Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Interview Al Core

Al Core, fondateur du célèbre duo Micropoint a accordé une interview à Notulus afin de promouvoir son nouvel album "Atomic Requiem".
Une interview dans laquelle l'artiste donne sa vision sur la musique électronique et le milieu hardcore.

A gagner prochainement sur Notulus : vos albums "Atomic Requiem" !!


Pourquoi avoir choisi de faire de la musique électronique ?

J'ai tout simplement décidé d'après mon vécu musical depuis plus de 20 ans, de composer de la musique électronique.
Ce qui, en France, à la fin des années 80, était une aventure de pionnier. Donc c'était : Exaltant, frais et épanouissant.
L'évolution était logique, au vu de mon épanouissement dans les différents courants « éléctros » (terme aujourd'hui générique) des années 80 et 90.

Quel est la différence entre l'album "Atomic Requiem" et les précédents?

Il met plus l'accent sur les musiques hardcore connotées dancefloor d'aujourd'hui, notamment la tendance frenchcore. C'est plus une continuité qu'une différence.

Pourquoi « Atomic Requiem » ?

Je trouve que ce nom sonne bien et il est en adéquation avec l'ambiance générale que je voulais créer. Une ambiance bipolaire : avec d'un coté la destruction systématique de repères mélodiques « classiques », soit l'inverse de la musique qui est un bruit qui pense, et de l'autre : l'autodérision qui pousse finalement à rire de tout ça. Au final : joyeux et destroy à la fois.

Comment caractérisez-vous cet album ?

Sombre avec une note d'espoir, comme après une grande catastrophe (atomique ?)

Dans quel style de musique, classeriez-vous « Atomic Requiem » ?

Dancefloor Bruitiste ? Dark Industriel Frenchcore ?
Mettre des étiquettes sur la musique est le métier des chroniqueurs musique, non ? Je suis ouvert à toute proposition censée.

Quels sont les artistes qui vous ont inspiré pour le réaliser ?

Radium - LE Dj Hardcore Français,
Lenny Dee - Le Créateur De la Techno Hardcore aux Etats Unis le « Godfather » (Le Parrain),
Paul Elstak, Dano, Prophet, Buzz Fuzz, Darkraver, Endymion, Enzyme… et j'en oublie, eux ce sont les inventeurs hollandais du hardcore électronique en Europe et ils le font perdurer encore aujourd'hui.
Speed Freak aka Martin Damm - Même Chose que les hollandais mais en Allemagne.
Manu Le Malin et Laurent Hô (France) pour leur style toujours copié et jamais égalé.
Feu Liza'n'eliaz - la hardcore queen from Anvers.
Toute la vague indus des débuts jusqu'à aujourd'hui (merci à axesscode.com, ils se reconnaitront). Etc…

Vous avez déjà travaillé en duo avec Radium pour Micropoint, puis en solo. Qu'est ce que vous préférez le plus, solo ou duo?

Je n'ai pas de préférence particulière, car j'ai toujours autant de plaisir que d'intérêt dans les deux cas.

Qu'est ce qui vous a poussé à faire une carrière solo ?

Après avoir pratiqué le binôme avec Daniel Tecoult (Radium), pendant plus de dix ans, j'ai tout naturellement eu le besoin de m'exprimer seul. Merci la MAO et tout son cortège de révolutions technologiques.


Qu'est ce qui vous éclate dans le « mix » ? Quel sentiment avez-vous de jouer avec vos platines et vos vinyles ?

Ce qui m'éclate ? Que les gens s'éclatent. Et c'est purement jouissif de pouvoir diffuser la musique qu'on aime, la partager, et recevoir en retour une énergie immense.

Préférez-vous mixer ou faire de la production en studio ?

C'est Très difficile à comparer. Les deux univers sont tellement différents et liés à la fois que j'aime autant l'un et l'autre.

Est-ce que pour le « kiffe » il vous arrive de mixer d'autres styles de musiques (style chanson française) ? Si oui, lesquels ?

Je prépare actuellement un projet plus « électro » qui est le résultat de mes influences softs de ces 20 dernières années. Sous le pseudo : Hartigan avec warfproduction.

Free Parties ou soirée en Club ?

Je suis allé et je me suis « produit » en free parties entre 94 et 96. Aujourd'hui j'ai grandiJ, j'aime les soirées bien organisées quel que soit le style.

Aujourd'hui, que pensez-vous du milieu hardcore ?

C'est un milieu qui évolue avec ses hauts et ses bas, je dirais qu'il mérite sa place en France.

Comment expliquez-vous la vague hardcore et free-party des années 2000 en France ?

Le modèle des grosses raves hardcore des débuts a subi un ralentissement du à sa radicalisation au milieu des années 90.
Depuis la découverte et l'implantation du style free party par la célèbre « Spiral Tribe », la free party s'est imposée en France à tous les gens qui avaient un désir de fête libre, utopique, authentique et libertaire, notamment chez les jeunes. Ce public jeune a apporté et apporte encore aujourd'hui la relève nécessaire du hardcore en France. La boucle est bouclée.

Comment réagissez-vous face aux personnes totalement hermétiques aux musiques électroniques ?

Je ne réagis pas. Par contre, j'ai souvent entendu à propos de mon travail en solo ou en duo : « Je ne comprends pas cette musique, mais ça, j'aime » ou « c'est bien fait ». Etonnant non ?


Que diriez-vous à une personne qui ne connaît pas ce style de musique, pour qu'elle écoute votre album ?

C'est très bien pour faire le ménage et ou embêter ces voisins.



"Atomic Requiem" dans les bacs depuis le 22 mars 2010. Un album à découvrir !


3 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Al Core
Al Core

Passionné de Techno depuis 1992, AlCore décide d'assouvir sa passion des musiques électroniques en fondant le groupe Micropoint avec un camarade de lycée, Radium. Micropoint deviendra au fil des années la formation la plus mythique du hardcore français.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags