Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Kaiser Chiefs

Membre du groupe : Ricky Wilson : Chant / Andrew White : Guitare / Simon Rix : Basse / Nick Baines : Claviers / Nick Hodgson : Batterie et chant

Nés en 1977 à Leeds, la plupart des membres de Kaiser Chiefs se connaissent depuis l'enfance : Nick Hodgson (batterie et chant), Simon Rix (basse) et Nick « Peanut » Baines (claviers) font un jour la connaissance du chanteur et DJ Ricky Wilson alors qu'il exerce ses talents dans un groupe-hommage aux Rolling Stones et qu'il s'apprête à devenir professeur d'arts plastiques.

Cacher la suite

Bien qu'ils aient déjà joué dans plusieurs groupes locaux, Wilson refuse d'abord de les rejoindre, parce qu'ils n'ont pas de chansons à eux. Ils ne tardent pas à recruter le guitariste gaucher Andrew « Whitey » White et peuvent se lancer dans l'écriture de morceaux, qui sera surtout assurée par Hodgson, qui joue aussi de la guitare. Leurs goûts mélangent le rock « classique », l'indépendant, le punk des années 70 et la musique de quelques groupes plus récents comme Nirvana ou Blur.

Le quintette réalise ses premières maquettes dans la chambre de Nick Hodgson quand, en 1997, ils fondent le groupe Runston Parva, nom qu'ils abrègent quelque temps plus tard en Parva : bien qu'ayant obtenu sous cet avatar un contrat discographique, les musiciens passent inaperçus et décident de repartir de zéro, abandonnant en route toutes leurs chansons.

Quelque temps plus tard, ils reprennent du service sous le nom de Rocky Four, mais sans plus de réussite. C'est durant l'été 2003 qu'ils se rebaptisent Kaiser Chiefs : fans de l'équipe de football de Leeds United et du joueur sud-africain Lucas Rabete, ils se sont souvenus du nom d'un des anciens clubs de celui-ci, le Kaizer Chiefs.

En 2004, deux singles, « Oh, My God » et « I Predict A Riot », le premier publié sur le label indé DrownedinSound et le second sur B-Unique, obtiennent des résultats encourageants. En mars 2005, leur premier album, Employment, produit par Stephen Street, habituellement collaborateur de Blur, apparaît dans les bacs ; il est vite salué par le New Musical Express, qui invite le groupe à participer à son prestigieux NME Tour, véritable tremplin pour les jeunes groupes.

Porté par le succès en single de « Everyday I Love You Less And Less » (n° 10), puis par les scores de la réédition de « Oh, My God » (n° 6) et de celle de « I Predict A Riot » (n° 9), Employment, sorti chez Universal, devient troisième des ventes : il sera même deuxième presque un an après, obtenant le double platine et se vendant à trois millions de copies.

Très appréciés en concert, les Kaiser Chiefs triomphent aux festivals de Leeds (leur rêve de toujours), de Reading et de Glastonbury et en juillet 2005, ils ouvrent l'édition américaine du Live 8 à Philadelphie. A l'édition 2006 des Brit Awards, en dépit de la concurrence, ils raflent trois des récompenses principales : « Meilleur groupe anglais », « Meilleure formation rock » et « Meilleure prestation scénique ».

En février 2007, ils publient le très attendu Yours Truly, Angry Mob, toujours produit par Stephen Street, qui se classe en tête des charts et génère même un single n°1, « Ruby ». Au tout début 2008, un troisième album est en chantier, un grand concert-évènement étant prévu pour le mois de mai à l'Ellen Road Stadium de Leeds et certains festivals ayant déjà obtenu leur participation.
Copyright 2008 Music Story Frédéric Régent

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste