Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Gil Aniorte-Paz présente "Cabaret Eldorado"

Pour son nouveau spectacle "Cabaret Eldorado", le cantautor, Gil Aniorte-Paz offre une interview au média Notulus afin de présenter sa nouvelle création.


Tentez de gagner vos invitations sur notulus.com pour assister à son spectacle


Parlez nous de vous et de votre histoire.

Je suis d'origine andalouse de la région D'Almeria, ma famille s'est exilée d'Andalousie vers L'Algérie pour fuir le franquisme.
J'ai passé mon adolescence en Catalogne dans le milieu forain où j'ai découvert la guitare
Puis l'académie de guitare de Catalogne et des études de musicologie à la faculté d'Aix Marseille
Je vis à Marseille depuis, ville cosmopolite qui me correspond et ou j'ai basé ma création.

Vous avez beaucoup voyagé, qu'est ce que cela vous a apporté

L'envie de recommencer à faire de nouveaux voyages de voir le monde, de le comprendre, d'apprendre des autres cultures et d'essayer de nouvelles aventures musicales. J'aime voyager en travaillant.

Quelles sont vos influences musicales?

Tout d'abord le flamenco (Fosforito, El camaron de la isla), la musique classique espagnol (manuel de Falla Albeniz), la chanson d'auteurs latino américaine (Pablo Milanes,Athahualpa Yupanqui), le jazz et la musique brésilienne et en particulier Milton Nascimento (qui est mon compositeur et chanteur favori)

Comment est né le groupe, BARRIO CHINO ?

L'envie de faire une musique qui représente le mélange des cultures et la fusion des musiques d'aller et retour (fusion entre musique arabo andalouse, flamenco, polyphonies méditerranéennes, influences afro cubaine).
Nous qui sommes dans une ville portuaire, à l'écoute des vibrations du monde, nous avons crée ce groupe en 1994 avec ma sœur Sylvie Paz chanteuse et compositrice. Nous avons parcouru le monde de la Chine aux USA, l'Europe, l'Amérique, l'Afrique du Nord, la France, la Suisse, la Turquie (cd Mediterranostra/meldom publishing)
Nous avons crée en 2003 le spectacle Les Orientales « Hommage au music hall d'Algérie » avec l'orchestre de la radio nationale algérienne
(cd et dvd chez Mk2 music)
Nous avons tourné en scènes nationales au « London Africain Festival » et tourné en Algérie (avec l'aide des centres culturel français de la communauté européenne et de la radio nationale algérienne)

Qu'est ce qui vous tient le plus à cœur dans la composition de votre musique et dans vos origines?

Je me sens avant tout citoyen du monde, mes origines ne sont qu'un moyen de rencontrer l'autre. L'autre m'intéresse parce qu'il est différent de moi et parce qu'il me permet d'apprendre.
Vous allez bientôt présenter votre nouveau spectacle, parlez nous de sa création, ce qu'il représente.
« Cabaret Eldorado » se sont des chansons autour du mythe de la recherche de l'eldorado, l'inaccessible.

Finalement que cherchons nous dans notre existence ? Quel est le Graal le plus fabuleux ? : L'amour et la recherche de l'être aimé.
C'est autour de ce thème que j'ai écrit en racontant à chaque fois différents Eldorados : l'Eldorado amoureux, l'Eldorado politique, la nostalgie de sa terre
puis, l'évocation de personnages de femmes emblématiques comme Frida Khalo (peintre mexicaine) ou Carmela, l'icône guerrière de la guerre d'Espagne .

Vous allez bientôt présenter votre nouveau spectacle, parlez nous de sa création, ce qu'il représente.

« Cabaret Eldorado » se sont des chansons autour du mythe de la recherche de l'eldorado, l'inaccessible.
Finalement que cherchons nous dans notre existence ? Quel est le Graal le plus fabuleux ? : L'amour et la recherche de l'être aimé.
C'est autour de ce thème que j'ai écrit en racontant à chaque fois différents Eldorados : l'Eldorado amoureux, l'Eldorado politique, la nostalgie de sa terre
puis, l'évocation de personnages de femmes emblématiques comme Frida Khalo (peintre mexicaine) ou Carmela, l'icône guerrière de la guerre d'Espagne .

Pourquoi avoir appelé votre spectacle « Cabaret Eldorado » ?

L'univers du cirque et du cabaret m'a toujours fasciné, après la création du spectacle « Les Orientales » que j'ai dirigé avec l'orchestre de la radio nationale algérienne, j'ai décidé de revenir à une écriture plus proche de mon univers et de me lancer dans une aventure solo.
L'envie de réunir tous les styles de la musique latine : du flamenco en passant par le tango, la bossa nova et le boléro.

Que désirez-vous transmettre à votre public ?

J'essaie de l'amener à partager cet univers à m'accompagner dans ce voyage.

Quels sont vos meilleurs souvenirs sur scène et de vos voyages ?

Plusieurs souvenirs en vrac : les Francofolies de la Rochelle devant 10 000 personnes. Un très beau concert au théâtre Covarrubias à la Havane. Puis un concert plein d'énergie au lendemain de la naissance de mon fils Valentin !!

Quels sont vos projets ?

Faire connaître mon Cabaret Eldorado au maximum en France et à l'étranger.
Pour la rentrée de Septembre lancer, une nouvelle aventure musicale « Radio Babel Marseille » autour de la poésie du voyage, du cosmopolitisme de ma ville : Marseille
En chantant dans beaucoup de langues (français, espagnol, portugais, hébreu, arabe, Yoruba) et en utilisant différentes techniques vocales issues du chant flamenco, africain, arabo andalou mais aussi du slam !


Vous aurez le plaisir de découvrir "Cabaret Eldorado" le 27 et 28 mai prochain au Théâtre Montmartre Galabru (Paris 18ème)


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags