Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Marc Dubord

CharlElie,
l'interview sur Notulus

L'album "Fort Rêveur" de CharlElie est sorti, le 31 janvier 2011 dans les réseaux traditionnels. L'occasion pour Notulus de partager quelques idées avec l'artiste new-yorkais dont la sensibilité, l'humanisme et le recul sur le monde sont toujours aussi forts, voire plus.


30 ans de carrière, une douzaine d'albums et un son toujours plus imprimé rock-blues énergique et des textes toujours plus aboutis. Quel est votre source d'énergie et de création ?

Quand une idée me traverse l'esprit, je la rumine d'abord comme un mantra, et puis je cherche un moyen coûte que coûte pour la mettre en forme.
L'expression c'est d'abord une histoire de "pression", un souffle qui vient de l'intérieur. Je ne sais jamais pourquoi ni quand.
Il faut être disponible pour entendre cette inspiration, qui ne ressemble à rien. Peut-être que je suis plus que d'autres à l'écoute de ces murmures.

Peinture, photo, musique. Je suppose que le jeu des vases communicants fonctionne entre les trois disciplines quant à l'inspiration, mais laquelle nourrit le plus les deux autres ?

Je ne cherche pas à établir un lien entre les Arts que je pratique depuis des années, non. Je suis un multiste et j'ai appris différentes "techniques" : écriture, musicale ou visuelle. Je choisis le moyen le mieux adapté pour créer ce que j'ai à partager. C'est en cela que je me définis comme un "multiste". Je considère qu'il n'y a pas de relation entre l'inspiration et le "savoir-faire".

"Fort Rêveur" est truffé de bruits d'ambiance urbaine comme dans "Ta phosphorescence", votre musique transpire NY. L'album est-il un hommage à Big Apple ou une invitation à la découverte de cette mégalopole aux quartiers très variés ?

Le disque a été fait à NY. La ville est le décor de ce que je ressens depuis sept ans maintenant que j'y suis installé. C'est un peu normal que les sons dont je parle dans 58th street soient aussi ceux de l'album.

Dans "Les Ours Blancs" vous dénoncez le gaspillage (le trop d'un côté et le trop peu de l'autre) et le besoin urgent de reconsidérer l'écologie voire de l'enseigner à l'école. Pensez-vous que l'Homme soit capable d'une vraie prise de conscience et de modifier leurs habitudes pour arriver à un vrai résultat ?

En effet que l'Ecologie devrait être considérée comme une science et qu'elle devrait être enseignée à l'école en trouvant des passerelles entre la science, l'économie et la philosophie par exemple. L'Ecologie est trop fondamentale pour qu'elle ne soit qu'un argument politique.

Qu'est-ce qui vous révolte le plus aujourd'hui ?

Le cynisme des puissants et le goût moutonnier pour une uniformisation administrative, sont les deux tranchants de la lance qui blesse ma conscience.

J'ai cru comprendre que vous aviez choisi de vendre préalablement votre album sur Vente-privee.com car les disquaires "classiques" refusaient le format vinyle, donc non standard, de "Fort Rêveur".

Je crois au pouvoir de l'objet. Si grande que soit une oeuvre, elle se transforme en miniature une fois réduite à la taille d'un timbre poste.

©Marc Dubord
©Ludlow Street

Les gens se sont lassés d'acheter des disques parce que les boites en plastique transparent sont moches. En tant que designer je me suis interrogé sur ce qui pourrait redonner de l'envie, j'ai trouvé l'idée de cet emballage hybride et ce un format nouveau, dont j'ai déposé le brevet.
Les maisons de disques ne voulaient pas y croire, et suggéraient qu'il soit vendu 24€. Venteprivée m'a donné la possibilité de le réaliser enfin pour 6€ port-payé grâce au partenariat avec SO-Colissimo.

L'imagination semble donc pénalisée... qu'est-ce que ça vous inspire sur l'état de l'industrie musicale et son évolution à venir ?

L'uniformisation standardisée n'est pas compatible avec la création qui tire sa richesse de la diversité des propositions. Les "Stars académies" quelles qu'elles soient, ont autant nui à l'industrie du disque, qu'elles ont rapporté gros à ceux qui ont exploité le filon. Je crois que le nouveau format que je propose, pourra rendre du plaisir à ceux qui appréciaient l'objet-disque.

Dans le titre "Faire com", sympa le clin d'oeil à "Comme un avion sans ailes" ! Sur scène vous sentez-vous comme un avion sans ailes ?

"L'avion sans ailes" est une chanson sur l'enthousiasme. Elle dit que même quand les gens ne t'écoutent pas il faut continuer. Parfois j'ai ressenti cette incompréhension dans ma vie, mais pas vraiment sur scène.

Vous jouez le 4 février à l'Autre Canal à Nancy. Qu'éprouvez-vous quand vous revenez chez nous en Lorraine ?

Je suis retourné en Lorraine l'année dernière et j'ai revu des amis, semblables à ceux que j'avais quittés des années auparavant... Je chanterai aussi pour eux... (no comment)

Quel regard avez-vous sur la France en tant que Français "exilé" ?

La France a développé une culture du détail et de la manière. Pour le meilleur, on se régale du style et du raffinement, pour le pire, on se perd dans les détails au quotidien et on oublie la finalité du propos et les propositions à long terme.

NY vous nourrit, on l'entend bien dans vos chansons. Quel autre endroit du monde pourrait être votre prochaine source d'inspiration ou espace de liberté créative ?

Nulle part ailleurs. Si j'étais jeune, je tenterais peut-être ma chance à Shanghaï ou à Sao Paulo.

Comment vous voyez-vous dans 20 ans ? Papillon, phacochère, dauphin ou caméléon J ?

Dans 20 ans je serai toujours vivant. Si on proposait de me totemiser ou si je me réincarnais peut-être que je choisirais la tanche ou le wombat...

CharlElie, New York - Janvier 2011.

CharlElie sera en concert le samedi 19 mars à 20h30, à l'Espace Julien (Marseille) à l'occasion de la 15ème édition du festival Avec Le Temps.


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
CharlElie
CharlElie

CharlÉlie Couture est un chanteur, compositeur, peintre, écrivain et photographe né en 1956 à Nancy.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags