Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Christian Ravel

La Ruda en interview

Après 18 années d'expériences musicales, 8 albums studio et de nombreux passages dans les plus grandes salles et les plus gros festivals en France comme à l'International, La Ruda revient sur scène avec leur nouvel album "Odéon 10-14". Celui-ci marque un retour à leurs "premiers amours électriques". Entretien avec Pierrot, chanteur du groupe.

Parlez-moi un peu de votre formation?

La Ruda Salska est née en 1993 à Saumur. De cette époque nous ne sommes plus que deux, Manu le batteur et moi Pierrot au chant.
Nous nous sommes connus au lycée. Nous allions très souvent voir des concerts dans les bars, salles et café-concerts. Essentiellement des groupes de rock français.
Nous avons eu envie de les imiter malgré nos bases musicales très approximatives. Nous nous sommes pris au jeu et avons consacré ensuite beaucoup de temps dans la cave de Manu où nous répétions. On se disait que l'énergie pouvait contre-balancer nos lacunes. Les idées et les musiques sont venues rapidement, portés comme nous l'étions par la violence de l'enthousiasme.

Vous avez à votre actif 8 albums et parcourez les routes de France depuis un peu plus de 15 ans. Quelle(s) expérience(s) tirez-vous de tout cela ?

Une grande expérience humaine car la plupart des membres sont là depuis 1995. Nous avons donc appris à nous connaître et à composer en fonction des caractères de chacun.
Une grande expérience musicale car nous avons dû très souvent nous remettre en question sur ce plan. Nous avons eu la chance de tout connaître pendant toutes ces années.
Les petits bars à nos débuts, la manche dans la rue également. Nous sommes partis de rien et avons tout construit. Cela nous a mené dans les plus grands festivals (Vieilles Charrues, Eurockéennes, Francofolies...) et dans les plus grandes salles. Nous avons été en Belgique, en Allemagne, en Suisse, au Canada, en Italie, en Espagne etc.
L'été dernier nous étions même en Chine et au Japon où nous avons joué au FUJIROCK, le plus grand festival d'Asie. Aujourd'hui quoiqu'il arrive nous n'aurons pas de regret.

Votre plus beau souvenir ?

Difficile de choisir mais nous avons conservé un grand souvenir du Japon par exemple où les gens nous ont accueillis avec beaucoup de gentillesse et d'enthousiasme.

Vous êtes 8 musiciens. Ce n'est pas trop difficile de vous mettre d'accord sur les compositions ?

C'est en effet parfois compliqué car nous n'avons pas tous les mêmes références musicales. Cela dit nous avons idée de ce que nous ne savons pas faire et de ce qui au contraire nous ressemble.
Sur album nous avons plus de marge et pouvons élargir le spectre. En concert nous privilégions l'énergie car toute notre histoire est là.

Quel est votre point commun à tous ?

La Ruda! Et pour pouvoir s'inscrire dans le temps cela passe par le respect de chacun.

Le 22 mars dernier est sorti votre nouvel album "Odéon 10-14". Qu'exprime ce titre?

C'est un titre que l'on retrouve sur l'album et dont le texte justifie le sens. C'est aussi une référence aux vieux numéros de téléphone. Plus simplement, c'est un titre qui nous semblait sonore. Le fait qu'il intrigue est aussi un atout car cela rend les gens curieux quant à ce qu'il renferme.

Quel est le fil conducteur de l'album? Qu'aurons nous le plaisir d'y retrouver?

Odeon 10-14 est notre huitième album "studio", le dixième en comptant les "live". Cependant il est le troisième dans notre période acoustique commencée avec les "Bonnes manières" et "Grand soir" en 2008 et 2009. Comme les précédents, il contient des morceaux "swing" et "chanson" dirons-nous, mais nous avons cette fois libéré encore plus les guitares. Il représente l'ultime étape de la formule "cabaret" et il aurait pu s'appeler "Cabaret voltage" comme le morceau qui ouvre l'album. Il est donc plus énervé et c'est dans cette optique que nous allons le défendre sur scène avec un retour à nos premières amours électriques.
Concernant les textes on y parle d'homme aux ailes d'or, de la chose sociale, d'élections, des Stray cats, de bal perdu, de fille aux cheveux roses, d'ancre marine tatouée sur l'épaule, de vendeuses de baisers etc.
Le texte y a toute sa place.

Nouvel album donc nouvelle tournée ! Comment envisagez-vous la scène 2011-2012?

Nous serons en tournée en France à partir du 12 Mars et jusqu'à la fin de l'année. Cela passera par les festivals cet été (notamment les Francofolies de Montréal en Juin).
Nous ferons une soixantaine de dates. 2012 devrait nous voir continuer le tour en appuyant plus sur l'étranger.

Quel est votre leitmotiv ?

L'envie et l'envoi !

Un dernier mot pour que les lecteurs découvrent "Odéon 10-14"...

Nous y avons mis le meilleur de nous-même et nous serons très honorés de l'intérêt qu'on voudra lui porter.



1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
La Ruda
La Ruda

Née RUDA SALSKA en 1993 à Saumur, on la trouve désormais à Angers et on l'appelle LA RUDA.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags