Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Speed Caravan

Membre du groupe : Mehdi : Electric oud / Pasco : Bass / Hermione : Computer / Simo : Percussion. Vocals

Guérillero du plaisir, gardien de la fulgurance, en virtuose glamour Mehdi Haddab conduit sa caravane électrique à la vitesse du son.

Cacher la suite

Armé de son oud éclectique, il conduit des secrets de l'Orient, recueillis entre Tizi Ouzou, Sanaa ou encore Istanbul auprès de vieux sages ou de génies déjantés jusqu'au coeur des raves sauvages, des temples du rock acéré ou au centre des clubs des rois de l'improvisation. D'un sourire gourmand ou d'une trille amplifiée Marshall, le luthiste kabyle chasse les idées préconçues des défenseurs de chapelles.
Speed Caravan est né de rencontres successives et miraculeuses lors de croisades pacifistes que Mehdi a mené avec Rodolphe Burger, Erik Marchand, Rachid Taha, Jacques Higelin, Alain Bashung, ou bien sûr Ekova et DuOud qu'il a co-fondé.
Le déclic de ce qui allait devenir Speed Caravan est venu après avoir acquit son premier oud électrique et improvisé de longues heures avec le bassiste Pasco. Plus que la maîtrise parfaite de son instrument, Pascal Teillet dit « Pasco » apporte un large imaginaire musical forgé aux côtés de King Mensah, Ganoub, Mazaher ou Archie Shepp. Son toucher puissant et sensible sublime les grooves et renforce les arabesques acrobatiques du luth.
Hermione Frank est une ancienne complice de l'ère Ekova, journaliste et surtout musicienne électro, elle tire des computers une sensualité insoupçonnée, des beats imparables mais surtout un esprit ouvert et unique.
A trois, ils ont bâti les bases de ce projet qui en trois ans a multiplié les adhésions artistiques, les collaborations durables ou éclairs de quelques guérilleros soniques venus participer à ce premier album autoproduit en clandestin. "Kalashnik Love", enregistré lors des rares minutes muettes d'emplois du temps surchargés, a bénéficié du soutien infaillible de David Husser (Indochine, Lo Jo, Fred Poulet, Mylène Farmer…) rencontré sur le projet Marchand, Burger. Outrepassant son rôle d'ingénieur du son, ce fou de sons extrêmes, branché sur le même voltage que Mehdi s'est plongé à corps perdu dans cette sculpture sonique riche et ample.
Plus de 19 soldats sont venus rejoindre la croisade, Algira, Rabah Deymed, Diaz du collectif algérois hip hop MBS (le Micro Brise le Silence) sont les compagnons des premières scènes, sur le disque ils sont venus donner un coup de main sur l'hommage à la transe soufie « Aissa Wah », distordue à grand coup de wah wah, et sur la reprise de « Galvanize » des Chemical Brothers qui, avec son sample d'un morceau de la chanteuse berbère Najaat Atabou, a inspiré à Mehdi ce retour de boomerang collectif avec Mc Spex d'Asian Dub Foundation et Paul Kendall (Goldfrapp, Nine Inch Nails, Depeche Mode…) en suppléments vocaux, ou Frank Vaillant (Lo Jo) à la batterie et Christophe Schwob (Jad Wio) à la programmation.
Autre reprise décisive, « Killing an Arab » de Cure dans laquelle au chant l'alsacien Wattie Delay se paye la part du lion et Rachid Taha déclame qu'il est l'arabe, l'étranger, celui d'Albert Camus qui inspira ce titre à Robert Smith. Mehdi a voulu aussi saluer ses maîtres. Il reprend « Daddy Lolo » du rocker oudiste arménien Charles "Chick" Ganimian, qui laisse entendre la voix d'Erik Marchand venu renforcer le chant de Bruno Ferrier devenu membre permanent de la caravane rapide. Le morceau titre « Kalashnik Love » faisait partie du répertoire d'Udi Hrant Kenkulian, arménien turc, qui par ses innovations laissa une belle trace dans l'histoire du luth oriental.
Il a également écrit « Parov Yegar Siroon Var » avec sur ce titre trois hommes aux percussions Arnaud Dieterlen (Rodolphe Burger), Rocky Singh (Asian Dub) et Rabah Khalfa (Idir, Souad Massi) que l'on retrouve aussi dans le thème traditionnel bulgare qui suit : « Idemo Dalje » interprété au synthétiseur par le jeune prodige serbe, Viorel Tajkuna. « Diamond Belly Button » est inspiré d'un morceau de mariage égyptien. Mehdi a composé « Qat Market » dans lequel son complice de l'aventure yéménite de DuOud, Abdulatif Yacoub, chante la plante aux vertus psychotropes appuyé par les vocalises d'Agira. « Erotic Chitetelli » est un morceau signé avec David Husser, dans lequel le oud et les guitares de David, Stephan Gensbittel et Rodolphe Burger titillent un choeur de sensuels chuchotements féminins. Sexe et Qat et Rock n'Oud, tout concourre pour faire de « Kalashnik Love » un manifeste irréfutable, coupant comme un diamant, brillant comme métal au soleil.
Benjamin MiNiMuM

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Myspace / Acheter le cd

Vignette_artiste
Vignette_artiste

Kalashnik love
Kalashnik love - (2008)