Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

En Interview cette semaine,

Lilly Wood and The Prick

Ben, guitariste de Lilly Wood and The Prick a accordé une interview à Notulus dans laquelle il partage ces différentes expériences musicales. Ce groupe pop/folk/électro exprime dans leurs morceaux un certain contraste sonore qu'ils expriment à leur façon. Un duo qui cartonne en France !

Depuis 2006 on peut dire que pour vous tout se déroule à merveille. Votre rencontre avec Pierre Guimard, une signature chez Cinq 7, dernièrement une Victoire de la musique « Révélation du public » et enfin une pub' pour Guerlain. C'est un très beau parcours pour un premier album. Qu'est-ce que vous nous réservez encore ?

Ah ben je ne sais pas (Rires). Plein de concerts car c'est déjà ce que l'on peut promettre et ce que l'on peut vraiment faire. Une nouvelle tournée pour l'automne et de nombreux festivals pour cet été. Puis un deuxième album en 2012.

Pourriez-vous me parler de ce nouveau projet ?

C'est que le début donc pour le moment nous avons quelques titres que l'on teste en live. Ensuite on va partir quelques temps en septembre pour écrire avec Nily. L'album sortira, à mon avis, pour le printemps 2012. Ca fait dans un an mais c'est le temps qu'il nous faut pour le travailler.

Est-ce que l'ensemble de vos expériences professionnelles vous conforte dans vos choix musicaux et dans le fait de poursuivre votre carrière?

En tout cas on se dit que l'on a fait les bons choix et que c'est encore possible dans ce milieu d'être un groupe à musique indépendante et de pouvoir atteindre le grand public sans se transformer en "machine à tubes de merde". Le plus important est de rester sincère.
Mais ça nous mets aussi la pression pour la suite, notamment pour notre deuxième album.

Avant de vous lancer dans la musique vous étiez réalisateur. A quel moment et pourquoi la musique a-t-elle pris le dessus ?

Je faisais les deux en parallèle et la musique a mieux marchée que la réalisation. C'est surtout que la musique c'est à plein temps ou ça ne l'est pas ! Je gagnais mieux ma vie, ça marchait mieux. Ca me plaisait aussi bien, voire maintenant plus parce que je peux en vivre. Mais ça s'est fait naturellement.

Et pour Nily, comment se sont passés ses premiers pas dans la musique ?

Elle a vraiment chanté la première fois avec moi, mais avant elle avait quand même rencontré un mec qui jouait un peu de guitare, mais il ne c'était vu que quelques fois. Ces premiers pas dans la musique⦠peut-être via des albums qu'elle avait eu, comme celui d'Aretha Franklin. Si elle n'était pas tombée dessus peut-être qu'elle n'aurait jamais chanté. Mais elle n'avait jamais fait de musique avant ça.

Quel était votre objectif sur ce premier album ?

Que l'on fasse plein de concerts et que l'on vende assez d'albums pour en faire un deuxième.

En référence à l'un des titres de l'album qui est « Little Johny » ?

Ca peut être tout le monde. C'est l'histoire d'un garçon qui part faire son chemin de vie. Mais ce n'est pas une personne en particulier.

Est-ce Nily qui a écrit le titre « No No Kids » ?

Oui, principalement car c'est plutôt elle qui va dire ce genre de chose-là même si elle a un peu changé depuis.

Je cite quelques paroles version française « Je ne veux pas d'enfants, ils pleurent toute la nuit, ils sentent si mauvais,⦠» Peut-on en conclure qu'elle ne veut vraiment pas d'enfants ?

(Rires) Je pense qu'elle tient encore ce discours-là mais en réalité je sais qu'elle aimerait bien avoir un enfant.

Le nom de Lilly Wood n'a rien à voir avec celui de Nily. Vous avez confié dans une interview que cela portait confusion et qu'aujourd'hui vous n'hésiterez pas à changer de nom de scène. Et maintenant ça donnerait quoi ?

On a voulu dire que si c'était plus simple on aurait pris un autre nom de scène mais on ne le changerait pas.

Vous allez enchaîner les festivals avec un passage au Paradis Artificiels, de la même façon vous serez le 01 juin à l'Olympia. Quelles sont vos impressions par rapport à tout ça ?

C'est énorme ! L'Olympia c'est une salle mythique, d'y être avec notre 1er album et avec le 1er groupe de notre vie c'est génial, ça représente beaucoup de choses pour nous. Maintenant on se met la pression et il va falloir faire un super concert qui va marquer les esprits.

Vous vous souvenez de votre première scène ?

Oui c'était dans un bar à Paris. On était assis sur les marches avec une guitare électrique. Les gens se sont arrêtés de parler et nous ont écoutés jouer. Ce n'était pas évident car c'était dans un bar-restaurant ! C'était drôle.

Et le premier disque que vous avez achetéâ¦

Je crois que c'est les Blues Brothers, c'était la BO du film sans dire de conneries mais j'ai un doute car c'était peut-être le disque d'AC/DC, je ne sais plus⦠Non ! Je dis des conneries c'est Daft Punk que j'ai acheté en premier, il y a 8 ans!

Quel est votre coup de cœur musical du moment ?

Le nouvel album de Metronomy !

Aujourd'hui si vous deviez remercier une personne, quelle serait-elle ?

Mon frère


Retrouvez Lilly Wood and the Prick, le 15 avril 2011 à 19h30 au Zénith de Lille dans le cadre du festival Les Paradis Artificiels.


2 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Lilly Wood and The Prick
Lilly Wood and The Prick

C'est une histoire qui ressemble à un conte de fée musical. Un soir, à Paris, Nili et Ben se rencontrent dans un bar par le biais d'amis communs.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags