Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Ghinzu

Membre du groupe : John Stargasm : Vocals, Keys / Mika Nagazaki : Bass / Greg Remy : Guitar / Antoine Michel : Drums / Jean Waterlot : Keys, Guitar

Le groupe se forme en 1999 à Bruxelles autour de John David Israël, plus connu sous le pseudonyme évidemment connoté de John Stargasm. Il est rejoint par Mika Hasson, Greg Remy, Fabrice George et Sanderson Poe.

Cacher la suite

Homme de goût, de communication et d'affaires (il est le neveu du créateur et couturier belge Olivier Strelli), Stargasm crée le label Dragoon, sur lequel sort un premier disque, intitulé Electronic Jacuzzi. Ce dernier, enregistré entre 1999 et 2000, s'écoule rapidement à l'issue des premiers concerts du groupe, qui choisit son nom la veille d'une prestation sur un plateau de télévision belge.

Sens aigu de la formule

Ghinzu est facile à retenir, exotique, intemporel et vient, selon l'aveu du quintet, d'une marque de couteaux dont le slogan publicitaire clamait dans les années 1970 : « Plus on coupe, plus ils s'aiguisent ». Histoire vraie ou légende, l'anecdote est systématiquement reprise par la presse. Une stratégie réfléchie puisqu'elle présente efficacement la musique ambitieuse et vive (pour ne pas dire tranchante) du groupe qui mélange rock, punk et pop, electro et piano. Il faut dire que Stargasm, fin limier, mène une carrière de publicitaire en parallèle de la musique et a même créé sa propre agence.

Explosion rock

Le single « Dolly Fisher » révèle le groupe qui, au cours de sa première tournée européenne, passe par les Transmusicales de Rennes en 2001, où son souffle rock puissant teinté d'électro fait forte impression. En 2003, Ghinzu signe sur le label indépendant Bang ! pour la distribution en Belgique. Il enregistre son second album Blow, qui sort en Belgique en février 2004, puis en septembre dans le reste de l'Europe, chez Atmosphériques.

Odyssée 2005 constellée de succès

Grâce au tube « Do You Read Me », l'album se vendra à 90.000 exemplaires. Les critiques unanimes saluent les qualités et la richesse des compositions de ces cinq multi instrumentistes, qui adorent le noir, se présentent coiffés de perruques afros et s'amusent de l'image des rockstars. Au long de l'été 2005, le groupe enflamme les scènes des festivals européens. Blow, pourtant conçu comme une odyssée cohérente, sombre et sensuelle, est truffé de tubes en puissance, dont la popularité est accrue par leur utilisation dans des spots publicitaires et au cinéma. Le premier album de Ghinzu est également réédité sur le label Dragoon en 2005.

Fines lames de la scène belge

Après K's Choice, dEUS et Dead Man Ray, Ghinzu peut se prévaloir du titre de fer de lance d'un rock belge qui se cherche et se renouvelle en permanence, attirant tous les regards. En 2005, John Stargasm produit et sort sur le label Dragoon le disque du groupe Montevideo. Au sein de Ghinzu, Jean, du groupe Montevideo, remplace Sanderson Poe en 2006, alors que Tony Poltergeist prend la place du batteur Fabrice George. Le prometteur « Cold Love », est le premier extrait du troisième album de Ghinzu, Mirror Mirror, sorti le 16 mars 2009.
Copyright 2008 Music Story Anne Yven

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?