Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Interview Pierre Sachot,
président de Fantastic'Art

A l'occasion de la sortie du film "Midnight Meat Train", qui avait obtenu le Prix du public lors du Fantastic'arts 2009, Notulus vous propose de retrouver l'interview de Pierre Sachot, président de l'Association Fantastic'Art, qui organise le festival du film fantastique.


Situé au coeur des Vosges, dans la petite ville de Gérardmer, le Festival Fantastic'Art devient au fil des éditions, la référence européenne du cinéma fantastique. Et cette année encore, pour la 16ème édition, la programmation a su satisfaire aussi bien les fans du genre que les curieux de passage.

- Pierre Sachot, bonjour. Tout d'abord, qu'est-ce qui vous a amené à devenir président d' une association qui organise un festival de cinéma ?

- Ce qui m'a amené à ça, comme tous les présidents d'associations, c'est l'envie de faire des choses, tout simplement. L'envie d'organiser une manifestation qui me semblait, dès le début, avoir une grande importance pour la ville et la région.

- Vous aviez une passion pour le cinéma ?

- Non, pas forcément. C'est plutôt une passion pour l'organisation de manifestations. J'organise ce festival, et je suis aussi très impliqué dans l'organisation du Triathlon, par exemple. Je suis président du comité départemental de ski des Vosges. Donc, j'ai quelques idées au niveau de l'organisation de manifestations.

- Pouvez-vous nous parler du processus de sélection d'un film en compétition ?

- On travaille avec la société Public-Système à Paris. C'est cette société qui organise le festival du cinéma américain de Deauville. Elle s'occupe aussi d'une partie des films qui sont présentés à Cannes. En fait, il y a dans cette société des spécialistes, qui travaillent toute l'année à la recherche de films pour les différents festivals auxquels ils participent. C'est tout un travail de sélection, de visionage des films! Il faut faire beaucoup de salons de cinéma et passer beaucoup d'heures dans les salles pour ensuite faire une sélection.

- Et parmi tous les films fantastiques, comment choisissent-ils ceux qui iront à Gérardmer ?

- Et bien ce sont ceux qui paraissent le plus intéressant pour le public, ceux qui paraissent les plus prometteurs pour une carrière commerciale et ceux qui rentrent dans le cadre du film « fantastique ». Sans oublier naturellement, le fait qu'il faut que les producteurs nous donnent l'autorisation de les mettre en concours ! Ou tout simplement en sélection, parce qu'il y a aussi des producteurs qui n'ont éventuellement pas les moyens financiers d'attendre des mois avant que leur film sorte. Car les films qui sont présentés à Gérardmer sont des films en avant-première.

- Quelles sont les répercussions pour un film primé ?

Ce sont des répercussions financières ! Ce qu'on lui souhaite évidemment. Un film, s'il est primé à Gérardmer, aura plus de public lors de son exploitation en salles. En France ou dans les autres pays. Les films de Balaguero qui ont été primés à Gérardmer, ont eu un succès très grand en Italie, en Espagne et dans bien d'autres pays.

- Quand on arrive à Gérardmer, on est impressionné de voir toute la mobilisation de la ville et de ses habitants. Est-ce que les Gérômois ont une passion pour le fantastique ?

- Ils ont surtout une passion pour le service et le bénévolat. Ces bénévoles que vous voyez travailler là : la plupart travaille dans d'autres manifestations. On va les retrouver dans l'organisation de la Fête des Jonquilles de Gérardmer, on en retrouvera ensuite dans le triathlon et dans bien d'autres grandes manifestations qui ont lieu à Gérardmer. Ce n'est pas forcément une passion pour le fantastique, puisque les bénévoles n'ont pas le temps d'aller dans les salles !

- Quels sont les films qui sont passés par le festival qui vous ont le plus marqué ?

- « Scream » m'avait marqué et a d'ailleurs été primé à Gérardmer. « Cube » aussi ! C'était vraiment du grand « fantastique ». On peut citer ces deux-là. Il y en a eu d'autres depuis. Vous savez, la liste est longue : on présente environ 50 films chaque année, et il y a plus de 100 projections pendant ces 4 jours et demi ! Ca fait quand même pas mal !


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?