Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

Lily Allen et de nombreux artistes s'affrontent face au piratage illégal

La loi Hadopi 2 à peine adoptée (pas forcément acceptée) en France, le débat déchire désormais les artistes britanniques.


Les 21 et 22 septembre derniers, le Sénat suivi du Parlement ont entériné Hadopi 2, la loi relative à la protection pénale de la propriété littéraire et artistique sur internet. Selon le rapporteur de la loi Franck Riester, elle devrait être mise en application début 2010 par l'envoi des premiers avertissements aux internautes pris en flagrant déli de téléchargement illégal. Le débat va toujours bon train dans le monde de la musique, la solution idéale n'ayant a priori pas été trouvée.

La pandémie du piratage

Cette lutte contre le piratage ne s'arrête pas aux frontières de l'Hexagone. La Grande-Bretagne voit ses artistes s'étriper sur le sujet depuis plusieurs semaines.
En effet, le débat s'est intensifié lorsque ministre du projet « Digital Britain », David Trimms, a proposé que la connexion d'un internaute pris plusieurs fois en train de pirater soit coupée. Les artistes réunis au sein de la FAC "Featured Artists' Coalition", emmenés par Radiohead et Blur, ont dénoncé cette criminalisation du téléchargement illégal.

Une réflexion commune

La FAC est un collectif groupant plus de soixante artistes, dont Pink FLoyd, Robbie Williams, Annie Lennox, et a pour but "d'aider tous les artistes, à apporter les changements qui auraient dû intervenir depuis longtemps au sein de l'industrie dans leur intérêt et celui des fans". La FAC souhaite notamment que les artistes puissent conserver leurs droits d'auteurs et uniquement les "louer" aux maisons de disques. Ensemble, ils tentent de trouver une position commune sur le piratage mais le problème est complexe : Matt Bellamy, chanteur de Muse, milite en faveur d'une contribution créative; Nick Mason, de Pink Floyd, souhaite préserver sa fanbase...

Des opposants farouches

Ils trouvent sur leur route des artistes qui sont férocement opposés au piratage. En figure de proue, la jeune Lily Allen. Celle-ci a ouvert les hostilités, en accusant sur son blog les artistes de la Featured Artists Coalition de sous-estimer l'impact du peer-to-peer sur l'industrie musicale anglaise. Dans son sillage, on peut trouver des artistes comme Elton John, Björn Ulvaeus (Abba), James Blunt, Natasha Khan (Bat For Lashes), Gary Kemp (Spandau Ballet).

La FAC et la BPI (Britih Phonographic Industry), n'ont pas encore trouvé de position commune sur le projet de loi du gouvernement anglais.
Le débat est loin d'être terminé, la tension monte et les coups fusent dans la presse et sur le net. Lily Allen, assaillie de critiques et d'insultes, a fini par fermer son blog.









0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags