Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

No Shangsa,
la puissance brute de l'instrumental

No Shangsa, c'est un power trio originaire de la région Rhône-Alpes et qui produit un noise-krautrock-psychédélique ultra millimétré, dignes descendants des groupes barjots de la scène post-punk des années 70.

Faire le choix de produire une musique uniquement instrumentale est un pari risqué, pas très "à la mode" dans d'autres milieux que l'électro. No Shanga, c'est un trio batterie-guitare-clavier qui réveille nos instincts primaires avec un punk ravageur, dans la lignée d'un mouvement dont il est rare de voir percer quelques groupes : le krautrock. No Shanga, c'est un krautrock quand même très punk, avec quelques touches de free-jazz et de rock psychédélique aussi. Un joyeux mélange, brillamment distillé par Yann, Raphaël et Cyril, qui envoient une énergie incroyablement puissante en live.

Trois instruments, dont la coordination dans la mélodie et l'imbrication rythmique est tout simplement parfaite. Qualité d'autant plus appréciable que le groupe joue sur les contretemps et présente des musiques bien loin d'une composition "couplet-refrain-couplet-refrain". Le groupe a déjà quelques années d'activité à son compteur et deux EP dont un en collaboration avec Dure-Mère. Petit coup de coeur personnel pour Out of Bounds, disponible sur leur deuxième EP "Mortelle California". Un début en douceur, baigné dans un flot de synthé lourd et enivrant accompagné par une batterie déstabilisante, qui évolue petit à petit vers une symphonie post punk complètement psychédélique. Difficile de ne pas penser à Can, formation des années 70 parmi les précurseurs du krautrock, dont la seule différence entre les deux groupes est (à part peut-être la quantité de LSD ingurgitée avant de se mettre à composer) un son plus métalleux, avec une guitare ultra-saturée pour No Shanga.
Un groupe original et talentueux, qu'on aimerait voir percer un de ces quatre, et qu'il fait bon de voir lauréat des découvertes nationales du Printemps de Bourges 2012. Comme quoi, tout n'est pas perdu pour le rock français !

En concert le jeudi 26 avril au 22 Ouest dans le cadre du festival Le Printemps de Bourges.


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags