Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Hü,
le projet qui efface toutes les frontières

Cem Yildiz, chanteur et joueur de saz connu en Turquie pour ses collaborations avec Aynur, le groupe Orient Expression et ses compositions pour différents films et feuilletons célèbres, a fait appel à Smadj, oudiste franco-tunisien actif sur la scène internationale ainsi qu'à l'Ouzbek Rustem Mahmudzade, clavier et producteur brillant.


Les Alevis représentent à peu près un tiers de la population turque, qui s'élève aujourd'hui à 70 millions d'habitants. C'est aussi une population éparpillée dans le monde entier. Ãtonnant mélange de modernisme (ils sont républicains, féministes, ouverts à la laïcité, en ce qui concerne le pouvoir politique, dès 1920) et de mysticisme, leur mouvement (très ancien) s'oppose à celui des musulmans intégristes. L'alevisme prend sa source dans les traditions des anciens turcs et des peuples nomades/ semi-nomades de l'Asie centrale. Ouverts et curieux de tout, les alevis ont, au fil des siècles, adapté des éléments et des concepts liés aux différentes religions ou croyances avec lesquelles ils ont cohabité: Boudhisme, Zoroastrisme, Christianisme, Islam... Pas vraiment une religion mais peut-être un mode de vie, une philosophie, un mouvement social ou un système de croyance particulier qui se méfie des dogmes et réagit à la rigidité de l'Islam Sunnite, l'alevisme s'est peu à peu transformé en un système de pensée fondé sur les aspects les plus louables de l'humanité: culture, fraternité, partage, croyances et rapports humains.

La musique alevie reflète les changements socio-culturels, elle ne peut être dissociée de la culture et des croyances. Pour les alevis, les modes de transmission sont de première importance, la musique est donc chargée de symboles (par exemple, la charge symbolique et spirituelle de leur instrument, le saz). "Hü" poursuit le but de transcender la musique traditionnelle et sacrée alevi. Pour cela Cem Yildiz, Alevi, chanteur et joueur de saz connu en turquie pour ses collaborations avec Aynur, le groupe Orient Expression et ses compositions pour différents films et feuilletons célèbres, a fait appel à Smadj, juif Tunisien, oudiste et producteur, actif sur la scène internationale ainsi qu'à Rustem Mahmudzade, Ouzbek, clavier et producteur brillant. L'idée était de partager certaines compositions emblématiques de la culture alevi, de lui donner un éclairage contemporain et de délivrer ces messages musicaux sacrés à la diaspora Alevi disséminée dans le monde entier. A la fois communautaire et ouvert au monde (tout comme les fondements de l'alevisme) de part sa propre constitution multiculturelle et internationale, le projet Hü n'en reste pas moins une répertoire très accessible. Un vrai projet de World Musique, populaire et qualitatif.

"Hü", sortie le 22 novembre 2011 (Bassofone/Anticraft)


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Smadj
Smadj

Né en Tunisie, Jean Pierre Smadja (Smadj) a grandi en écoutant de la musique orientale, brésilienne, funk, soul et folklorique.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags