Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Barbara Lechner

Interview We Are Enfant Terrible

Dans le cadre de leur venue au festival des Eurockéennes de Belfort 2010, la rédaction Notulus a voulu en savoir plus sur ce groupe bien spécial, à l'univers original.
We are enfant terrible répond à nos questions avec la plus grande sympathie qui soit et on les en remercie!

Comment s'est formé votre groupe?

Clo: je connaissais Thomas (le guitariste) depuis l'école. J'aimais beaucoup ses compositions et son jeu de guitare mais je n'avais jamais fait de musique avec lui, ni de musique tout court d'ailleurs, même si j'avais depuis longtemps envie de chanter dans un groupe. Puis nous avons rencontré Cyril, qui faisait des concerts performance 8 bit et qui était aussi batteur. L'alchimie est passée tout de suite, le trio était formé.
Cyril : un vrai coup de foudre artistique !

Depuis combien de temps êtes-vous impliqués dans la musique ?

Clo: je suis DJ depuis quelques années, mais ma première vraie expérience de scène en tant que chanteuse reste le premier concert de We Are Enfant Terrible, en octobre 2008 avec Peaches. Et quelle expérience !
Toma : depuis l'adolescence probablement.
Cyril : Mon père m'a inscrit au solfège à l'âge de 6 ans chez un prof particulier à Wavrin (ndlr : région du Nord-Pas-de-Calais). Je n'ai jamais décroché depuis.

We Are Enfant Terrible⦠Expliquez-nous le choix de ce nom de scène.

Clo: ça nous définit assez bien : enfantin avec le côté jeu vidéo, terrible pour le côté punk de notre musique , le mélange de français et d'anglais qui représente bien notre joyeux bordel organisé. Puis "We Are Enfant Terrible" (au singulier) car c'est comme si nous avions créé un être musical hybride, composé d'un tiers de chaque membre de ce groupe.
Toma : voilà
Cyril : on aurait pu faire des grandes références du genre, Jean Cocteau, mais ca n'aurait été que mensonges et balivernes, on ne sait pas lire !

Quelles sont vos références musicales ?

Clo: pour ma part, je m'inspire surtout des musiques électroniques. A 15 ans, mon frère m'emmenait dans les fêtes "I love Techno" en Belgique où 17 000 personnes jumpaient autour de Carl Cox, Laurent Garnier, Green Velvet, Daft Punk... Maintenant, je me suis fait ma propre discothèque mais on y trouve encore beaucoup d'électro, voire electro cradingue comme Crystal Castles, Ratatat, Sexy Sushi.
Toma : moi c'est avant tout les Rolling Stones, le jazz des 50-60s et toute la musique black américaine, de Big Bill Bronzy à Snoop Dog. Sinon, j'écoute énormément de groupes locaux. Il y en a de très brillants à Lille en ce moment (tv glory, peru peru, stereopute, shiko shiko, douglas&the beauties, curry&coco, green vaughan, golden ultra...)
Plus largement, j'aime tout ce qui produit un son, j'aime les fréquences et les résonances, tout ce qui s'harmonise ou qui génère un rythme.
Cyril : Principalement la musique Funk des 70'. J'aime beaucoup Georges Benson et Herbie Hancock. Mais j'écoute beaucoup de musique de Beck à Blur en passant par Vladimir Cosma et Francois de Roubaix avec un détour par les Black Keys (j'ai 22 jours de musique dans mon Itunes!).

Y a-t-il une chose en particulier qui vous inspire au quotidien ?

Clo: les donuts (toutes ces variétés, ces couleurs, cette force mentale nécessaire pour éviter de les manger tous).
Toma : tous les musiciens que je croise à Lille ou ailleurs. J'habite dans une grande maison avec des colocataires musiciens qui fréquentent eux même beaucoup de musiciens, je leur vole à tous un petit quelque chose.
Cyril : mon nez, tous les jours, j'inspire avec mon nez.

Décrivez nous votre univers

Clo: mmmm... alors il y a un soleil, des étoiles, des planètes... moi je pense que j'habite vers pluton.
Toma : un potager avec des épinards, des haricots et des petits pois.

©Patrick Wack

Cyril : une braderie à Halluin le jeudi de la pendecôte. sinon allez voir www.weareenfantterrible.com, il est là notre univers, avec du son, des dessins et des photos !

Pourquoi avoir choisi ce genre musical bien spécial ? Est ce un choix de départ ou cela s'est il fait tout seul ?

Clo: cela s'est vraiment fait tout seul. C'était l'addition de nos 3 univers, de nos 3 personnalités. En fait, le style s'est imposé à nous, on a pas eu le choix!
Toma : oui c'est ça.
Cyril : tout était calculé depuis le début ! J'ai longtemps travaillé sur une formule mathématique qui permet de réussir tous ces projets artistiques. Un peu comme le Computer Love dans "Les sous-doués en vacances".

On vous assimile souvent à The Kills, Goldfrapp⦠quelles sont vos réactions ?

Clo: pour ma part, je ne peux qu'en être flattée! Les chanteuses de ces deux groupes sont quand même de sacrés performeuses. J'admire particulièrement Alison Mosshart autant pour son énergie que pour son look.
Toma : je n'ai jamais eu les disques sur ma platine mais les morceaux que j'ai entendu de ces groupes sont chouettes. Donc c'est chouette!
Cyril : c'est quand même un peu loin de ce qu'on fait. Mais si y'a pas plus près, c'est qu'on fait un truc vraiment à nous et ça c'est cool !

Parlez nous de votre E.P «Thanks for the fish»? Pendant combien de temps l'avez vous travaillé ?

Clo: c'était le fruit d'un été de travail, de pas mal de fou rires aussi.
Toma : c'était pas vraiment du travail en même temps. On venait de former le groupe, le disque est plus un enregistrement sauvage de séances de créations et de répétitions... un documentaire sonore sur la création d'un groupe. J'espère qu'on gardera la fraîcheur de ce disque quand on enregistrera le vrai album.
Cyril : Ma formule mathématique demandait 25 jours de travail. C'est exactement ce qui s'est passé. En plein été dans un grenier.

Que représente le visuel (très original) de l'E.P?

Clo: ça représente cet enfant terrible composé d'une partie de chacun de nous 3.
Cyril : Je ne sais même plus à qui appartient quoi !

Avez-vous donné vos directives sur la création de la pochette ?

Clo: On a travaillé avec une graphiste proche de nous, DIE FRAU, qui a créé sur papier ce qu'elle voyait de nous quand elle écoutait notre musique. Elle nous a bien cerné. La seule contrainte qu'on lui donnait était de ne pas faire quelque chose de lisse.

Vous faites de nombreux festivals ces derniers temps. Quels sont vos impressions ?

Clo: on pourra te faire un débrief après l'été mais j'avoue que les concerts en festival sont toujours fous; on rencontre plein de groupes, on fait du camping à la belle étoile, c'est la colonie de vacances en quelques sortes!
Toma : ouais les festivals, c'est comme être en vacances avec les copains, moi j'aime bien.
Cyril : c'est fun ! C'est un peu comme quand tu es bénévole dans un festival. Tu bosses un peu mais tu peux surtout aller voir d'autres concerts gratos ! C'est rigolo et toujours dans une ambiance détendue ! (comme le reste de l'année en fait)

Vous parcourez également le monde, comment le vivez vous ?

Clo: plutôt bien, je me fais pas mal d'amis stewart ou hôtesse de l'air.
Toma : comme un rêve.
Cyril : comme un reporter pour le Guide du routard mais en version rock'n'roll.

@ Clotilde : Comment est la vie avec ces deux garçons ?

Clo: j'adore ça. Mais pour garder un équilibre décent, je suis obligée de faire des stages intensif de féminité quand je reviens chez moi : manucure, shopping, coiffure, ragots :-)!

Un dernier mot pour les lecteurs de Notulus

Clo: capibara (mon animal totem)
Toma : love
Cyril : capibalove

http:// www.weareenfantterrible.com

Un jeu-concours est en ligne sur Notulus dès aujourd'hui pour gagner des T-Shirts du groupe.


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
We Are ENFANT TERRIBLE
We Are ENFANT TERRIBLE

We Are ENFANT TERRIBLE est un trio, originaire de Paris, qui a vu le jour en 2008. Composé d'une fille et de deux garçons, ils proposent une musique au son electro dance, indie rock, synthpop. Ils performent toujours avec guitares, batteries et bien sur une game boy!

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags