Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Groundation

Membre du groupe : Harrison Stafford / Marcus Urani / "Iron" Ryan Newman / David "Diesel" Chachere / Kelsey Howard / Te Kanawa Haereiti / Mingo Lewis Junior / Kim Pommell / Stephanie Wallace

Groundation est un groupe américain venant de Californie porteur d'un nouveau style musical : le Spiritual Roots Reggae, subtil mélange entre le plus authentique reggae roots et un jazz à la fois cool et halluciné, soulignés par des dubs envoûtants.

Cacher la suite

De Bob Marley à Miles Davis, en passant par Burning Spear et John Coltrane, les influences de Groundation sont autant variées que déterminantes pour l'évolution musicale du groupe.

A 3 ans, Harrison Stafford baigne déja dans la musique : son père était pianiste de jazz et son frère écoutait des disques de Bob Marley et de Peter Tosh, le reggae est la première musique qui l'a interpellé. A l'école, le jeune Harrison se passionne pour le rastafarisme et voyage en Jamaïque et en Afrique très tôt.

L'aventure Groundation débute en 1996 lors de la rencontre de 3 étudiants brillants, Harrison Stafford, Marcus Urani et Ryan Newman,à l'université de Sonoma (en Californie) qui propose un cursus musical spécialisé en jazz mondialement reconnu (où sont étudiées l'histoire du jazz, la théorie, l'improvisation, la composition, l'orchestration).

C'est à l'été 1998 que ces trois musiciens d'expérience fondent Groundation. Des maquettes (dont la cassette qui est à l'origine du troisième album Hebron Gate) et deux cd, aujourd'hui introuvables, sont enregistrés pendant cette période : Tribute to the Roots et Dub at the Roots.

De juillet à octobre 1999, c'est Young Tree, le premier album officiel de Groundation qui est composé et enregistré aux studios Walford en Californie. Juste après la sortie de leur premier disque, Harrison Stafford et Kris Dilbeck fonde leur propre label : Young Tree Records Incorpation.

En 2000, David Chachere et Kelsey Howard se joignent au groupe ; le premier est un trompettiste de jazz qui vient de San Francisco, le second un jeune tromboniste de North Bay (Californie). Puis de nouveaux membres vont arriver comme le batteur Paul Spinna (qui jouait pour Les Claypool de Primus, l'un des meilleurs bassistes au monde, et aussi pour Will Bernard's Mother Bug).

Le second album Each One Teach One sort en 2002 et voit la participation de plusieurs pointures jamaïcaines : Ras Michael, Marcia Higgs (fille de Joe Higgs, le professeur de chant de Bob Marley et des Wailers entre autre). L'album est mixé par Overton Browne dit « The Scientist ».

2003 marque le début de la carrière scénique de Groundation, avec quelques dates en Californie et à Hawaii. C'est une année extraordinaire pour le groupe puisque Hebron Gate sort, troisième opus du groupe Californien, qui voit la participation des légendaires The Congos & Don Carlos (Black Uhuru). L'album est acclamé par la critique et est nominé aux World Music Awards. Notons que Marcus Urani (clavier) et Jim Fox (ingénieur du son) enregistrent un LP (vinyle) quelques mois plus tard, qui regroupe les versions Dub de certains morceaux de Hebron Gate.

Depuis 2003, Groundation célèbre, au mois de février de chaque année, la musique de celui qu'ils considèrent comme leur maître : Bob Marley. Pour ne pas oublier d'où le reggae vient et grâce à qui le mouvement s'est developpé, Groundation reprend avec virtuosité des titres connus et moins connus du Duppy conqueror.

L'engouement pour le groupe américain ne cesse de grandir jusqu'en 2004, l'année de la première tournée européenne, Groundation, produit par Music'Action, joue dans des salles françaises, suisse et belges.

Au Glaz'art ( à Paris), Groundation joue salle comble et une date est rajoutée le 19 décembre. Cette tournée est l'occasion de présenter le quatrième album du groupe We Free Again featuring Apple Gabriel (Israel Vibration) & Don Carlos et qui va se classer parmi les meilleures ventes dans la catégorie Reggae Roots.

Une approche respectueuse des bases du reggae, de brillantes compositions roots teintées de jazz et de dub, telle est la formule qui ferait le succès de Groundation si ceux-ci s'en contentaient. Mais Groundation est plus que ça, Groundation vit, transcende sa musique jusqu'à nous faire vibrer comme peu savent le faire. Groundation parle un langage universel qui dépasse les frontières.

Avec 4 albums en cinq ans, les Californiens ont réussi à s'imposer parmi les plus talentueux groupes de reggae internationaux jusqu'à bouleverser le mouvement.

Groundation fait de plus en plus parler et 2005 est l'année de la consécration. La tournée estivale est très dense, et surtout prestigieuse : Groundation est en effet à l'affiche des plus grands festivals européens (le plus gros festival de reggae en Europe : le Summerjam Festival en Allemagne, le Reggae Sun Ska, le Ja' Sound Festival …) aux côtés de pointures du reggae tels que Steel Pulse, Israel Vibration, Toots & The Maytals, Gladiators, Gentleman etc. 2005 est aussi l'année d'exploration de nouveaux pays, de nouveaux publics, de nouvelles vibes. Ainsi Groundation s'envole pour la Suède , le Danemark et pour la première tournée brésilienne où le nombre de spectateurs est considérable. Enfin l'année 2005 se finit par l'habituelle tournée à Hawaii.

Le 15 janvier 2006 voit la sortie américaine de Dub Wars (chez On the corner / Nocturne), le premier album Dub de Groundation. On y retrouve les titres de Dragon War plus les nouvellles versions dub issues de l'album We Free Again. Les dubs sont puissants, sophistiqués et de nature contemplative.

Groundation est un groupe extrêmement talentueux, qui a su s'associer avec les plus grands musiciens jamaïcains pour créer une discographie de très haute facture. Indispensable à voir en live, Groundation a la magie des plus grands, porté par le mysticisme et le charisme du leader Harrison Stafford notamment.

Plus qu'un phénomène, une légende reggae est née.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?