en rond depuis 4 ans.

Avez-vous prévu une tournée pour cette année 2010 ?

OUI, inch'allah !

Comment appréhendez-vous l'accueil du public?

Freeman : si je devais me poser une question ce serait : « comment le public appréhende notre arrivée? »
Fossoyeur : on a fait notre boulot avec cœur et sincérité. Si le public le ressent c'est formidable.

Que pensez-vous de la « scène hip hop » d'aujourd'hui ?

Depuis les années 90, le hip hop n'a jamais cessé d'évoluer, et aujourd'hui cela continue. Hiphopement votre !

Pour finir, seriez-vous ouverts à travailler sur d'autres styles musicaux (reggae, r'n'b,…) ?

C'est déjà fait et ça se fera encore !




0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags