Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

ZeM,
un artiste à fleur de peau

ZeM revient avec "Freedom Machine", un opus qui marque un veritable tournant dans sa carrière de musicien.


Michaël Zemour alias ZeM est né en 1971 en Israël. C'est dès son enfance qu'il se passionne pour la musique, mais c'est en 1983, lorsque son père (un "caïd") est assassiné qu'il s'y réfugie complètement, la solitude, la drogue, la rue, la prison faisant de lui un écorché vif. Son première album, "Heavy Duty Burdens" sort en 2004. Cette album est une renaissance pour lui, comme il aime à le dire.
Zem a construit son parcours musical entre les Etats-Unis et la France. Il développe son expérience musicale sur les scènes ouvertes de Miami, où il est repéré par des groupes locaux avec lesquels il tournera pendant plusieurs années.
Auteur, compositeur et interprète, il livre un répertoire pop-rock avec des compositions de très bonne qualité. Son univers musical est constitué de mélodie tantôt douce, tantôt furieuse, alternant ainsi des ambiances acoustiques intimistes et des envolées électriques rageuses.
En 2007, après ZeM le musicien, on découvrait ZeM (Michaël Zemour) l'écrivain à travers "Dream or die" une autobiographie bouleversante et sidérante de précision et de sensibilité. À 33 ans, ZeM a déjà un vécu d'une densité rare et son livre reflète combien la musique lui a, dès le plus jeune âge, permis de surmonter les épreuves qui lui ont été imposées.
"Freedom Machine", son nouvel opus, marque un veritable tournant dans sa carrière de musicien.

C'est l'album du renouveau, bien que conservant son empreinte originelle : un répertoire plus rock, servi par des mélodies efficaces, une émotion brute et une voix plus à fleur de peau que jamais.

A noter qu'il a confié le mastering de "Freedom Machine" à l'un des premiers dinosaures des studios Abbey Road : Geoff Pesche. Artiste jusqu'au bout des ongles, ZeM accorde une très grande importance au graphisme. Il rencontre Marie Meier (connue dans le milieu indépendant du rock et pour ses dernières illustrations du livre de Philippe Manoeuvre "l'enfer du rock") à laquelle il confie l'illustration de sa pochette...

"Freedom Machine", sortie le 23 mai 2011 (MVS Records / MVS Distribution)


2 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags