Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Pia Folacci

Arno
, l'interview

"La musique c'était mon rêve quand j'étais tout jeune". A travers une interview des plus naturelles, Arno se livre à Notulus. Admiratif des femmes, il se qualifie comme "un chanteur de charme raté". Pour nous et pour ses fans, Arno reste une personne généreuse, drôle et humaniste.

Crédit Photo du slider : Danny Willems


Arno, vous avez dit plusieurs fois que vous n'avez jamais travaillé. Est-ce qu'aujourd'hui vous pouvez toujours l'affirmer ?

Oui c'est toujours la même chose. Je fais de la musique pour ne pas travailler. C'était mon rêve quand j'étais jeune de ne pas travailler et j'ai trouvé une passion depuis très longtemps : la musique. Donc je n'ai jamais travaillé. Et en plus c'est ma maîtresse, elle ne m'a jamais trompé ! En tout cas quelle salope ! C'est une salope que j'aime.

Aux vues des reprises que vous avez déjà faites : Adamo, Brel, Abba... comme dans votre dernier album Marley. Peut-on dire que vous n'avez pas de barrières musicales (styles et goûts) ?

Je fais de la musique. Il y a des gens qui vivent avec des barrières et des frontières mais je ne vis pas comme ça. Je suis ouvert. La musique ça peut être punk, rap, du funk, hip hop, house, techno... Pour moi c'est de la musique. Je n'ai pas de frontière. C'est la même chose que quelqu'un qui mange tous les jours de la bouillabaisse, c'est ennuyeux... Ou des frites avec des moules tous les jours, ce n'est pas bien et c'est mauvais pour la santé, pour le cholestérol ! C'est une pauvreté et on reste toujours sur le même bazar. J'aime l'être humain parce qu'il est con. Il fait des enfants, il fait l'amour, il rit, il pleure et je trouve ça très intéressant.

De la même manière, qu'est ce qui vous amené à faire un duo avec Yael Naim ou Julien Doré ? Comment faites-vous vos choix ?

Julien Doré m'a demandé de lui écrire une chanson, donc je l'ai fait. Pour Yaël Naim, ils m'ont demandé de chanter en duo avec elle pour le disque "Around Robert Wyatt" et j'ai dit "oui". Mais je ne choisis pas les artistes avec lesquels je souhaite faire des duos. Dans le temps, j'ai fait un duo avec Jane Birkin. C'est venu de sa fille Kate qui a proposé à Jane pour chanter avec moi. Maintenant c'est devenu ma sœur. J'ai fait aussi un duo avec Ophélie Winter. Ca vient comme ça car je n'ai pas le temps de chercher des gens pour ça. C'est du boulot ! Et je n'aime pas travailler (Rires)

Et le cinéma en tant qu'acteur est-ce une expérience que vous referiez ?

Je ne suis pas un acteur, je suis payé pour ça. J'ai déjà fait 13 films dans ma vie mais je ne me sens pas comme un acteur. Ce sont eux qui viennent me voir pour me proposer un rôle. Parfois je dis oui et parfois je refuse. Le cinéma c'est une thérapie pour moi car je fais en sorte que les gens viennent me solliciter. Mais quand je fais des concerts, je suis mon propre patron. Tu vois le bazar ! Et quand je fais du cinéma, ça c'est du boulot car je travaille pour les autres. (Rires) Et je fais ce qu'ils attendent de moi. Je dois avoir la possibilité de le faire car je dis toujours qu'une vache elle donne du lait et pas de champagne. Comme je ne suis pas véritablement un acteur, je ne peux pas tout faire. Je refuse de faire certains films car je ne suis pas capable de les faire. Non pas parce que ce ne sont pas de bons films mais parce que je ne peux pas. Tu vois le bazar !

"Brussld" est le titre de votre dernier album. Pourquoi la définissez-vous comme "une vieille pute" ?

"C'est ouvert comme une vieille pute" mais j'ai beaucoup de respect pour les putes car moi je suis une vieille pute aussi. Quelle pute que je suis ! Comme ma grand-mère disait : "Ce sont toutes des salopes sauf moi !". Sauf mémé ! (Rires)
On rigole hein ! Je n'aime pas les gens qui se prennent au sérieux, il y a déjà assez de merde dans le monde entier.
Donc chez vous ça marche avec la fille de Le Pen ! J'ai vu dans les journaux que les votes montent ! Mais c'est partout en Europe, c'est bizarre hein ? Moi je suis très curieux, je regarde comme ça marche partout ! On dit qu'en Belgique on est dans la merde, mais vous êtes aussi un peu dans la merde ! (Rires)

Et vous vous définissez plutôt comme "un vieux rocker" ou un "chanteur populaire" ?

Je suis un chanteur de charme raté ! Tu sais pourquoi ? Je n'ai pas un bon coiffeur et je n'ai pas un bon styliste. Je ne suis rien ! Je n'aime pas les étiquettes. Mais je suis un chanteur de charme raté ! Ca arrive... Ecoute, c'est comme ça ! Je vis avec ça et je m'accepte comme je suis et c'est trop tard pour changer ! Je dis toujours plus on est moche, plus on s'amuse (Rires).

Est-ce que pour vous c'est toujours "vachement bien que nous soyons tous des européens" ? (ref TC MATIC, son groupe du début). Refrain : "Putain c'est vachement bien nous sommes quand même tous des européens"

Ben je suis obligé d'être européen, j'habite au centre de l'Europe, à Bruxelles. Quand je suis à Bruxelles, je suis confronté à l'Europe tous les jours. Et je me sens toujours un Européen. Quand on dort avec un chien, on attrape ces puces.
Tu connais Stromae ? Il a enregistré une nouvelle version de "Putain Putain". Il va la sortir dans ces prochains jours, je pense. Stromae, enfin Paul car c'est son nom, habite ici à Bruxelles, pas loin de chez moi.

Quand vous êtes sur scène, y a-t-il pour vous une chanson "incontournable" ? Je pense notamment au titre "Les yeux de ma mère".

Je dois chanter ça pour les gens, pour moi-même aussi, car sans les gens je ne suis rien. Un artiste n'est rien sans le public et je remercie toujours mon public. Il faut avoir du respect pour le public c'est pour ça que je joue cette chanson. Par exemple, quand tu vas voir un concert des Rolling Stones et qu'ils ne jouent pas "Satisfaction", les gens ne sont pas contents. Quand tu vas voir un concert de Mireille Mathieu et qu'elle ne chante pas "oui je croooooooiiiiiiis", tu n'es pas content ! (Rires)

D'où vous vient cette admiration pour les femmes ? (ref itw : je suis une lesbienne)

Pour les femmes ? Mais parce que je suis une lesbienne !

Et bien justement, dans de nombreuses interviews vous répondez cela. Pourquoi?

Car sans les femmes je ne serai pas là. Sans les femmes, l'être humain n'existe pas. On vient toujours d'une mère, et la mère c'est une femme. Les femmes sont fortes et plus malines que les mecs. Les mecs, ils savent tout mais les femmes comprennent tout. Les femmes sont aussi dangereuses parce qu'elles ont des armes que les mecs n'ont pas. Les mecs sont faibles.

Et c'est donc pour ces raisons que vous dites "je suis une lesbienne" ?

Oui, j'aime les femmes. Excusez-moi, hein ! (Rires)
Dans les guerres, les femmes et les enfants sont aussi des victimes et se sont les mecs qui font la guerre. Les gens qui sont agressifs sont faibles. Une fois j'ai dit "Les mecs agressifs ont tous des problèmes avec leur petit zizi" (Rires)

Et votre adoration pour Mireille Mathieu ?

Elle est très surréaliste pour une française. Il n'y a qu'une Mireille Mathieu dans le monde ! Je n'en connais pas 2 ! C'est une icône, un personnage ! C'est comme une oeuvre d'art. Si j'étais Andy Warhol, j'aurais fait une statue d'elle. Elle a une voix incroyable ! Ce n'est pas un petit oiseau qui chante ! Quand elle ouvre sa bouche, il y a quelque chose qui en sort. De temps en temps, elle me fait penser à Edith Piaf, elle a le même grain.
Elle est connue dans le monde entier, au Japon, en Amérique, en Suède et quand je dis "Mireille Mathieu" tout le monde la connaît.
J'ai un fils qui est né en France et quand je parle d'elle, il dit "Mais Papa, Papa !" et je lui réponds : "Oui, je suis fan de Mireille Mathieu". Elle a un truc ! Je ne suis pas amoureux d'elle, mais je suis fan ! Et en plus elle ne change pas. Depuis 45 ans, elle n'a pas changé ! C'est rare des gens comme ça.

Que pourrions-nous vous souhaiter pour la suite ?

Bon anniversaire, Joyeuses Pâques, Joyeux Noël. "Ris de ton bazar et le reste va suivre" !
Et sois sage !

"Je joue à l'Espace Julien depuis des années, la première fois que j'ai joué je m'en souviens encore. C'est la plage là bas, il y a pleins de bars... J'ai de bons souvenirs de là-bas." - Arno


Retrouvez arno surhttp:// www.facebook.com/pages/Arno/9957648492 et http://www.arno.be

Arno sera à l'Espace Julien à Marseille dans le cadre du Festival "Avec Le Temps" le samedi 12 mars à 20h30


4 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Arno
Arno

Présenter Arno Hintjens est inutile. Des livres et des programmes de télévision lui furent consacrés. Vous le connaissez depuis longtemps. Et sa musique alors ? Quelqu'un qui se respecte la connaît par coeur. Et les concerts ? Dans un minimum de temps ils affichent complets ! Jeunes & vieux, hommes & femmes, beaux & laids, gros & maigres, propres & sales, d'Ostende à New-York en passant par Amsterdam, Berlin, Bruxelles, Paris, Genève, Marseille, Berouth… : tous se laissent envoûter par tant de conviction sur scène.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags