Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Nasser,
Interview de trois passionnés

Le groupe électro rock sera sur la scène du festival Rock'N'Solex, le 14 mai prochain. A travers cette interview, Notulus vous propose de découvrir un groupe teinté d'ironie et rempli d'énergie.

Parlez-moi un peu de votre formation. Comment est-elle née ?

En fait Nicolas et moi même (Romain) formons un binome de réalisateurs qui s'appelle Doublezero. Par le biais de nos productions,nous avons rencontré Simon il y a quelques années de cela (il composait la musique de nos films). Nous sommes devenus amis et nous avons donc commencé à boire des coups ensemble. Puis, un soir d'été en club, nous avions (Nicolas, Simon et Romain ), je pense un peu trop bu, quand l'idée saugrenue de former un groupe de musique nous est soudainement venue.

D'où vous est venue l'envie de poursuivre une carrière musicale ?

D'un pur hasard pour l'un d'entre nous, d'un rêve d'enfant pour un autre et par fantasme de gloire et de puissance pour un troisième.

Quel est votre objectif musical ?

Créer avec NASSER une œuvre cohérente, qui nous excite et nous epanouieâ¦et ça le plus longtemps possible.

Comment qualifiez-vous l'univers de Nasser ?

Complexeâ¦pleins de contradictions.
Avant tout c'est un univers en construction. Il nous est donc difficile de le définir parfaitement. Mais si je devais donner une suite d'ajectifs, je dirais : énergique, noir, ironique, analogique, pointu, electrique, bouillonant, passionnéâ¦

Vous réussissez à associer deux passions, la musique et la vidéo. Qu'est ce qui vous éclate le plus là-dedans ?

Ce qui nous éclate le plus, c'est que nous sommes désormais devenus nos propres clients. Plus besoin d'écouter le cahier des charges de telle ou telle agence ou les desidaeratas de telle ou telle marque puisque nous travaillons essentiellement sur et pour le projet NASSER.

©Dylan Doyle

De quelle façon travaillez-vous vos compos ?

C'est Simon qui compose, de mon côté j'écris les lyrics. Nico prend les 2, shaker et hop, voilà un nouveau titre de NASSER.

Comment voyez-vous Nasser dans 5 ans ?

Des problèmes de rhumatismes, des ventres plus gros et des crânes plus dégarnis . Non, sans blague, c'est compliqué pour nous de nous projetter ainsi. Pour ma part, j'espère juste que le groupe sera identique dans 5 ans. Nous vivons un truc extraordinaire. J'aimerais simplement qu'il perdure.

Quel est pour vous, le groupe phare de la scène électro ?

DAFT PUNK sans aucune hésitation.

Selon vous, comment évolue l'électro en France et à l'étranger ?

Avec la crise du disque, les concerts sont devenus ces dernieres années aussi importants que la production pour les musiciens.
Or, il y a environ 5 ans, je crois, le public en a eu assez de voir en live, un DJ derrière deux platines. C'est pour cette raison que nombre de projets electro sont désormais constitués par des "vrais" musiciens . Du coup le son même de l'electro en est modifié revenant ainsi à des racines plus analogiques, plus joué et c'est tant mieux.

Votre coup de cœur musical du moment ?

Carte Blanche (Le projet de DJ Mehdi et Riton)

Votre avis sur le téléchargement ?

Oulahhhhhhâ¦c'est un vaste sujet. Ces quelques lignes me paraîssent trop réductrices pour débattre d'un tel sujet.

Que diriez-vous aux lecteurs Notulus pour qu'ils viennent vous découvrir sur la scène du Rock'N'Solex ?

YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?