Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Slipknot

Membre du groupe : Sid Wilson : DJ / Joey Jordison : Batterie / Paul Gray : Basse / Chris Fehn : Percussions, backing vocals / James Root : Guitare / Craig Jones : Sample / Shawn Crahan : Percussions, Backing vocals / Mick Thompson : Guitare / Corey Taylor : Chant

Le chanteur de Slipknot, Corey Taylor, savait que son groupe était destiné à de grandes choses. Il savait aussi que ca ne serait pas facile : « Quand nous avons commencé, tout était contre nous : nous venions de l'Iowa, nous étions neuf, nous portions des masques et des combinaisons et nous jouions du metal. Du metal brutal. »

Cacher la suite

« Il était difficile de faire venir les gens à Des Moines », rajoute le bassiste Paul Gray. « Je ne sais pas pourquoi parce que c'est plutôt un endroit sympa. Mais ce n'est pas évident de faire venir dans l'Iowa des directeurs artistiques blasés de Los Angeles ou de New York. »

« Et puis il y avait tous les détracteurs », rajoute Corey. Ah les détracteurs! Ces personnes qui n'aiment rien de plus que de dénigrer le groupe pour son apparence, à cause des numéros remplaçant les noms ou encore à cause de leurs concerts chaotiques. Certains commentaires sont venus des sites internet habituels ou encore de soi-disant journalistes. Encore plus surprenant : « Les autres groupes aussi s'en prenaient à nous ! », raconte le guitariste James Root. « Quand nous avons joué sur le Ozzfest en 99, j'ai entendu beaucoup de remarques désobligeantes d'autres musiciens. Ils disaient qu'on ne vendrait jamais de disques, qu'on ne durerait pas parce qu'on était trop nombreux, que personne ne voudrait de nous parce que nous n'étions qu'un concept marketing. » Corey ajoute avec un sourire radieux :« La blague s'est retournée contre eux. Notre musique a résisté. Maintenant, nous sommes populaires et ce n'est pas grâce à notre image, c'est grâce à notre musique ».

Aujourd'hui, la plupart des groupes qui dénigraient Slipknot à l'époque ont disparu. En l'espace de dix ans, Slipknot est devenu un des groupes de metal les plus extrêmes. Ils ont sorti 3 albums et 2 DVD, tous au minimum certifiés platine aux Etats-Unis. Ils remplissent les festivals et les concerts dans le monde entier. Et aujourd'hui, ils sortent leur 4ème album intitulé « All Hope is Gone ».

Slipknot est resté le groupe brutal qu'il était au début, mais a cette fois-ci expérimenté et varié les plaisirs, s'éloignant du même coup des clichés du heavy metal. Le groupe continue également à développer l'aspect mélodique des titres, qui est présent depuis leur premier album.
Des titres comme « Sulfur » et « Psychosocial » ont des couplets et des ponts très metal et prennent tout leur sens avec les refrains aériens qui permettent à Corey Taylor d'explorer son amplitude vocale. « All Hope Is Gone » vomit la colère brute, l'agression, la haine et rappelle à quiconque n'en est pas convaincu que Slipknot est un groupe majeur dans le style.

« C'est notre 4ème album, nous voulions faire quelque chose de différent. Tu ne peux pas sortir le même disque à chaque fois. En même temps, tu peux être certain que c'est du Slipknot », ajoute Paul. Corey ajoute : « J'ai hâte de voir les expressions sur le visage des gens quand ils écouteront le nouvel album. Il y a beaucoup de trucs metal sur cet album et ça va en mettre plein la vue à tout le monde. Mais j'ai aussi hâte qu'ils entendent les autres titres de l'album, qui sont plus expérimentaux. Personne ne s'attend à ça. »

La diversité de l'album découle des nouveaux processus de composition et d'enregistrement. Ces dernières années, la plupart des membres ont travaillé sur d'autres projets, dont aucun ne ressemble à Slipknot. Il n'est pas surprenant de découvrir que ces projets ont influencé leur façon de composer. Plus important encore, « All Hope Is Gone » est le premier album auquel tous les membres ont contribué, chacun y apportant quelque chose d'unique. Le groupe a coproduit l'album avec Dave Fortman. « Je pense que chacun a abordé cet album sans a priori. Nous avons écouté les idées de tout le monde, et si ca marchait, tant mieux, si ca ne marchait pas, tant pis », explique Paul. « Cette fois-ci, nous avons essayé de travailler sur les structures des morceaux. A mon avis ça a aidé plusieurs d'entre nous d'avoir d'autres projets musicaux. Composer avec différentes personnes change vraiment la manière de voir les choses, et ça nous a été bénéfique ».
Slipknot a aussi pris la décision de ne pas enregistrer à Los Angeles, comme pour les précédents albums, mais à la maison, dans l'Iowa et on peut voir la différence. « Nous avions plus de temps et d'énergie pour essayer des choses en studio. J'ai trouvé plus de sons de guitares que jamais », raconte James.

Alors que la raison d'être du groupe reste la musique, son moteur est définitivement la scène. Aujourd'hui, Slipknot joue dans des stades, mais le groupe a développé son talent en écumant les salles du Midwest, petites ou grandes. « Les premiers concerts étaient difficiles, mais j'adorais les petites salles. Il y avait quelque chose d'intime. C'était comme les concerts de punk old school quand j'étais ado », rajoute Paul.

Exister depuis 10 ans est un exploit pour n'importe quel groupe. Avec Slipknot, ça tient encore plus du miracle. Les diverses personnalités se confrontent souvent, les projets personnels abondent et sur scène les bagarres sont fréquentes. Et pourtant, année après année, album après album, les 9 reviennent toujours. « Nous sommes tous liés par la haine. Parfois, nous nous détestons les uns les autres, parfois nous détestons le monde, parfois nos propres vies. Mais quand on se retrouve, quelque chose de spécial se passe et nous en tirons toute cette énergie », raconte Joey. « De plus, nous pensons que Slipknot est le groupe qui va nous permettre de dominer le monde. »

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?