Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

2009 Ben Baudart (All rights reserved) // www.baudart.be

Ghinzu se dévoile...

D'un rock intense et inspiré, le groupe Ghinzu originaire de Belgique est accueilli avec succès en France comme à l'étranger. Après avoir composé quelques musiques de films et travaillé sur leurs propres albums, Ghinzu a souhaité faire partager leur expérience aux lecteurs de Notulus à travers une interview.

Pouvez-vous me présenter les membres de votre groupe ?

John au chant, piano et synthé,
Mika à la basse,
Greg à la guitare,
Tony Mitchel pour la batterie,
et Jean Waterlot à la guitare, au chant et au synthé.

Comment s'est formé votre groupe ?

Notre groupe est né des cendres d'un groupe punk qui s'appelait "Las Vegas Parano". Je voulais alors faire quelque chose de plus calme, de plus organique et introduire de la mélodie dans le Chaos. Nous n'avions pas l'ambition de devenir un grand groupe international. On voulait juste faire un album. On s'est rencontrés dans les bureaux du père de Greg. Les bureaux étaient abandonnés. C'étaient des bureaux magnifiques.

Pourquoi avoir choisi le nom « Ghinzu »?

Pour avoir un mot qui n'existe pas dans lequel nous pourrions mettre la signification que nous voulions. La légende dit que c'est un mot ancestral à mi-chemin entre les arts martiaux et les énergies "voodoo" d'un vieux volcan islandais. Ca signifie "the more you cut the sharper it gets".

Quelles sont vos influences musicales ?

Goldorak, Albator, L'homme qui valait 3 milliards, la oub de Martini Bianco, les Ramones, les Queen, les Strangles, les Cramps, Elvis Presley.
Maintenant, au niveau des références musicales, on nous situe entre RadioHead et Muse.

Vous avez sorti 3 albums; « Electronic Jacuzzi » « Blow » et « Mirror Mirror .» Y a-t-il une différence entre chacun de ces albums? Si oui, laquelle ?

«Electronic Jaccuzi» est un laboratoire très organique, avec des structures très libres et des sonorités acoustiques (contrebasse, violon) qui en fait un album rock, indie avec certaines couleurs Jazz.
«Blow» est un voyage, avec des morceaux très ouverts qui jouent sur une dynamique très forte, ce qui en fait un album schizophrène, très calme et très violent à la fois.
«Mirror Mirror» est plus puissant, moins trippant, plus rock, plus compact, plus direct quant aux structures et aux melodies. Il est très intéressant parce qu'il introduit des arrangements très élaborés dans des contextes de mélodies qui pourraient paraître classiques. Les trois albums ont un point commun. On ne s'en lasse pas. Il y a des dizaines de niveaux de lecture et plus on l'écoute,...mmmhh,...."the sharper it gets" !

Pour vous, qu'est-ce qui est important dans la composition de vos musiques ou dans l'écriture de vos chansons ?

La dynamique, l'histoire, et surtout il faut qu'à chaque écoute, on ait des frissons. C'est fondamental dans notre musique. C'est une musique qui s'adresse directement à vos tripes.

Certains de vos titres issus de l'album « Blow » ont été utilisés comme bande originale de films. Qu'est ce que cela vous fait ?

Nous sommes autant influencés par les images que par la musique. Notre musique c'est avant tout de l'image.

Quel(s) plus beau(x) souvenir(s) gardez-vous de vos passages en France?

Le Nord, le Sud, Paris, les françaises, le saucisson, la baguette, TF1.

Quelle sensation vous procure l'atmosphère d'un festival comparé à celle d'une salle de spectacle ?

Le festival est moins intime mais c'est un endroit où l'on fait des rencontres avec pleins d'autres groupes. C'est souvent l'été.

Si vous deviez organiser un concert, quels artistes/groupes musicaux seraient à l'affiche ?

Trop compliqué. Un seul, les "night marchers", un groupe de Détroit. Ma plus grosse claque en live de ces 5 dernières années.

Quels sont vos projets ?

Une maison, un 4X4 un labrador, des vacances !

Pour terminer cette interview, que diriez-vous aux lecteurs de Notulus, pour qu'ils viennent vous voir sur scène, au festival ArtRock ?

Il y aura de la bière belge !


Vous aurez le plaisir de retrouver Ghinzu lors du festival ArtRock, à Saint Brieuc le vendredi 24 mai à partir de 23h00 - Place Poulain Corbion -


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Ghinzu
Ghinzu

Le groupe se forme en 1999 à Bruxelles autour de John David Israël, plus connu sous le pseudonyme évidemment connoté de John Stargasm. Il est rejoint par Mika Hasson, Greg Remy, Fabrice George et Sanderson Poe.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags