Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.

• Inscription • Connexion

Numéro#

Membre du groupe : Pierre Crube / Jerome Rocipon

Numéro#, c'est ce projet « accident » né de la rencontre entre un producteur de musique électronique montréalais (Pierre Crube) et un chanteur exilé français (Jérôme Rocipon).

Cacher la suite

Une combinaison de personnalités, peu ordinaire, qui nous donne un résultat original et attachant.

Rien ne prédestinait vraiment les deux personnages à se rencontrer et encore moins à collaborer ensemble. Après quelques apparitions sur des compilations « confidentielles » et un album, Immediate false relief, sur l'étiquette autrichienne Angelika Köhlermann, Pierre Crube souhaitait et ce depuis longtemps s'attaquer à des productions plus « pop ». Il n'en faudra pas plus à Jérôme pour définir le leitmotiv de la collaboration. Quant au nom du projet ? Comment résumer une rencontre fortuite qui se donne pour unique raison sociale « faire de la musique populaire » ? Pierre et Jérôme choisiront numéro, parfaite illustration d'une ambition des plus vagues.

Le temps d'adaptation n'apparaîtra même pas à ces deux impatients par nature qui commenceront à enregistrer des pièces, avant même de s'être quasiment présentés. Ainsi après seulement quelques sessions de travail, le duo possède déjà deux chansons « charnières » de ce qui sera leur premier album : Lâche ton style et Star model. Devant l'accueil très positif de leur entourage, Pierre et Jérôme décident de mettre à profit une

plateforme Internet qui ne cesse alors de grossir; myspace, nous sommes au mois d'août 2005. Utilisé comme un véritable outil de propagande, le myspace du groupe voit son nombre de visiteurs augmenté considérablement, le phénomène s'installe.

Relativement pris par surprise, le groupe qui n'a même pas encore finalisé son nom (le # n'apparaîtra qu'à la signature de leur contrat de disque) décide humblement de se produire en spectacle, histoire d'officialiser quelque peu son existence. Résultat quelques mois plus tard, numéro# signera pour deux albums avec Saboteur musique dans les coulisses du Métropolis de Montréal suite à sa première partie pour Dj Champion.

Parallèlement, le duo qui continue de produire à un rythme effréné, consolide sa présence sur Internet, motivant ainsi des rencontres qui deviendront des collaborations (RedFoxx, Omnikrom). L'album prend forme et un mois avant sa sortie (7 novembre 2006), Pierre et Jérôme s'entendent sur son nom à douce consonance ironique, L'idéologie des stars.

Véritable hommage à ce qui a déterminé la naissance même du groupe, la musique pop, ce premier album présente et défend, sans prétention, un concept, celui de la pop situationniste. Tranchant par des mélodies clichées et des textes « slogan » à saveur satirique, L'idéologie des stars est le péché mignon de Pierre et Jérôme, leur rêve pop éveillé d'adolescent qu'ils mettent en scène au grand jour, certainement pour mieux l'oublier.

L'ironie voudra que l'opus connaisse un réel succès d'estime (Gamiq et Félix du meilleur album electro en 2007) et un accueil du public des plus réjouissants au Québec comme ailleurs, il n'y a qu' à naviguer entre autre sur You Tube pour se rendre compte du rayonnement du groupe. Et entre une mention sur le site de Perez Hilton, la présence du single Hit-pop sur la compilation Kitsuné Maison 4 et quelques dates de concerts dans l'ouest canadien et aux États-unis, numéro# programmera une tournée européenne en mars 2008, consolidant davantage sa place sur l'échiquier de la musique electro-pop.

Bref, deux années bien remplies qui amèneront pour conclusion : la nécessité d'un deuxième album.

Sport de combat sera la suite imprévisible à L'idéologie des stars. Un album qui tranche autant par des productions éclatées (funk, pop, folk, psychédélisme, electro) que des textes abrasifs et personnels. Une proposition riche et audacieuse qui n'est pas sans évoquer la mise en abîme mélodieuse du quotidien d'un boxeur qui s'en prendrait à sa propre image. Tout un programme qui nous fait penser que numéro# n'a pas fini de nous surprendre.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?