Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Sinik, l'interview

Avec près de 800 000 albums vendus depuis 2004, Sinik revient avec son nouveau projet "La plume et le poignard". Le fruit d'un travail acharné dans lequel il n'hésite pas à faire de l'auto-critique.

Ton album "La plume et le poignard" est sorti le 24 septembre 2012. Pourrais-tu nous en dire quelques mots? Comment l'as-tu construit?

Comparé aux autres albums, j'étais beaucoup moins entouré, j'ai souhaité le faire seul. Je voulais revenir à quelque chose de beaucoup plus brut, moins réfléchi, plus spontané. Ce qui correspond à l'état d'esprit que j'avais sur mon premier album.

Pourquoi avoir choisi de sortir cet album sous un label indé?

C'est une structure que j'ai créée avec deux amis et c'est un label qui m'a permis de me faire connaitre dans mes débuts. Ensuite nous avons signé chez une maison de disque mais je pense qu'à un moment donné on a envie de revenir à cette méthode de travail qui est quand même assez différente de ce qui se fait chez les majors. Peut-être plus galère mais au final avec beaucoup plus de mérite. C'était vraiment un choix de revenir à une méthode de travail plus indépendante.

Que représente cet album pour toi?

Il représente énormément car on y a mis beaucoup de choses. 15 mois de travail non stop, des heures et des heures de nuits blanches, d'écritures. Ãa représente beaucoup à chaque fois que l'on sort un album, que ce soit dans l'attente, dans l'investissement, pour les sacrifices que l'on fait aussi. C'est beaucoup de travail.

Le premier titre de l'album "Les 16 vérités" est quand même assez fort. Qui dénoces-tu dans cette chanson?

Je parle de moi-même. Le thème du morceau c'est comme si j'étais face à un miroir qui me reflétait une vérité. En fait c'est parti d'un constat tout simple c'est qu'il n'y a pas énormément d'auto-critique dans le rap et voilà c'est bien aussi de s'auto-analyser, d'écouter ce que les gens disent. J'ai voulu faire un condensé de tout ce que l'on pouvait me reprocher ou ce que moi-même je pouvais me reprocher.

Pourquoi choisir de clasher d'autres artistes dans vos propres titres?

©Official Photo

C'est vrai autant le clash on en a fait beaucoup, autant sur cet album il n'y en a pas vraiment. Dans le morceau "Les 16 vérités" il y a beaucoup de gens qui ont vu des pseudos-références, qu'ils pensaient que c'était pour tel ou tel artiste mais je le dis encore une fois haut et fort, le seul que je clash dans ce morceau, c'est moi. Certains n'ont pas forcément compris, d'autres ça les arrangent peut-être de laisser courrir le bruit que l'on clash d'autres artistes, mais non il n'y a rien de tout ça. C'est un morceau perso.

Selon toi, y a-t-il un ou plusieurs thèmes inévitables à aborder dans un texte de rap?

Non ce n'est pas parce que tu fais du rap que tu es obligé de parler de rue ou autres. Certains font du rap c'est plus du second degré, d'autres font du rap où c'est plus marrant. Il y en a pour qui c'est un peu plus sérieux, c'est du rap un peu social. C'est une musique qui appartient à tout le monde, chacun peut se l'approprier et l'utiliser comme il en a envie. Qui dit rappeur ne dit pas forcément rue, prison et tous les clichés qui vont avec.

Quelles sont pour toi les valeurs montantes de la scène rap actuelle?

Fababy et LECK. Les 2 sont sur l'album. Je pense qu'à eux deux, ils représentent bien la nouvelle scène montante.

Y-a-t-il des chanteurs de variétés françaises qui t'ont inspiré pour l'écriture de tes textes?

Inspiré pour l'écriture non mais en revanche, j'ai beaucoup de respect pour certains artistes comme Zazie, Cabrel, Aznavour,⦠qui sont pour moi des grands paroliers même si nous ne sommes pas à la base dans le même univers. Je garde pour autant, beaucoup de respect pour leur manière d'écrire !

As-tu une tournée de prévue?

Oui, elle commence début 2013 un peu partout. Elle se terminera en apothéose par un Zénith de Paris le 26 Janvier avec le reste du label : Kayna Samet, L'Algérino,â¦


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags