Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Aud,
lÂinterview folk du tremplin DropÂn Rock

Samedi 17h00, 37° à l'ombre, AµD a installé le back-line termine de donner ses directives aux techniciens du festival "Les Arts en Liberté" pour installer les branchements sons. Nous nous éclipsons, passage par les loges pour prendre bouteilles d'eau et autres rafraîchissements indispensables voire salutaires et direction la zone d'ombre la plus proche... Moment de douceur, à défaut de fraîcheur, en la compagnie de Damien et Clément :

AµD, écrit avec ce petit signe (une clé d'Ut ?), qu'est-ce que ça signifie ?

Damien : Non ce n'est pas du tout une clé d'Ut, c'est un "Mu" donc une lettre grecque. D'où ça vient ? A la base j'étais tout seul dans le groupe. Ce nom c'était un dossier sur mon ordinateur et j'ai trouvé ça bien parce qu'il avait une petite consonance féminine et j'ai bien aimé. Donc voilà, j'ai gardé ça.

Vous jouez ensemble depuis 2009, racontez-nous vos débuts. Comment vous êtes-vous rencontrés ? Qu'est-ce qui vous a donné envie de monter un groupe ?

Clément : On s'est rencontré à la fête de la musique il y a bientôt un an. Moi j'ai un deuxième groupe, Damien a joué tout seul en premier et on a joué après. A la fin du concert, je suis allé le voir pour lui dire que j'aimais bien ce qu'il faisait mais que ça manquait un peu de rythmique.
Damien : Donc moi, après réflexion, j'ai passé une annonce sur Internet car je cherchais un pianiste qui pouvait faire quelques percussions. En fait, Clément dans son autre groupe est batteur et je ne savais pas du tout qu'il jouait du piano. Il est venu me voir et m'a dit qu'il en faisait depuis 10 ans. J'ai dit : "C'est nickel !", du piano, de la batterie, c'est parfait !
Clément : Du coup, on a essayé de jouer ensemble et ça a super bien collé. Une semaine après, on avait un premier concert ce qui nous a forcé à travailler à fond pendant une semaine entière, huit heures par jour. Et au bout d'une semaine, on avait déjà 8-10 morceaux.

Votre univers musical est très zen et apaisant. Que recherchez-vous dans l'expression musicale ?

Damien : L'émotion surtout.
Clément : faire passer des messages
Damien : On ne cherche pas forcément la complexité, la technicité...
Clément : mais la simplicité
Damien : Voilà, on cherche à passer par la simplicité et faire passer de beaux messages au public.

Quelles sont vos sources d'inspiration ?

Damien : on a vraiment à la base des univers différents donc c'est bien que Clément soit là parce qu'il apporte un plus. Moi c'est vraiment l'univers folk donc y'a Bob Dylan, Ben Harper, Sufjan Stevens, encore Xavier Rudd qui est un peu reggae parfois.
Clément : Moi c'est plus rock un peu comme les Red Hot, The Cat Empire qui est un groupe de ska australien, que personne ne connaît en France mais que j'adore. Et puis après, j'écoute aussi un peu de Bob Dylan, de pop-rock enfin j'écoute à peu près tous les styles.
Damien : tout à l'heure, vous avez dit "apaisant" et justement le côté rock de Clément ça apporte quelque chose qui bouge, un peu de rythmique.
Clément : tout en restant calme et zen
Damien : "zen", j'aime bien ce mot (rires)

Pourquoi avoir choisi de chanter en Anglais ?

Damien : j'ai toujours écouté de la chanson anglaise. Comme c'est moi qui écrit les textes, donc c'est moi qui passe forcément par l'anglais. La folk, par définition, ça vient des Etats-Unis, donc...
Clément : naturellement, la folk ça se chante toujours en Anglais parce qu'en Français, c'est tout de suite moins beau. Voilà.

Quel est votre rêve de musicien ? Vos projets et ambitions ?

Damien : jouer devant Ben l'Oncle Soul !!! (rires). Remporter le Tremplin Drop'n Rock,
Clément : ouai c'est ça ! Ca serait bien
Damien : ça nous ferait vraiment très plaisir.
Clément : nos ambitions... Déjà, ce qu'on fait en moins d'un an, c'est super bien.
Damien : oui franchement, on en est fier. On a déjà gagné deux tremplins qui nous permettent de jouer plusieurs fois.

Quels tremplins ?

Clément : On a gagné le "Requiem pour un Jacky" donc on a joué et remporté au mois d'octobre. Donc on a joué hier à Lunéville avec Les Fils de Teupuh, Accord de Rue, et David Vincent. Et on a un concert à "Sonor'été", les estivales de Lunéville, où il y a Luke, Féfé et nous on va jouer avec JP Nataf, l'ancien chanteur des innocents.
Damien : Oui, on va manger au restaurant avec lui, une pizza, au Garibaldi (rires).
Clément : Et donc, on aimerait bien continuer à sortir un peu de Lunéville, comme jouer un peu à Saint-Dié, dans les Vosges, passer un peu en Lorraine. Et puis, on va enregistrer un EP au mois d'août, qu'on va sortir et balancer un peu partout, à paris, pour ce faire connaître un peu. Voilà, nos projets pour le moment.

Vous vous produisez ce soir aux Arts en Liberté dans le cadre du 2e Tremplin du Festival Drop'n Rock, comment appréhendez-vous cette sélection ?

Clément : Euh... la colle (rires) Comment on appréhende ? Ben on n'appréhende pas trop. On va donner notre max comme à notre habitude. Franchement, on ne se pose pas trop de questions. On va jouer notre musique, on va essayer de faire passer l'émotion comme je l'ai dit tout à l'heure

Damien : On va essayer de faire plaisir aux gens et de se faire plaisir.

Pour quelles raisons avez-vous choisi de concourir à ce Tremplin ?

Clément : on cherche un peu tous les concerts qu'il y a dans le coin et...
Damien : c'est moi qui l'ai trouvé, je ne sais plus comment. Ah si ! J'ai cherché les festivals dans l'Est et suis tombé sur Drop'n Rock. J'ai vu que Mademoiselle K y était passé l'année dernière, j'ai trouvé ça super sympa et j'ai donc vu qu'il y avait le tremplin.
Clément : et puis, on n'est pas très difficile, on prend ce qui vient.

Est-ce quelque chose que vous faites souvent ?

Clément : Dès qu'on peut faire un concert, on y va, même si c'est pas un tremplin ou un concours. On va dans tous les endroits, dans les MJC...
Damien : on a fait aussi un concert caritatif pour Africa Son, c'était assez cool, c'était sympa, on a bien déliré.

Que diriez-vous au jury pour l'inciter à vous sélectionner ?

Clément : oulala... c'est de l'anti-jeu ça, c'est pas possible (rires). Du charme, on lui fait du charme (rires)
Damien : t'as ton chéquier ? T'as pris des sous ? (rires)
Clément : ouai ouai, j'ai pris des sous, j'ai mon chéquier, ma carte bancaire, je peux aller retirer au cas où (rires). Non, on ne sait pas ce qu'on pourrait dire au jury... Ben on va rien leur dire, on va leur chanter, donner le meilleur de nous-mêmes sur scène et rien que ça, ça fera la différence. Enfin, on espère (rires).

Lors du 1er tremplin, c'est le groupe nancéen Iraeversible qui a été sélectionné. Les connaissez-vous ? Quelques mots sur eux ?

Damien : Oui, très bon choix je trouve ! Sur les groupes du tremplin, on a déjà joué avec les Dés Givrés au tremplin de "Requiem pour un Jacky".
Clément : et on les a battu ! (rires)
Damien : on l'a déjà dit, c'est bon (rires). Non... Iraeversible, moi j'ai trouvé ça vraiment bien, et pourtant le rap c'est vraiment pas mon truc, mais les textes sont vraiment recherchésâ¦
Clément : ça change du rap qu'on entend un peu... pourri. Non faut dire ce qui est, là c'est vraiment bien. Et les autres, les S.P.T.A, ben c'est du rock, c'est classique mais ça bouge
Damien : moi, c'est pas trop mon truc mais voilà... Mais je suis content que ce soit Iraeversible qui ait été pris.

Le fait de vous produire dans un festival tel que celui des Arts en liberté, où il n'y a pas uniquement de la musique, est-ce particulier pour vous ?

Clément : On s'est déjà produit dans un festival comme celui-ci "Festi'Arts". Il y avait des pièces de théâtre, des animations pour les enfants et de la musique.
Damien : c'est bien parce que ça ramène du monde, pas forcément des gens qui viennent pour le concert et puis ils peuvent passer devant le concert, être intrigués et puis ils restent et ils sont contents.
Clément : c'est bien de mélanger un peu tout, que chacun ne reste pas à faire son truc dans son coin.
Damien : Et puis vous avez des bons groupes là ! Entre Claire Denamur, les Lady Like Dragons...

Avez-vous jeté un œil sur la programmation de ces cinq jours de spectacle ? Qu'est-ce qui vous a retenu votre attention ?

Damien : moi c'est Claire Denamur parce que je la connais un peu en fait, j'ai déjà discuté un peu avec elle et j'aime beaucoup ce qu'elle fait. Elle a une super voix (en cœur). Les Lady, je sais qu'ils ont gagné un tremplin myspace et c'est pas trop mal
Clément : c'est bien oui !

Un petit mot pour les lecteurs de Notulus ?

Clément : Votez pour nous !! (rires)
Damien : Oui venez voter pour AµD, au cas où on ne gagne pas ce tremplin, qu'on gagne celui sur Notulus⦠parce qu'on est premier et il faut qu'on le reste !


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags