Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

La folktronica rêveuse des Bumpkin Island

Bumpkin Island est un groupe breton qui risque de faire parler de lui d'ici peu. Leur deuxième EP, Perfect Life, est un régal sonore, idéal en bande-son des premiers apéros en terrasse du printemps.

Hiver 2009, Bretagne. Glenn Besnard, ingénieur du son, compose des chansons seul dans son grenier pour échapper à la morosité et la grisaille bretonne. Mais ses compositions ne fonctionneront qu'une fois les musiciens avec lui, et c'est donc à six, puis huit, que l'aventure continue, toujours dans le grenier. Ensemble, ils accouchent d'un premier EP éponyme, une belle douceur dans la lignée des Blonde Redheads, Oh No Oh My ou Air.

Avec leur deuxième EP, "Perfect Life", le groupe enchante une fois de plus. Trois morceaux seulement, mais trois instants de bonheur à l'état pur. La musique des Bumpkin Island est de celle qui met le sourire aux lèvres dès les premières mesures. Démarrant sur la chanson du même nom, "Pefect Life" est une ballade lyrique et onirique enfantine, joyeuse et entraînante. "CI", la deuxième chanson, démarre sur un air plus mélancolique, un ton plus sobre : une voix aérienne posée sur une guitare sèche. Mais petit à petit, la mélodie évolue, les musiciens se rajoutent et, au fur et à mesure, on est transporté vers une symhonie folk-rock grandiose. Pour finir, le groupe nous gratifie d'une reprise de "Sunday Morning", ballade psychédélique composée par le Velvet Underground. Alors là, chapeau bas. S'essayer à reprendre le grand, que dis-je, l'immense Lou Reed, il faut du culot. Il faut être sûr de son coup, sinon ça ne passe pas. On imagine les puristes conservateurs écouter à la loupe le titre, guettant le moindre pas de travers pour pouvoir cracher sur cet exercice de style. Que nenni. Les Bretons relèvent le défi à merveille même si, avouons-le, l'original reste tout de même un cran au dessus.
Souhaitons aux Bumpkin Island de recevoir la reconnaissance qu'ils méritent, une chose déjà à moitié faite puisque la grande chaine cryptée française vient d'adopter un de leur titres en B-O de la prochaine saison de "Mafiosa".


2 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?