Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Disney l'avait tenté, les héritiers d'Antoine de Saint-Exupéry y sont enfin parvenus

Le Petit Prince à la télé

Près 65 ans après sa parution en France, "Le Petit Prince" a été adapté à la télévision pour une série animée qui prolonge les aventures du héros blond en une odyssée dans l'espace.

"Ecrivez-moi vite qu'il est revenu": les auteurs de la série se sont appuyés sur la dernière phrase du livre pour adapter le court chef-d'oeuvre, publié à New York en 1943 et à Paris trois ans plus tard.

L'épopée de 52 épisodes, diffusée à partir de Noël sur France 3 et dans plus de 80 pays, raconte les aventures du Petit Prince en voyage à travers les planètes pour sauver l'univers du serpent.

"Adapter le Petit Prince a été très difficile car c'est à la fois un petit livre et une boîte de Pandore, d'une grande simplicité et d'une grande profondeur", témoigne Alexandre de la Patellière, coauteur.

Pas question de photocopier l'oeuvre mais plutôt de faire "s'échapper" le personnage du livre, prolonger ses aventures avec un univers graphique qui parle davantage à la jeunesse d'aujourd'hui.

Les héritiers de Saint-Exupéry ont souhaité, avec cette libre adaptation, "apporter le message du Petit Prince aux enfants du XXIe siècle en passant par les nouveaux médias, avec un langage différent", explique le producteur, Aton Soumache.

"Il fallait une solution: sortir le Petit Prince de son livre en gardant l'esprit", ajoute François d'Agay.

On retrouvera l'esprit du texte et du dessin à l'aquarelle, pas la lettre. Le héros a été modélisé en trois dimensions, ses yeux ont été ouverts et colorisés en bleu, son costume constellé d'étoiles.
Le renard est devenu le compagnon drôle et râleur cher aux dessins animés contemporains, le serpent est secondé par des "idées noires", un visage féminin a été mis au coeur de la rose, affublée de la voix de Marie Gillain, le générique est chanté par Yannick Noah...

Surtout, les téléspectateurs découvriront un splendide univers de 24 planètes imaginé par les studios Method Animation, sur lequel pas moins de 450 personnes ont planché pendant trois ans.

Budget global: 18,6 millions d'euros. La série sortira en DVD à la mi-novembre avant une première diffusion sur France 3. Une version en relief est à l'étude.


2 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags