Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Sidilarsen

Membre du groupe : Didou : chant / Viber : guitare, chant / Sam : batterie, machines / Benben : guitare / Fryzzzer : basse, machines

Sidilarsen cite Prodigy, NIN, Rammstein ou encore le groupe français Noir Désir comme influences importantes.

Cacher la suite

Un son rock novateur sur fond d'electro-indus immédiatement reconnaissable, une efficacité « dancefloor », des textes personnels, acides, noirs, crus, sensibles, parfois engagés : l'alchimie de Sidilarsen bouleverse et touche au plus profond de nos âmes. Avec 10 ans de route, 2 démos, un mini EP, 2 albums et plus de 300 concerts en France, Suisse, Belgique et Roumanie, Sidilarsen s'est forgé un public fidèle. La renommée ne cesse de croître, l'émotion et l'énergie dansante du groupe contaminent tous les publics. Le métissage musical de Sidilarsen se propage inéluctablement. Le groupe a grandi et son nouvel album « Une nuit pour sept jours » nous emmène vers des esthétiques plus mélodiques où la force émotionnelle des chants illumine une musique tour à tour, granuleuse, riche, sombre, puissante, énergisante, nuancée ou épurée. « Une nuit pour sept jours » sort en France le 13 octobre 2008 chez Hymn Music / New Track / Anticraft, puis simultanément en Suisse, Allemagne, Belgique et Japon. Le groupe repart en force sur les routes françaises avec sa tournée intitulée « Retourner La France » puis sur les routes européennes en 2009.
Historique :
C'est en 97 que Sidilarsen aborde la musique par le versant rock. Assumant aussi bien ses influences rock, métal et indus (Nine Inch Nails, Rammstein, Noir Désir) que ses influences techno, electro, dub et big beat (Prodigy, Micropoint, Ezekiel), le groupe utilise rapidement des machines pour enrichir sa musique. Les 2 années qui suivront seront consacrées à cette recherche stylistique alliant l'ardeur du rock au beat techno pour aboutir à un projet artistique très personnel.

En juin 2000, les Sidi s'associent avec les groupes Delicatessen et Psykup pour créer le collectif toulousain Antistatic. Le collectif donne des forces. Sidi enregistre alors "Emotion Numérique" (mini EP 3 titres) et l'autodistribue avant que Mosaïc Music Distribution ne prenne le relais.

En 2001, Sidi se consacre davantage à tourner et commence à écumer les salles hexagonales, soutenu à l'unanimité par la presse nationale. En 2002, la barre des 100 concerts est franchie, "Emotion Numérique" est en rupture de stock, et c'est tout naturellement que le groupe ovni de la scène rock française se retrouve sur la compilation frenchcore 2 (Wagram).

Fort de sa notoriété grandissante auprès des médias et des programmateurs, Sidilarsen intègre Sriracha Sauce pour le booking en novembre 2002 et c'est en janvier 2003 que le groupe, après avoir enregistré son premier album " Biotop " avec Fred Norguet, signe chez M10. L'album sort le 25 mars 2003 et son succès est immédiat auprès du public et de la presse nationale. Le style gagne en efficacité, le métissage rock-métal-indus-dance gagne en puissance. En parallèle le groupe part en tournée. Le " Biotop Tour" qui les aura menés partout en France et en Suisse s'achève en octobre 2004. La barre des 200 concerts est franchie.

Le groupe se consacre alors à l'enregistrement de son deuxième album "Eau" toujours avec Fred Norguet, mais au studio "Le Chalet" à Bordeaux. Dans la foulée, Sidilarsen signe chez Active Entertainment/Pias. Déjà très attendu par le public et par les critiques, cet album sort le 21 mars 2005 en France. La musique de Sidilarsen a mûri, on parle maintenant de rock-electro, la fusion semble toujours plus cohérente et encore plus personnelle. Le chant s'affirme et les textes prennent une place plus que jamais importante dans la musique des sidi. Les critiques sont excellentes et unanimes. L'album sort ensuite en Suisse en mai 2005 et en Angleterre en juin 2005. S'en suivent une tournée française et des dates événementielles lors des festivals du printemps et de l'été.

Après 8 ans de route ensemble, 2 albums et 250 concerts, Sabash (guitariste) quitte le groupe au mois d'août 2005 par choix de vie. "Benben" (ex-9mm) intègre alors la formation et amène un renouveau à Sidilarsen qui prépare déjà quelques compositions en vue du futur 3ème album. Le groupe poursuit en parallèle la route des concerts, Sidilarsen marque des points en remplissant tout seul le Nouveau Casino à Paris en octobre 2005. Le clip du single « La morale de la fable » est diffusé sur MCM en décembre puis sur M6 rock et MTV Pulse en 2006. Sidilarsen change également de tourneur début 2006 et intègre désormais la structure Talowa Productions (Gentleman, Mass Hystéria, Punish Yourself, Uncommonmenfrommars, Omar Perry, Watcha, Winston Mc Anuff…). Une tournée passant par la France, la Suisse et la Belgique se poursuit.

Au printemps 2006, pour faire patienter avant le 3ème album studio, Sidilarsen réalise le projet « Réactivation Numérique ». Un plaisir auditif que nous ont concocté Mass Hysteria, No one is innocent, Burning heads, Shane cough, Freedom for king kong, Near death experience, Leiden, Jmpz, Undergang, Sybreed et Sidilarsen ! Un double digipack contenant un album de remixes des titres de « Eau » réalisé par les artistes sus-cités auquel s'ajoute une réédition de « Biotop » et de la démo « Emotion numérique ». Ce projet sort dans les bacs le 29 mai 2006. La tournée continue durant les festivals d'été et le groupe se concentre ensuite sur les compositions de son futur troisième album.

En décembre 2006, Sidilarsen tourne un nouveau clip « A qui je nuis me pardonne ». Les concerts se poursuivent et le groupe revient à Paris à l'Elysée Montmartre le 10 mars 2007. La barre des 300 concerts est franchie ! Le montage du clip autoproduit est terminé en avril 2007 et le clip est diffusé à partir de septembre 2007 sur MCM, MTV Pulse, Virgin TV et M6 Rock.

Sidilarsen prend ensuite le temps nécessaire pour enregistrer son album le plus abouti au Loko Studio en Normandie et au Black Box Studio avec Guillaume André et Fred Norguet. Un album plus organique et plus mélodique, probablement plus sombre aussi, toujours avec une touche electro prononcée et une énergie dansante bien présente. Un nouveau clip (single « En vidéo ») est tourné durant l'été et sera monté pour la rentrée. le groupe dévoile également sa reprise « Breathe » de The Prodigy sur son Myspace. Elle a été enregistré durant les sessions de l'album et donne un aperçu de la production exceptionnelle de ce nouveau disque. Le nombre d'écoutes explose et le buzz s'amplifie sur la toile. Le groupe travaille également une nouveau décor et de nouveaux éclairages en résidence au Bikini à Toulouse début septembre. Le nouvel album baptisé « Une nuit pour sept jours » sort en France chez Hymn Music / New Track / Anticraft le 13 octobre 2008, une tournée massive se prépare, l'histoire continue…

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?