Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Sculptures monumentales des Maîtres du XXe siècle

70 pièces toutes aussi prestigieuses les unes que les autres, signées des plus grands artistes du XXe siècle. Une liste impressionnante de noms à vous donner le vertige : Rodin, Dali, Picasso, Camille Claudel, Modigliani, Claudine Parra, Braques, Benatov, Degas, Pompom, Renoir, César, Max Ernst...


Ce voyage insolite nous le devons à Armand Israël, ayant-droit de Georges Braque, conservateur du musée éponyme et qui a réuni toutes ces oeuvres, en plus de sa collection personnelle. Il a rassemblé autour de Georges Braque, celui qui a été l'un des créateurs du cubisme et de l'art abstrait, des oeuvres majeures issues des différents courants : symbolisme, impressionnisme, primitivisme, cubisme, dadaïsme, surréalisme et nouveau-réalisme... qui ont abondé depuis l'aube du xxe siècle jusqu'à l'art contemporain.

A lieu atypique, exposition exceptionnelle !

Le lieu de l'exposition est tout aussi inattendu que l'exposition est surprenante. C'est à la tour de la Liberté de Saint-Dié des Vosges, un monument ressemblant à un grand oiseau blanc posé au milieu du parc Mansuy, qu'un panorama sur un siècle fécond en création artistique vous attend.

Une mise en scène insolite...

Au pied de la tour dans le parc Jean Mansuy, le temps s'arrête, les oeuvres fleurissent. La Vénus hystérique de Dali s'étale dans l'herbe, sous l'oeil étonné du passant. La Grande laveuse de Renoir, Persée de Benatov jaillissent de l'eau.

Au coeur de la tour, c'est un florilège d'oeuvres qui dialoguent entre elles, se moquant des commentaires avisés des visiteurs. La diversité des formes, des matériaux témoigne de la profusion artistique et du génie des artistes. Qu'on soit profane ou expert, on se laisse toucher par les visages longilignes et épurés de Modigliani, l'expressivité des formes de Rodin, la "sur-excentri-ingénuosité" de Dali (fallait bien inventer un adjectif pour lui). C'est tout naturellement qu'on prend la pause devant le Penseur de Rodin et qu'on attend son tour pour la Valse de Camille Claudel.

Une rencontre riche en émotions à ne pas manquer.

Jusqu'au 10 octobre à la tour de la Liberté à Saint-Dié des Vosges


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags