Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Les Wampas

Membre du groupe : Didier Wampas : voix / Phil Almosnino : guitare / Tony Truant : guitare / Jean Mi Lejoux : basse / Niko Wampas : batterie

Le phénomène Wampas
Tentative d'explication à destination des non-initiés, par Christophe Lepagnol

Cacher la suite

Pourquoi est-ce que vous et moi sommes légèrement accro d'un groupe aux paroles enfantines, aux rythmes et harmonies basiques et dont la douceur de la voix du chanteur conduit souvent l'auditeur moyen non-initié à faire de l'ironie facile ?!

1/ Les Wampas ont-ils inventé le rock'n roll ?

Tee shirtLe R'N R c'est quoi, c'est qui ? Elvis Presley ? Certainement. Chuck Berry ? Sans aucun doute. Johnny Halliday ? Moins évident dirais-je... Derrière l'étiquette "R'n R" on place finalement beaucoup de choses... Au delà des poncifs Rock'N Rolliens (sexe, bière et violence...) les Wampas ont ré-inventé cette énergie musicale à l'heure où on la déclare Has been donc morte ! Voilà certainement le sens de ce pseudo slogan "Les Wampas ont inventé le rock'n roll", slogan calembour peut-être issu d'un quiproquo.

Pas d'interprétation premier degré, les Wampas ne peuvent pas avoir inventé le R'n R, qui en douterait ? Simplement, arrivés à cet état si pur du Rock tel qu'on l'idéalise, on peut reconnaître que l'on a affaire enfin à un groupe véritablement revenu aux sources de ce que cette musique n'a jamais totalement su être. Ils ne réinventent pas le rock'n roll de papa-maman, ils inventent enfin ce rock'n roll utopiste qui n'avait jamais vraiment vu le jour.

2/ Les Wampas et les mouvements de mode

Les victoires de la musiqueLes Wampas forment l'un des seuls groupes de punk/rock alternatif français... romantique (ben oui, écoutez les paroles et les mélodies tout de même) ! En plus sans visée commerciale. On adore donc : du romantisme gratuit, sans arrière pensée ! C'est pour les jeunes qui forment encore une majorité de son public la seule expression coexistante d'une rebellion vis à vis des parents et d'un sentiment romantique. Quelle serait l'alternative ? Louise Attaque et son celto-rock-frenchy-intellectuello-dépressif (j'aime bien quand même...) ? Noir désir dont les ailes s'ankylosent à l'approche du soleil du succés ? Les têtes raides qui préfèrent abandonner le ring du rock pour mieux s'exprimer dans l'arêne "world musique" (pour résumer) ?
Bien sûr vous pensez à d'autres jeunes auteurs ou groupes que vous aimez bien et qui sont dignes des Wampas. Vrai en partie, même si le côté trashi de certains (j'ai vaguement entendu parler de Costes ?) les classe dans d'autres catégories.

3/ Les Wampas et la variété française

Les chansons des Wampas entretiennent un certain paradoxe vis à vis de la variété française.

Patric JuvetPar le rock s'exprime une forme de contestation. Apparu dans les années 60, quelques temps avant les mouvements sociaux de 68, cette nouvelle musique et le message qu'elle véhicule sont une remise en cause de l'ordre moral et social du XIX° qui avait subsisté anachroniquement à la seconde guerre mondiale (!). Il représentait une contestation symbolique qui s'opposait notamment aux symboles et carcans sociaux. La culture était notamment un puissant verrou social : chacun sa culture (dans les années 60 on peut très facilement dessiner le profil socio-culturel d'une personne en fonction de ses goûts musicaux (n'est-ce pas encore le cas en 2001 cependant ?)). Les chansons populaires et commerciales de l'époque sont le symbole de l'ordre officiel. Par cet aspect le rock était un véritable scandale insupportable par les bons pères de famille, qui remettait en cause bien des choses.

C'est la raison pour laquelle pour ma part je voue une haine physique à la variété française telle qu'imposée aus masses jusque tardivement dans les années 85 (avant le développement des radios FM). N'avez-vous pas remarqué à ce sujet l'impact encore marquant de la variété des années 70 ? Combien de mélodies matraquées par le monopole des médias des années 70 sont encore sifflées, fredonnées ou karaokées par un nombre qui m'impressionne et me choque toujours autant !

Et pourtant les Wampas s'amusent avec la variété aimée de nos parents. Didier ne manque pas un concert pour entonner un tube de la chanson française (Dalida notamment) ou internationale ("Machoman"). Dans ses paroles le groupe n'hésite pas à s'y référer ("Joëlle" sur l'album Chicoutimi est une chanteuse des années 70) et certaines de ses mélodies populaires pourraient concurrencer sans rougir certains tubes qu'affectionne le grand public.

4/ Les Wampas et l'enfance

Autre paradoxe : alors qu'à partir de l'adolescence lycéenne jusqu'à la fin de sa période de jeune adulte on cherche à s'affirmer comme individu adulte, la musique des Wampas rencontre un succés certain sur des thèmes ou des mélodies très enfantins ("Ce soir c'est Noël", "Les bottes rouges"...). La chanson plébiscitée par les fans n'est-elle pas "Les bottes rouges" qui raconte les aventures d'un petit garçon à l'école. Ainsi les chansons des Wampas sont une sorte de nostalgie avant l'heure. On a 20 ans et c'est comme si on regrettait déjà de ne plus être un enfant. Mais en même temps on pratique cette nostalgie avec une démarche rock, donc contestataire et donc adulte (remettre en cause les choses consiste à privilégier la réflexion sur la tradition, ce qui est un acte adulte) : il s'agit finalement d'un exorcisme et d'une façon d'assumer ses affects enfantins avec un regard adulte.

5/ Qui sont les fans ?

Public Didier en parle dans plusieurs interview (émission "En juin ce sera bien" du 10/03/1999), les fans sont issus des classes moyennes. Ils ont un niveau socio-culturel relativement élevé, ont pu faire des études supérieures. Ils sont majoritairement blancs, souvent avec des idées humanistes (anti-racisme, non-violence, respect des droits fondamentaux, l'esprit des lumières quoi (Ce n'est pas parceque ces idées sont résumables qu'elles sont de moindre valeur)).

Le public féminin est assez important. Proportionnellement plus que les groupes punk, hard rock ou alternatifs classiques. Les filles viennent en fines connaisseuses aux concerts. Encore une fois l'effet romantique du groupe qui agit. Didier déclarait dans un interview que lorsqu'il écrivait il pensait aux filles.

Exemple de l'influence rarement vu sur le public féminin : les filles sont actives, présentes dans la fosse et n'hésitent pas à monter sur scène.
Les mecs ? Au foyer !!!
Dedicace
Des fans se font dédicacer un t-shirt chez un disquaire d'Annecy en Mai 2000.

Nous sommes loin de l'image de la punkette des années 1977 ou 1986.

En 2000 la fan des Wampas est sexy et bien élevée !

6/ En définitive...
Que retenir du groupe ? :

- le romantisme des Wampas (paroles, mélodies...)
- le côté festif
- l'esprit alternatif (chacun peut s'exprimer en indépendance)
- une musique aux rythmes punk/rock
- le côté délibéremment assumé de paroles enfantines
- l'esprit rock'n roll sixties de la démarche
- une ignorance du star system
- non utilisation du rock élito intellectuel dépressif français
- en parallèle, c'est un groupe joyeux et sain

CCL :
1/ Les Wampas réunissent des gens de tous ages
2/ Les Wampas est un groupe sans sexe
3/ bref, Les Wampas est un sérieux boys band du rock.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste