Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Centenaire

Membre du groupe : Damien Mingus : Guitare, Chant / Stéphane Laporte Aka Domotic : batterie, percussions, chœurs, metalophon, orgue / Orval Carlos Sibelius : Guitares, voix / Aurélien Potier : violoncelle, clarinette, chœurs, metalophon, orgue

Formé dans les premiers jours de 2006 par trois briscards de l'underground rock et électronique parisien (Damien Mingus aka My Jazzy Child, Aurélien Potier, Axel Monneau aka Orval Carlos Sibelius) un brin fatigués de la fée électricité, Centenaire s'est initialement rêvé comme un groupe de folk de chambre.

Cacher la suite

D'abord par souci d'économie (pour pouvoir répéter à la maison, autour du thé), ensuite par envie de jouer à cache-cache avec les schémas complexes de la musique baroque et le silence ou, plus simplement, de raconter des histoires directement de la bouche à l'oreille.
Après avoir initié un temps la mode des concerts en appartement, Centenaire a pris du poids avec l'arrivée de Stéphane Laporte (aka Domotic), d'un mini-kit de batterie et d'un orgue électrique et a considérablement augmenté sa grammaire (de Sonic Youth à Tortoise) au fur et à mesure de mystérieuses retraites dans les profondes campagnes de Navarre.

Aujourd'hui sort "2" (The Enemy), et Centenaire s'enfonce encore plus profondément dans la forêt, traverse de paisibles clairières silencieuses, croise des arbres aux ramifications étranges, et quelques massifs de ronces électriques. En sept titres et trente minutes de musique, réalisées avec l'aide de Miguel Constantino (Papier Tigre, Talibam) et masterisées par Alan Douches (Animal Collective, Sufjan Stevens, Mastodon...), Centenaire évoque tour à tour la pop céleste des Beatles et de The Sea and cake, le folk inquiet d'Elliott Smith, les orages d'acier de This Heat.
Ici et là, une suite d'accords rappelle Yo la Tengo, une ligne de chant renvoie à l'école de Canterbury. S'agit-il d'une musique douce ou violente ? Légère ou mélancolique ? Difficile à dire. Difficile, également, de raccrocher la musique de Centenaire à une quelconque scène française ou étrangère. Une chose est sure, l'acoustique, l'électrique, l'électronique : rien n'effraie vraiment Centenaire.
Alors n'allez surtout pas croire ces types quand ils chantent en ouverture de leur disque : « I found a way to be like you ». Au vrai, Centenaire ne ressemble à personne.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste
Vignette_artiste

"2 the enemy"
"2 the enemy" - (2009)