Musique
pub
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

"Decalogy",
fusion musicale des 60's aux 90's

Ce cinquième album des Espagnols de GAS Drummers est un magnifique voyage hommage au rock des 60's aux 90's avec une apparition de Dave Smalley (Down by law, all, Dag Nasty...).


Quand on évoque GAS Drummers, on s'engage dans une histoire qui suit un chemin symbolique, comme celui qui relie le cerveau à la colonne vertébrale, l'âge de 18 à 35 ans, ou un coin perdu de l'Andalousie au reste du monde.
En 1998, aucun de ces garçons n'aurait pensé en arriver jusque là. Certains diront que ça s'est fait rapidement, et d'autres, conscients des difficultés qu'ils ont pu rencontrer, se délectent de brûler les pages de ce calendrier qui a vu se transformer cette bande de gitans en l'un des groupes les plus prometteurs du rock européen.
GAS Drummers n'est jamais apparu comme un de ces groupes qui suivent un parcours stratégique, uniforme, une sonorité et un esthétisme prédéfinis. Chaque disque représente pour eux un tournant, non seulement parce qu'il s'inscrit dans le respect de leur musique mais aussi de leurs vies. Et si un leitmotiv se dégage de leur parcours, c'est bien celui de la mélodie et de l'énergie scénique.

Après "Standards Down" (BCore, 2006), voici donc "Decalogy" (Kicking Records, 2009). Ils ont déclaré que ça avait été l'un de leurs albums les plus difficiles pour beaucoup de raisons, car ils ont du passer par un processus de sélection des plus exigeants. Arrivés en studio avec 45 morceaux, ils en enregistreront 21 pour n'en retenir que 13 au final, qui composent l'album.
"Decalogy", sans doute le travail le plus abouti de GAS Drummers à ce jour, est une fusion avec la musique de la décénnie des 90's qui remonte jusqu'aux 60's, empruntant au passage à la power pop, au punk, à la folk et au Rock avec un R majuscule.
On retrouve l'énergie et les riffs dans "25th hour", "American bliss" ou "South", la pop s'insinue dans "Teenage Wasteland", "Helpless", "Back among the dead" ou "Paper Tigers", la folk reste présente dans "Where to go", et "Family Day" apporte sa part de psychédélisme.

"Decalogy", sortie dans les bacs le 22 février 2010.


0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction
NEWS DU MÊME THEME
Tags