Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Interview Loo Grant

De la couleurâ¦.
Loin des clichés, Loo Grant nous propose un album teinté de différentes couleurs, de nouveaux sonsâ¦

D'où vient le nom du groupe ?

LG : En fait, quand j'étais gamin un de mes cousins m'avait donné comme surnom Loo comme un petit renard curieux, malicieux⦠et puis lorsqu'il a fallu trouver un nom de scène, Loo Grant, ça le faisait bien !!

Lorsque je vous vois tous ensemble, on sent bien que c'est une histoire de famille. Je ne me trompe pas ?

LG : Tout est fait en famille, même si on entend que les histoires de famille cela ne fonctionne pas, on est la preuve vivante que cela marche !
Au niveau du son, il y a un vrai rapport de complicité, de confiance. 23 ans de zik avec eux, ça rapproche ! (rires) On a plus besoin de se parler, le plus souvent on se comprend!


Vous dites que vous avez un son US, à quel(s) artiste(s) faites vous référence ?

LG : C'est pas un son USâ¦On a plusieurs couleurs⦠Bon c'est vrai qu'on a l'influence de la prod canadienne, on sent bien que le beat vient d'outre-atlantique. On retrouve aussi des sonorités plus club comme dans " I gat game ".


Comment vous organisez-vous pour les compos ?

LG : C'est tous ensemble, en famille !! On discute d'un thème, je m'occupe de l'écriture, Lhains du refrain et les jumeaux du flow, du sonâ¦

Quel est le nom en avant première de votre album ?
Et pourquoi ce titre ?

LG : C'est " Ma famille "


Je trouve cela logique car depuis le début de l'interview, je vous trouve très uni !

LG : Ahh mais la famille ne se limite pas à nous quatre !! C'est aussi la cité, les mecs qui nous suivent depuis le début !!
Alors oui, il y a les insultes, les critiques, les torpilles, mais ils étaient là et sont toujours présents. Ils veulent que notre musique passe partout, ils achètent le CD sans même l'avoir écoutéâ¦


Que dirais-tu à un auditeur qui n'écoute pas de Hip Hop pour l'amener à écouter " Loo Grant "

LG : (rire) Il faut acheter l'album, car il est vraiment complet avec beaucoup d'univers différents, plein de styles. Si il l'écoute ce sera pour lui un véritable déclencheur.


Qu'est-ce que vous écoutez le matin ? Et le reste de la journée ?

LG : Ben, en fait, c'est la famille qui sélectionne ce que j'écouteâ¦
Lhains a vraiment des goûts de merde, de chiotte ! (rires)
Comme il est à l'affût de nouveaux sons, il me fait écouter plein de trucs !
Sinon, j'écoute vraiment de tout, Mariah Carey, Otis Readding, Bob Marleyâ¦
J'écoute bien sûr aussi du rap français comme I Am, NTM, Keny Arkana, Arsenik, L'Skadrille, là j'écoute vraiment avec une oreille technique, pour voir ce qui est bon et ce qui ne l'est pasâ¦
Il y a aussi la musique africaine comme Fally Ipupa, Papa Wemba, Coupé Décalé, mais j'écoute aussi d'autres styles. Quand je déprime, j'écoute des musiques de films.
Je m'énerve très vite et quand j'ai besoin de calme, j'écoute ce style⦠avec du pianoâ¦du violent.


Votre actu en 10 mots ?

LG : Il y a un clip en prévision et puis deux tournées.
Puis la soirée lancement de l'album que l'on fait chez nous pour tous ceux qui nous soutiennent depuis le début.
Et puis nous avons aussi une collaboration avec le public canadien et un rappeur de la scène canadienne.


Des vacances ?

LG : Quelles vacances ? (rires)

On est en train de négocier une tournée à Dakar, mais ce n'est pas des vacances le timing est beaucoup trop serréâ¦

Rap conscient ?

LG : Oui, quand même, on prend de l'âge, on ne peut plus dire n'importe quoi. Mais je ne veux pas devenir un exemple, je ne suis qu'un être humain, et je ferai des erreurs toute ma vie⦠Je veux être un artiste avec des choses à dire mais vraiment sans être un exemple car la moindre erreur si t'es en haut, elle t'est fatale.
Mon album c'est aussi du vécu.
Exemple " SDF ", un jour j'ai rencontré un SDF et nous avons discuté, quelques temps plus tard il est mort⦠Cette chanson c'est notre rencontreâ¦
Il y a aussi " Mariama ", je me suis inspiré d'une traduction de Nouvelle Guinée sur la femme.
J'ai envie que lorsqu'on écoute, on pense que cela vient de moi


Est-ce que vos morceaux s'adressent à toutes les communautés ?

LG : Oui, complètement. C'est très éclectique, il y a du rap guitare, ça se rapproche du slam, style guitare voix.
Il y a " Mariama " en combo salsaâ¦
2 much très gansta et 15 ans de rap français.
De toutes façons, celui qui ne trouve pas son son, c'est qu'il n'aime pas ma gueule. Mon univers n'est pas fait pour cette personneâ¦


Qui sont les feat. sur l'album ?

LG : On va retrouver un mec de Madrid, Dolly L Be.
Cela s'est fait par connexion, on est des mecs Internet, c'est comme cela que nous avons été en contact avec un producteur canadien CRONIER ; il a proposé un son, on a fait Two much, il a kiffé et nous a mis en contact avec Dowty Eby .
Il ya aussi Djuno Maf et The Mask : c'est le rap du début⦠Avec Djuno Maf, on était dans le même groupe " la Kronik de Bana Mboka " ; je voulais retrouver le grain pour ce morceau, il fallait du punch, j'ai donc pensé à lui.
Et puis on cherchait un son plus Ragga/Dance/Hall ; on a trouvé The Maskâ¦


Je pensais vous rencontrer avec des diams aux dents et des chaînes en or, plus bling bling⦠Là, je suis étonnée. (rires)

LG : Le soleil, on ne lui dit pas qu'il brille ce n'est pas nécessaire !


Il n'y a pas de critiques sur les autres groupes de Hip Hop dans vos morceaux on vous sent plus pacifistesâ¦

LG : La musique c'est dans le calme, j'ai passé l'âge⦠Je fais de la musique pour transmettre mes émotions, il y a, avant tout les problèmes, le son. En concert même nos ennemis sont les bienvenus⦠et puis Loo Grant c'est pas d'aujourd'huiâ¦


Pour vous quel est le futur du Hip Hop ?

LG : Aujourd'hui, il faut arrêter de bloquer le Hip Hop, c'est beaucoup trop fermé. Il faut faire des featuring, un max, pour que les styles se mélangent comme le Rap Rockâ¦
Il faut donner la possibilité à des combinaisons improbables !! Comme le Rap acoustique !
J'ai un son qui se nomme Police, il doit traîner sur le web, c'était lors d'un de nos concert et là, en acoustique, c'était parfait !!
Le problème c'est que c'est beaucoup de travail et de sérieux. Si tu as envie de bosser, il faut mettre les moyens !!!


Etes-vous pour ou contre le téléchargement ?

LG : 2 trucs pour le téléchargement, il y a d'abord le côté artistique ; forcément on cherche à être le plus écouté, de créer le buzz !
Et puis il y a en même temps le système financier pour vivre, pareil pour la prod. Tout travail mérite salaire et une équipe ne peut pas passer des mois à bosser sans être payée.
Bref, tout temps passé doit être payé.
Il faudrait trouver d'autres solutions pour la rémunération des artistes sans que les petits acheteurs ne soient pénalisés.

Obama Président, alors ?

LG : C'est plus un symbole que de la politique. Le symbole d'une super puissance avec un président noirâ¦

Encore une dernière question, quelles sont vos influences rock ?

LG : Metallica, ACDC, Queen, Genesis. Mais aussi, Matthieu Chedid, Camilleâ¦
Et en rap métal Bats toi


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Loo Grant
Loo Grant

Transfuge du groupe « la Kronik de Bana Mboka », fondé en 1995 avec son acolyte Djuno Maf, Loo Grant véritable diamant brut de la scène rap française nous arrive avec un album peaufiné au long des années, très loin des clichées bling bling auquel nous avons droits ses derniers temps.

Lire la suite
NEWS DU MÊME THEME
Tags