Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Youri Lenquette

Niuver,
la voix solaire de Cuba

L'artiste cubaine est née passionnée de musique, et a réussi à faire de cet engouement son leitmotiv et son métier. A l'occasion de la sortie de son deuxième album, nous revenons sur son parcours.

De Cuba à l'Europe : une grande épopée

La jeune Niuver a parcouru un long chemin depuis sa Havane natale. Née dans un village très rural, elle file dès ses 15 ans étudier à l'Ecole Nationale des Arts de la capitale de Cuba, d'où elle sort diplômée et avec une maîtrise impressionnante de sa voix. De nombreuses embûches auraient pu la décourager de continuer sa longue route vers le succès ; pourtant la ténacité de la jeune femme n'a jamais démérité. Ainsi, puisqu'à l'école ses ongles furent jugés trop fragiles pour la guitare de haut niveau, elle choisit de briller au luth de la Renaissance. Au cours de ses recherches d'emploi musical, elle découvre qu'elle n'a pas le profil pour intégrer un groupe de musique danante ? Qu'importe, la force de sa voix et son talent sont indéniables, eux.

Elle débarque au Pays Basque à l'époque où Alain Souchon sort son hymne "Foule sentimentale", et pour elle le souvenir de son arrivée coïncidera toujours avec cette chanson. Elle fait la rencontre de Raul Paz, un compatriote qui apporte une aide non-négligeable à la réalisation de son premier album. Ce dernier reçoit un accueil favorable.

Un deuxième album qui fait la part belle aux origines

©Youri Lenquette

Pour la réalisation de son deuxième petit bijou, Niuver s'est entouré des producteurs Julien Chirol et Pierre-Luc Jamain, amoureux des rythmes latins. Le nouvel album issu de cette collaboration s'appelle "Trasnochando", ce qui peut se traduire par "passer une nuit blanche". Et en effet, l'album s'écoute à n'importe quelle heure de la journée, tantôt évoquant une chaude et insouciante après-midi d'été, tantôt invitant à la langueur de la nuit. La voix sensuelle, profonde et douce de Niuver, si protéiforme, épouse aisément toutes sortes d'arrangements.
L'album transite entre les langues espagnole et française, pour marier tendrement les différents univers qui ont composé le chemin de vie de Niuver. Les rythmes cubains s'accordent à sons plus pop et européens. Cet album métissé bénéficie même de la collaboration du rappeur Oxmo Puccino sur le titre "A mi me gusta", louvoyante mélodie rythmée et charnelle.

Niuver, en sa qualité de musicienne affirmée, possède de nombreux atouts à sa disposition pour définitivement prouver son potentiel d'artiste multiformes. L'album sortira à la rentrée, le 17 septembre 2012. Un excellent moyen de conserver à la rentrée toute la chaleur d'un Cuba estival !


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags