Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Acetate Zero

Membre du groupe : E : voice, drums, guitar, bass / L : drums, guitar, bass / F : search guitar, voice / S : destroy guitar, words, voice, bass / G : bass, horns

Acetate Zero commence ses activités soniques en 1996/1997 à Paris.

Cacher la suite

Dans ces temps reculés, E, F & S croisent déjà leurs guitares dans une sorte d'avant-post quelque chose, aidés d'un équipement minimal et de l'aide de J & E. Hood, Bedhead, Dead C (et des tas d'autres groupes Néo Zélandais), Movietone et d'autres encore ne sont alors jamais très loin, bien sûr, mais déjà définitivement de côté. En effet, depuis ces tout premiers pas, le groupe n'a de cesse de cultiver sa propre identité, bande son pour soirées tardives, ciels gris, fracas improbables et beautés mélancoliques. Conséquence: le premier album, Softcore Paradise (lp - 1999 - Orgasm records, réédité via le label américain Drumkid Records), est salué sur la scène indépendante.

Malgré l'arrivée de nouvelles pédales d'effet, telles des armes d'invasion massives, dans les morceaux, Acetate Zero se permet dès lors d'explorer de nouveaux langages pour dire à peu près la même chose : lignes tendues, renonciation, dévastations, nuits sans fin, bruit gris, expérimentations hantées, poussières abrasives, instables et brûlantes et de réels moments pop. Les albums suivants (aujourd'hui épuisés) sont Ground Altitude en 2002, Crestfallen en 2004 et Civilize the Satanists en 2008. Ils sont le témoin des liens d'amitié de longue date qui unissent le groupe et le label Arbouse Recordings (Thousand & Bramier, Astrid, Melodium...), partageant ensemble une certaine éthique de la liberté et de l'indépendance. Durant cette période, Acetate Zero sort plusieurs singles, dont Somehow about perfection (12» -2005) sur le label US Clair records.

Hesitation Blues, (lp - 2009), le 5ème album, paraît ce printemps sur Arbouse recordings, une fois de plus et tout naturellement. Il complète le chemin déjà tracé, avec des morceaux plus précis et de nouvelles couleurs, donnant encore plus d'intensité au propos. Acetate Zero y mêle encore mieux le précieux, les gravats, la finesse et le métal froid. Enregistré et mixé entre automne 2008 et printemps 2009, il est leur manifeste actuel.

Avec le temps, sur scène et en dehors, le groupe a intégré deux nouveaux membres (L & G) pour partager les instruments et les idées. Acetate Zero est un groupe à géométrie variable sur scène. Les concerts sont rares mais essentiels, toujours sur la lame de rasoir entre le grandiose et le désastreux. Leur son prend alors une toute autre ampleur et gagne en puissance de feu.

Acetate Zero a participé au festival MOFO #4, tourné avec Rothko (2006), The New Year et Chris Brokaw (2008), joué en direct dans l'emission TV « ce soir ou jamais », et partagé la scène avec The Album Leaf, Encre, Empress, entre autres...

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?