Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Psiko trouble l'ordre musical

Psiko artiste engagé, a signé en 2008 chez Audiogénic et nous arrive aujourd'hui avec un tout nouvel opus, dans les bacs depuis le 24 mai 2010, autant dire que nos oreilles sont on ne peut plus ravies.


"Beat + Torture + Kill", voilà un nom d'album prometteur qui risque de faire mal. Accro de la techno et de la "Frenchore", il se place dans la lignée de Micropoint ou encore Radium, en quelque sorte leur petit frère.
14 titres réunis sur un même CD, 1h17 et 45 secondes d'écoute ! Un caractère propre à chacune des musiques... Psiko n'a pas fait les choses à moitié.
Mélangeant de la techno, du Hardcore, des sons électroniques, des extraits de films, des remixes, des jeux de voix féminines et masculines, paroles acidulées, tendances affirmées... le jeune artiste se mouille, ose et on aime hum... !
L'album démarre en force. Le premier titre "Too Much Komplik8" ouvre le spectacle et annonce la couleur. Une musique complètement délurée et maitrisée, un son rempli de beats, bercé par une voix d'homme revisitée, type "robotique mélodique", pourchassé par des rewinds musicales... une entrée en beauté. "go go go" !
Et la suite s'enchaine avec des reprises.
Tout d'abord celle du célèbre morceau de Muse "Uprising", baptisé pour l'occasion "Upriser" ! Effectivement, quel soulèvement inattendu ! Prêt à entendre un son inconnu, la mélodie se fredonne machinalement sur nos lèvres, sans prise de conscience. Un réveil insoupçonné qui nous renvoi à la réalité. Muse, repris par Psiko ! Quel mariage plaisant! "They will not control use... We will be victorious", sortirons nous indemne de l'emprise Psiko? Pas sûr.
Ca continue, encore et encore... nous retrouvons 50 Cent, avec la remasterisation de "Diskco Inferno"!!! Comment dire... à couper le souffle! Comment Psiko arrive-t-il à faire naître un tel potentiel dans cette musique alors qu'il réunit deux mondes placés aux antipodes ?

Il passe d'un extrême à l'autre, et ça fonctionne! Des sons pop rock au rap US, placé sur du Psiko en puissance, on accroche, on se laisse entrainer : BEAT!

Emmenant même au débat quasi politique avec quelques paroles, Psiko ose ! "Le système peut nous aliéner" pousse une voix féminine, "La société nous a traité comme de la m**** !" ajoute une voix masculine. Hommes et femmes réunis pour clamer les défauts de la société, un débat mené sur des sonorités cadencées puissance 1000. Un moyen de s'exprimer et de faire passer son message, que l'on écoute avec attention, captant le sens profond de sa pensée. A retrouver sur le morceau "Menace 2 Society".
"Beat Torture Kill", plage numéro 13, avant dernière musique avant la tombé du rideau. Psiko envoie du lourd, la chanson de l'album... voix d'homme mode bande annonce de cinéma, comme si un événement grandiose allait prochainement sortir, un hurlement féminin, apeurée, des rythmes qui semblent se lancer dans une course poursuite. Nous sommes tout bonnement plongés dans la descente menant à la consécration... changement de rythme, plus lancinant, annonce de l'apocalypse.
5 min 30 de l'album qui nous rend mal à l'aise et impatient... une expérience à vivre! : TORTURE
Le rappel, "Crank Stuff", avant de nous laisser seul face au silence débute en douceur avec une mélodie affirmée. Que va t-il se passer ? Plongé dans une matrice, la sortie est introuvable. Dans les griffes de Psiko nous sommes submergés, nous écoutons, nous adhérons, nous aimons... le rideau se ferme : KILL

Psiko réussi son entrée. Laissez vous prendre au jeu et que le spectacle commence.
"Beat + Torture + Kill", déjà dans les bacs


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Psiko
Psiko

Fan de Techno depuis 1993, Psiko devient dj en 1997. Il cofonde avec Gobus le collectif « Radiation Sound System » en 1998 et organise de nombreuses soirées dans l'Ouest.

Lire la suite
NEWS DU MÊME THEME
Tags