Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Bloc Party

Membre du groupe : Kele Okereke : Vocals, Guitars / Gordon Moakes : Bass / Russell Lissack : Guitars / Matthew Tong : Drums

Alors qu'il a entamé des études de lettres, il rencontre lors de deux éditions successives du festival de Reading (1998 et 1999) le guitariste Russell Lissack.

Cacher la suite

Ayant finalement sympathisé, les deux musiciens en herbe écrivent des chansons et décident de former un groupe, recrutant en 2002 sur petite annonce une section rythmique (Gordon Moakes à la basse et Matt Tong à la batterie). Après avoir plusieurs fois changé de nom (ils s'appelleront Angel Race, ou Union), ils adoptent définitivement l'identité de Bloc Party en 2004 pour deux EP (Bloc Party et Little Thoughts) publiés chez V2.

C'est là qu'après avoir écouté une de leurs démos, Franz Ferdinand les choisit comme première partie sur plusieurs dates, les singles « She's Hearing Voices » et « Banquet » étant remarqués par la presse, qui parle un peu vite d'« art school rock », en référence au passé immédiat des musiciens et aux textes tourmentés et très introspectifs de Kele.

Dans la foulée, un album, Silent Alarm, est enregistré… au Danemark : paru début 2005, celui-ci se classe troisième des charts anglais et figure dans tous les palmarès des grands journaux musicaux comme le NME, qui le désigne même « Album de l'année ». Sa popularité toute neuve - également nourrie par un coming-out habile - vaut alors à Okereke une collaboration avec les Chemical Brothers sur l'album Push The Button, des participations à divers albums tribute, et plusieurs chansons du groupe sont même utilisées dans des publicités télévisées.

Le complexe A Weekend In The City sort en 2007 et atteint le numéro un, preuve que Bloc Party fait désormais partie du paysage musical, et pas seulement dans son pays, même les Etats-Unis lui faisant les yeux doux. Une nouvelle british invasion se préparerait-elle ?
Copyright 2008 Music Story Frédéric Régent

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste