Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Three Free Trees,
le troisième album de Pokett

Comme tous nos disques préférés, Three Free Trees sonne comme un million de ses prédécesseurs, mais ne ressemble à aucun autre.


Après une jeunesse tapie dans l'ombre de quelques compagnons de la chanson (Don Nino, Davide Balula, Domotic), Stéphane Garry prit un beau jour de 2004 son monde par surprise en sortant Pokett de son chapeau. Volontairement plié et emballé en un temps limité, quand ses prédécesseurs ("Crumble" et "The Peak") furent les beaux fruits de longs mois de maturation, ce troisième album intitulé"Three Free Trees", plus frontal et moins conceptuel que son titre ne pourrait le faire penser, surprendra peut-être par son absence de détours, de cordes ou de grésillements électroniques.

A l'écoute, ses chansons écloses dans la spontanéité (en solitaire pour l'introspection ou en groupe avec Scalde, King Q4, Julien Quint et David Lopez pour l'énergie irremplaçable du jeu live et direct) apparaissent pourtant avec évidence comme l'horizon vers lequel Pokett tendait depuis le premier jour : un eden pop-rock exigeant, repu de traditions des années 60 (de Pink Floyd à John Fahey) à nos jours (toujours Jim O'Rourke, Wilco), d'humour, de petits bonheurs formels et d'envies d'en découdre malgré tout avec la modernité.

"Three Free Trees", sortie le 13 septembre 2010


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags