Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Sam Gratt and the Swunktastic People

Jardin Du Michel :
Live Report

Vendredi 3 juin, c'est avec le soleil que nous arrivons à Bulligny, petit village de Moselle accueillant le célèbre festival «Au fond du Jardin du Michel ».


Il est environ 15h30, nous roulons au pas pour essayer de nous trouver une place dans les parkings improvisés déjà bien remplis. Au milieu des champs, campeurs par ci par là, musique à droite à gauche ⦠Certains festivaliers "résidants" échangent quelques balles, d'autres font du diabolo ou encore "bullent" et dorment allongés dans l'herbe, attendant l'ouverture des portes du second jour du JDMâ¦.

17h30, les portes s'ouvrent. La place du festival se remplit peu à peu, les buvettes et points de vente de restauration ouvrent tandis qu'une queue n'en finit pas de s'allonger devant la "banque" qui délivre la devise du JDM "le Mich'". Pendant ce temps, les balances de la grande scène centrale se terminent, il est presque 18h00 et déjà les festivaliers ont envahit la placeâ¦

Sam Gratt and the Swunktastic People

A 18h00, le 1er groupe désigné pour l'ouverture entre en scène : un "band" composé de 4 garçons, mélange de funk, soul, swing ⦠chanson française ponctuée de trombone : c'est "Sam Gratt and the Swunktastic People". Leur musique festive déride peu à peu un public timide et au fur et à mesure des chansons, les gens commencent tranquillement à s'entasser devant la scène pour venir fredonner avec la groupe "Pas facile d'avoir du style". Du style, eux, ils en ont et ils le mélange avec habilité, humour et bonne humeur ! Alors qu'ils terminent leurs derniers accords â¦.

The Yupps

Un autre groupe "The Yupps" prend déjà place sur la petite scène. Ils nous annoncent qu'ils viennent de Metz avant d'entamer un air aux consonances anglo-saxonnes. Ces 3 jeunes garçons aux look nonchalant jouent de la musique de lycéens très bien huilée. Les airs pop rock enchantent le public qui bouge au rythme des morceaux teintés de riffs pop folk. Les fans assidus resteront jusqu'à ce que le groupe quitte la scène.

Sinsemilia

19h00, le devant de la grande scène est noir de monde â¦. Tout le monde attend impatiemment les Sinsé. Mike, Riké et tous les autres venus en nombre, certains d'entre eux en costumes traditionnelles. Les dreads locks sont de rigueur et la zenattitude aussi⦠Avant de commencer à jouer, ils nous expliquent qu'ils fêtent leur 20 ans de tournée. La musique explose, les cuivres retentissent, Riké "saute" partout et c'est que du bonheur. La troupe dégage une telle énergie et cette envie de partage que le public est transporté, la foule est en délire, les gens dansent comme des fous ! Le public reprend à tue tête avec Mike "vu que l'idéal n'existe pas, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a â¦. Aux yeux des miens, juste être quelqu'un de bien". Les accords "skatiné", les placements de jazz, les racines reggae, tout y est , il ne manque rien pour que les festivaliers passent un moment intense ⦠Mais il est déjà 19h30 et nous quittons avec regret Sinsemilia et leurs chansons chargées de messages pour aller assister à la conférence de presse d'un autre grand artiste TIKEN JAH FAKOLY.

Petit détour

The Yupps

L'espace presse aménagé pour l'occasion et déjà bien fréquenté quand il arrive, un grand monsieur qui s'assoit devant son thé et commence à répondre très simplement aux nombreuses questions des journalistes.
La "conversation" découle tout naturellement sur son pays et ses conditions. Son discours est clair : pour lui c'est un pays qui a d'immenses richesses, qui devraient être exploités par les africains mais aujourd'hui, ils leurs manqunte encore l'éducation. Demain, ce pays sera envié par tous les occidentaux.
Il parle un peu de ses goûts musicaux et nous fait remarquer en passant que pour lui Bob Marley est le "prophétie du Reggae"â¦.
Tiken Jah Fakoly est très bavard et il est déjà 20h15 quand nous sortons de la tente où se déroulait la conférence.

Il y a du monde dans tous les coins : debout prés des buvettes, assis dans l'herbe à proximité des scènes, allongées près de l'entrée ⦠L'ambiance est détendue : on picole, on mange ⦠On distribue même des câlins gratuits !!!!

Aaron

21h00 : Aaron ouvre la 1ére partie de soirée. Le duo, qui n'en est pas à son premier passage au JDM alterne les morceaux rythmés et plus mélodieux. C'est de la musique pop mélancolique que les deux jeunes hommes nous servent avec énergie. Ils s'amusent avec le public très réceptif en lui faisant chanter "Michèle" ou en faisant des vocalises en alternance avec lui. Lorsque c'est au tour de la chanson qui les a "consacrés", la foule est en délire et fredonne en chœur le fameux "Lili"â¦.

The Inspector Cluzo

22h15 : The Inspector Cluzo fait son entrée fracassante sur la petite scène attirant de ce fait le public à venir les regarder : deux énergumènes en costumes cravates, une guitare et une batterie. Ce duo complètement déjanté nous sert du rock'n roll fusion funk. Une musique agressive agrémentée de guitares tranchantes, de voix saturées voir du hurlement qui déchire la nuit !!! Le public accroche et en redemande alors que le groupe ne manque de nous préciser que leur 2ème album aux titres équivoques "The French Bastards" à traverser nos frontières pour aller se faire adoré au Japon.

Tiken Jah Fakoly

23h00 : La place devant la grande scène est à présent totalement occupée. On est même serré dans les "rangs". Tout le monde est pressé de voir arriver la "tête d'affiche" de ce vendredi : Tiken Jah fakoly. Il entre enfin sur scène, majestueux dans son habit africain. La foule est en transe. Autour de lui de nombreux musiciens, ses choristes ⦠Bref de quoi largement remplir l'espace réservé. La musique démarre et sa voix chaude envahit la place. S'enchaînent alors ses morceaux rythmés au son reggae - ragga. De "La Politique France Africa", au "Balayeur Balayé", du "Peuple en a marre" à "Plus rien ne m'étonnes", son répertoire défile, le public qui le connaît par cœur chante à tue tête. Tiken Jah danse sur la scène tel un zoulou : l'Afrique à pris la place Au Fond du Jardin du Michel pour notre plus grand bonheur !


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
Tiken Jah Fakoly
Tiken Jah Fakoly

Comme l'amour, la colère ne connaît pas de frontières. Second album chez Barclay, et septième d'une carrière entamée à l'orée des années 90, le "Coup de Gueule" de l'Ivoirien Tiken Jah Fakoly est tout autant marqué par les problématiques taraudant son continent que les défis d'une globalisation qui a fait de la planète son village transnational.

Lire la suite
Site web lié à la news
NEWS DU MÊME THEME
Tags