Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

©Romain LEVICES

Christine,
une histoire entre l'Homme et la Machine

Mais qui est ce duo masculin qui se cache derrière ce nom de fille ? Kunst Throw et Aeon Seven étonnent par leurs compositions électro fracassantes. Nous les avons remarqués au Jardin du Michel et nous en avons profité pour leur poser quelques petites questions.

D'où vient le nom de Christine ?

Kunst : "Christine" est la référence au film de John Carpenter sorti en 1983. C'est l'histoire tirée d'un bouquin de Stephen King, d'une bagnole possédée.
Aeon: L'idée c'est de retranscrire l'association passionnelle et obsessionnelle entre l'Homme et la machine, c'est un peu ce qu'on vit avec nos ordinateurs.

Quels sont les artistes qui vous ont le plus influencés ces dernières années ?

Kunst : On s'est inspiré de pleins de styles différents, moi j'étais plutôt rock, Aeon était plutôt funk et pop. On se rejoint un peu sur le beat, le hip hop et la trip hop des années 90, notamment en s'inspirant de DJ Shadow et bien d'autres artistes. Et après il y aussi des artistes d'aujourd'hui comme Justice ou SebastiAn qui nous influencent aussi.

Comment définir en un mot votre EP "Catharsis" ?

Aeon : "Catharsis" en fait est peut-être un peu le premier morceau qui a participé à créer le projet. C'est un peu ça.

Actuellement vous travaillez déjà sur un nouvel EP 6 titres, pouvez-vous nous en dire plus ?

Kunst : Ouai, il y a le premier morceau qui est sorti le 14 Juin, qui s'appelle "Burial" et qui a été clippé à Détroit. C'est le premier single d'un EP 6 titres qui arrive en septembre. Pour nous c'est un gros projet parce que déjà il y a 6 morceaux, et puis on explore un peu le spectre musical qui nous correspond. C'est vrai que pour l'instant on a sorti 3 titres, dont "Fucking Youth" qui est un peu une turbine, "Catharsis"â¦
Aeon: Qui est aussi un peu une turbine ! (rire)
Kunst : Non, "Catharsis" c'est moins une turbine, elle est plus axée sur les mélodies, même si c'est un morceau qui est censé être puissant. Et là on est toujours axé sur des morceaux assez powerfull, mais avec "Burial" on explore entre guillemets notre vision du Dubstep.
Aeon: Le Dubstep pour moi ça vient directement du hip hop et vu que c'est une de nos influences, ce n'est pas anodin de le faire.
Kunst : Il y a deux morceaux qui vont être avec des featurings, un morceau plutôt pop à priori et un autre morceau un peu plus électro. On va bosser avec les Death Set, ils vont faire un truc un peu hip hop.

©Romain LEVICES

Aeon: Je ne sais pas si tu connais les Death Set, c'est un groupe anglais de punk électro.

Avec ces deux EP, vous projetez de faire un album ?

Kunst : Peut-être, nous on ne veut pas spécialement faire un album, mais après on le fera peut-être parce que c'est dans les normes de faire un album.
Aeon: On fera peut-être un nouvel EP 6 titres par la suite.
Kunst : Je pense que l'album viendra dans les années à venir, mais ce n'est pas notre priorité pour l'instant.
Aeon: On préfère alimenter tous les deux/trois mois avec de nouveaux singles ou bien faire des collaborations avec des gens avec qui on peut marquer le coup.
Kunst : Et quand il y aura un album ce sera peut-être effectivement un récapitulatif des morceaux principaux qu'on a fait, avec des titres évidemment.

Quels sont les artistes qui vous ont contacté pour des remix ?

Kunst : Là, récemment il y a les Carbon Airways mais on ne sait pas si on aura le temps de faire un truc pour eux. Sinon il y a un groupe pop rock parisien qu'on aime beaucoup qui s'appelle "Match", qui démarre complètement et qui va bientôt sortir son premier EP.
Aeon: Vous allez entendre parler d'eux bientôt je pense.

Vous êtes donc ouvert à tous les styles ?

Kunst : On fait pas mal de trucs avec la scène pop française, dont Florian Mona qu'on a aidé il y a quelques temps. Récemment on a fait un titre un peu électro pour Laurent Lamarca.
Aeon: Ãa nous amuse un peu d'aller visiter d'autres univers complètement aux antipodes de ce qu'on fait, c'est toujours marrant de ce qu'on peut en tirer avec notre technique de production.
Kunst : Quand un truc nous parle musicalement, on a assez naturellement envie de faire quelque chose avec.
Aeon: C'est aussi l'occasion de sortir de la turbine à 130 bpm, et de faire des titres plus lents toujours aussi costauds dans la prod mais vers une autre direction.

Quels sont vos meilleurs souvenirs durant vos tournées ?

Kunst : Montréal c'était vraiment cool parce qu'on a kiffé la ville. On kiffe un peu la culture américaine, mais Montréal c'est la culture américaine sans les défauts de l'Amérique.
Aeon: L'hospitalité québécoise là-bas était très appréciable. Après on n'est pas super connu à l'étranger. Le Solidays était un très bon souvenir, il y avait des gens à perte de vue, genre 7000 personnes.
Kunst : Ouai, je crois que c'est la plus grosse scène qu'on est faite, et il faisait beau !
Aeon: C'était mortel.

Si vous aviez un truc fou à faire ce soir sur scène, ce serait quoi ?

Kunst : Sauter dans la boue tout nu, mais je ne suis pas sûr que j'aurais la motivation, faudrait qu'il y est vraiment tous les gens à fond.
Aeon: S'il y a un canoë gonflable, moi je veux bien aller naviguer sur la foule.


1 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?