Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Arctic Monkeys

Membre du groupe : Alex Turner : chant, guitare / Jamie Cook : guitare / Nick O'Malley : basse / Matt Helders : batterie

Arctic Monkeys est un groupe de rock indépendant anglais, originaire de Sheffield et formé en 2002.

Cacher la suite

Lors d'un Noël, Alex Turner reçoit pour cadeau une guitare électrique. Il décide alors de réunir ses amis et de fonder un groupe de rock. Dès les premiers concerts, leur énergie transcende la foule. Le groupe se fait connaître petit à petit grâce à des concerts dans des bars où ils distribuaient gratuitement leurs albums gravés par leurs soins (car ils pensaient que leur musique n'était pas assez bonne pour être vendue). Quelques unes de leurs chansons sont même téléchargeables librement sur le net. Très rapidement le « bouche à oreille » fonctionne, et ils sont ensuite repérés par le label Domino, se faisant ainsi mieux connaître du grand public.

« Working class Heroes» dès le premier album
Leur premier single I Bet You Look Good On the Dancefloor, sorti en 2005 est classé numéro 1 des charts au Royaume-Uni. Le groupe bat alors le record de vente de disques en une heure et en une journée : Ils ont vendu 360 000 exemplaires de leur album Whatever People Say I Am, That's What I'm Not la semaine de sortie, plus que les Beatles et les Hear'Say qui détenaient le précédent record ! Leur succès est marqué par un titre complaisant qui barre la photo d'Arctic Monkeys en couverture du Times du 30 janvier 2006 : « Bigger than Beatles ». Malgré cela les Arctic Monkeys déclarent ne pas aimer la presse, une de leurs devises étant « Don't believe the Hype ». Il faut préciser que pour l'éviter, ils avaient refusé la couverture du NME(New Musical Express) par trois fois.

Crise et doute
Après l'Europe, les Arctic Monkeys s'envolent pour les États-Unis où bien que les fans soient en nombre, les critiques reçoivent plutôt froidement les apparitions du groupe. Cependant la pression pendant la tournée américaine est énorme, surtout pour le bassiste Andy Nicholson, accablé par le rythme de la tournée ; la fatigue lui doit le malheur de se faire écarter du groupe avant la tournée européenne. C'est actuellement Nick O'Malley, un ami de longue date, qui assure la relève. A la même époque, le chanteur Morrissey déclare à propos des Arctic Monkeys qu'« ils n'ont encore rien prouvé».

La confirmation
C'est alors que le groupe sort le 24 avril 2006 un EP de cinq titres, dont quatre inédits intitulé Who The Fuck Are Arctic Monkeys. Le disque reçoit un bon accueil des critiques, parlant de début de maturité par rapport à leur premier opus. D'après le magazine Rolling Stone « afin de battre le fer de leur succès tant qu'il est encore chaud » (n°40 de mai 2006). Le dernier single du groupe continue de confirmer leur énergie mais aussi leur talent d'écriture : Leave Before the Lights Come On s'est hissé directement à la 4e place des charts. C'est de nouveau la consécration, puisqu'ils remportent en 2006 le Mercury Prize et le prix de la révélation britannique aux Brit Awards. En 2007, ils remportent le prix du meilleur groupe et meilleur album aux Brit Awards. Le 16 avril 2007, le single « Brianstorm» aux sonorité plus complexe mais aux rythme résolument trépidant annonce en « force» l'album à venir. Bien reçu à la fois par les critiques et les fans, l'album « Favourite Worst Nightmare» se placera directement à la tête des hit parade anglais! Chose rare dans le monde du rock, la totalité des chansons de l'album se place dans le top 200 grâce au nombre jamais atteint de téléchargements et de pré-commandes. A la mi-2007, le groupe a donc bel et bien confirmé son statut de grand groupe de pop-rock.

Influences
Malgré la fraîcheur de leur son, on peut retrouver les influences des Jam pour leur côté mod et des Clash pour leur énergie. Le groupe associe en fait des paroles d'un réalisme froid et sordide à la vivacité (ce qui n'est pas sans rappeler les Kinks), voire au spasme de leur musique trépidante. Ils ont été assimilés à des « Libertines du nord» et leur style musical s'apparente à du post-punk ou dance-punk. Le batteur, Matt Helders, avoue être féru de Rap tentant ainsi de donner à sa rythmique un côté haché. Il dit aussi s'influencer du batteur des Deftones pour son jeu perfectionné. De son côté, le chanteur et guitariste Alex Turner, semble élargir son panel d'influence après avoir longtemps parlé des Strokes, il cite plus volontiers des groupes plus dansants comme les Clash et Fatboy Slim. Avec la sortie de l'album « Favourite Worst Nightmare» , le groupe cite des groupes plus ancien comme « The Electric Prunes» et « Shocking Blue» révélant que le psychédélisme fait partie intégrante de leur création. C'est justement sur « Favourite Worst Nightmare» que le groupe s'est lancé dans de nombreux effets sonores (cut, bande inversée, destructurée…). Alex Turner mentionne souvent l'influence du cinéma sur l'oeuvre du groupe. On retrouve ainsi des thèmes musicaux rappelant le film « Le Bon, la Brute et le Truand» notamment dans la chanson intitulée « 505 », mais également l'univers graphique de « Charlie et la chocolaterie» à l'image de la pochette du LP.

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?