Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Idiosyncrasia,
une musique sans limites

Francesco Tristano revient aujourd'hui avec son troisième album, un pur produit des studios de Planet E de Detroit.


Ce jeune pianiste, virtuose et avant-gardiste, réussit la prouesse de faire du piano, instrument classique par excellence, un vecteur de la musique contemporaine et techno. Pas si incongrue comme idée puisque que celui-ci n'est rien d'autre que l'ancêtre des claviers et synthétiseurs, d'où sont issues les composantes essentielles des musiques nocturnes.
Francesco Tristano a le don de transporter le piano dans des trajectoires improbables, à l'image de son parcours musical. Issu des formations classiques, Francesco intègre la fameuse Juilliard School de New York. Il fréquente également les clubs et là, c'est la révélation d'un monde parallèle fait de musiques électroniques ! Dès lors, il va tendre vers des compositions qui révèleront le piano sous l'angle d'une modernité retrouvée, une musique réellement libre. Ces albums sont un point de rencontre de tous types d'inspirations musicales - techno, contemporaine, classique - créant une musique toujours en mouvement.

C'est à Detroit, capitale de la techno, que Francesco Tristano a reçu son deuxième choc musical et les studios de Planet E, le label de Carl Craig, en sont le temple. Rien d'étonnant à ce que l'artiste choisisse d'enregistrer "Idiosynkrasia", son troisième album solo qui sort aujourd'hui, le 15 novembre. Ce nouvel opus résonne presque comme un manifeste esthétique. "Ce disque résulte de la recherche d'un langage idiosyncratique entre acoustique et électronique, une recherche qui s'effectue à la fois dans le temps et dans l'espace, et à travers laquelle j´entends recontextualiser le piano dans le XIXe siècle. J'aspire à donner une nouvelle identité au piano, souvent assimilé à la musique classique et considéré comme un instrument du passé alors que je le vois vraiment comme un instrument du futur.", déclare l'artiste toujours prêt à explorer les possibles d'une musique sans limites.

"Idiosyncrasia", sortie le 15 novembre 2010 (InFiné/ Discograph)


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?