Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Pigalle toujours la "patate !
!!"

Enfin il nous revient, François Hadji Lazaro et son groupe Pigalle reprennent du service après deux ans d'absence, pour le plus grand plaisir de ses fans.


Après des semaines d'attente, le grand jour est arrivé! Il est environ 19h45 et nous sommes sur la route de Nancy, dans la voiture flotte un mélange d'excitation, de joie à retrouver "Pigalle" et son chanteur Francois Hadji Lazaro.

Il est environ 20 h 15 quand nous arrivons devant la salle des fêtes de Vandœuvre-lès-Nancy. Comité d'accueil, policier et file d'attente où déjà se mêlent plusieurs générations de fans. Une femme cherche à acheter des billets, plus rien de disponible, tout a été venduâ¦
Après plusieurs minutes, ça y est nous sommes enfin dans le hall où les accords du premier groupe résonnent. Passage obligé à la buvette! On se dirige verre en main vers la salle que commence à envahir petit à petit un public de tout âge et de tout style : de la crête aux dread locks, du "gamin" de 18 ans au "papi" de 60, de la "skinhead girl" à la mère de familleâ¦
La salle est encore suffisamment fluide pour nous glisser jusqu'au premier rang afin de ne rien perdre du concert. Fin du premier groupe, la tension monte d'un cran, le présentoir à instruments est installé sur scène, sont suspendus tour à tour guitares, violons, flûtes, cornemuse, mandoline⦠Accordéon, bandonéon sont installés au pied du micro. C'est déjà un régal visuel. La salle se remplit, tout est prêt, le spectacle peut commencer.

21h00 : les musiciens entrent en scène sous les cris de la foule qui se fait plus dense, Jean-Charles dit "Boubouche" le bassiste, Gael "le breton" à la guitare et Francois J à la batterie. Arrive enfin Francois Hadji Lazaro pantalon, tee-shirt, et bretelles, physique impressionnant, charisme et présence folle sur scène. Maintenant que le groupe est au complet, François H. Lazaro peut nous emmener avec lui visiter ce monde qu'il nous décrit si bienâ¦

Une intro musicale "Dans la salle du bar tabac de la rue des martyrs" ouvre le concert, la salle se chauffe doucement au rythme de cette mélodie, puis une rythmique puissante s'impose et c'est l'histoire du "Garde barrière" qui nous est contée.
Retour ensuite sur le passé : "Marie la rouquine" revient nous voir après toutes ces années, les anciens fans hurlent leur joie de ce retour aux sources. Puis d'une voie éraillée Francois nous parle de ces amants illégitimes se rencontrant deux/trois fois par mois dans un hôtel.

Les morceaux anciens succèdent à ceux du dernier album "Des espoirs". Quand il entonne "Il boit le café", une partie de la foule improvise un pogo, des chaussures volent ainsi que certains blousons dans la joie et la bonne humeurâ¦

Francois Hadji Lazaro change d'instruments à chaque morceau, il nous fait vivre ses chansons, les gifles qu'il donne sur le titre "Il te tape" résonnent dans la salle et personne ne voudrait les prendre.
Il nous emmène avec lui dans ce bois où l'homme amoureux de la biche préfère saigner les chasseurs afin de la protéger.

D'autres titres suivent, la foule s'échauffe quand le groupe reprend la chanson "Pigalle" et hurle le refrain. Le public chante, crie, danse, chaque chanson nous raconte une autre histoire et la foule lève son verre avec cet alcoolique qui boit sa vie ou suit ce jeune casseur emprisonné par le sourire de Mme Eulaly.

Après une heure et demie de pur bonheur, arrive le passage obligé du concert qu'on déteste tous : le groupe, après nous avoir salués, quitte la scène⦠Pas longtemps car immédiatement c'est le moment du rappel : cris, sifflements, applaudissements⦠Le public attend, impatient de partager encore quelques chansons avec EUX, d'entendre peut-être la reprise électrique de Graem Allwright "Il faut que je m'en aille", superbe reprise qu'ils reviennent jouer et que la foule reprend en cœur, triste déjà de sentir que le concert tire à sa fin. Encore deux anciens titres puis une fin en beauté sur un grand classique "Dans la salle du bar tabac de la rue des martyrs". La foule se déchaîne une dernière fois avant que les artistes sortent définitivement laissant derrière eux un public qui chante encoreâ¦

Il est 23h00 et maintenant, vu l'attroupement devant la buvette, on doit jouer des coudes pour aller commander un verre et aller fumer une clope⦠Le parcours du combattant pour être parqué sous le regard des policiers⦠Petite pause, impressions partagées : il va falloir reprendre des forces pour aller pogoter sur les Parabellumâ¦


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Pigalle
Pigalle

Pigalle est un groupe de rock français formé en 1982 par François Hadji-Lazaro (des Garçons Bouchers).

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags