Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


Megadeth

Membre du groupe : Dave Mustaine : Guitare et Chant / Shawn Drover : Batterie / Chris Broderick : Guitare / James LoMenzo : Basse

Dès le début de « Sleepwalker », premier titre d' « United Abominations », on ne peut se méprendre sur les intentions de Dave Mustaine et Megadeth: délivrer rien moins qu'un réveil brutal, détonnant et inspirant le respect à la communauté heavy metal. Wake Up, Dead! Megadeth est de retour et compte bien remuer son monde avec une piqûre d'adrénaline qui réveillerait un mort.

Cacher la suite

« United Abominations » contient un arsenal d'armes tranchantes comme dans aucun autre album de heavy metal auparavant. L'agression brute et venimeuse de « Killing is My Business...And Business is Good! » la morsure politique et la rancœur de « Peace Sells...But Who's Buying? », la noirceur qui habite « So Far, So Good...So What! », l'avalanche de riffs affûtés de « Rust in Peace », la composition pure de « Countdown to Extinction » et l'auto-exorcisme de « Youthanasia » et de « Cryptic Writings » se fondent en un album qui laissera des traces dans la carrière du groupe. « C'est une sorte de défibrillateur pour la communauté métal », dit Dave avec son sourire si caractéristique. « Quelqu'un doit se jeter à l'eau, refaire des solos comme avant et jouer des rythmes heavy enregistrés live en studio, parce que ça ne doit plus être les mêmes six secondes reproduites 300 fois. Il fallait que quelqu'un le fasse à nouveau. » Et qui mieux qu'un de ceux qui ont inventé le style ? Un style né de l'union entre AC/DC, Led Zeppelin, la New Wave of British Heavy Metal et le punk rock dont l'influence est toujours évidente. A propos d'un récent concert de Megadeth, Ben Ratliff du New York Times écrit: « Mr. Mustaine est un des inventeurs du speed-métal, et ses riffs sont entraînants. Penché sur sa guitare, ses longs cheveux blonds ondulant, il donne à ses solos l'impression d'une lutte avec la musique, mêlant chaos et agressivité. » (9/30/06). Le jeu de Mustaine réside dans une certaine façon d'attaquer son instrument, d'ouvrir la bouche pour dire ce que tout le monde pense, quelles qu'en soient les conséquences, d'aller de l'avant et d'éviter les obstacles. Ceux qui ont été un jour ou l'autre rejetés ou ont échoué se sont ralliés à lui depuis des décennies. Après une brève expérience vers quelque chose de plus commercial sur le bien-nommé « Risk », Mustaine a commence à revenir à ses premières amours afin de reconquérir son trône avec « The World Needs a Hero » et le tour de force très bien accueilli qu'a été « The System Has Failed » en 2004. Ce qui avait commencé comme un projet solo s'est transformé en la réponse aux prières des vrais fans de Megadeth. Comme l'a pertinemment analysé le magazine américain Revolver : « « The System Has Failed » est l'album le plus revanchard, émouvant et musicalement complexe de Megadeth depuis « Countdown to Extinction » en 1992…il est clair qu'ils ne sont pas juste de retour, ils sont parano, énervés et motivés pour tout détruire. » (septembre 2004). Et aujourd'hui avec « United Abominations », les frères Drover (le guitariste Glen et le batteur Shawn) et le bassiste James LoMenzo, tous trois au top, Megadeth atteint de nouveaux sommets. « C'est vraiment revigorant de se remettre à jouer du thrash et du speed métal, » s'enthousiasme Mustaine. « J'ai commencé à jouer ce style de musique parce que j'aimais la sensation que cela me procurait. Quand j'ai commencé à changer d'orientation musicale sur « The World Needs a Hero » et « The System Has Failed », il est devenu évident que j'avais pris mes responsabilités. » Avec des ventes mondiales proches des vingt millions d'exemplaires, un site internet qui a sans aucun doute été le premier vrai site rock n' roll, plusieurs albums considérés dans le monde entier comme étant les meilleurs albums de métal de tous les temps et le Gigantour, fameux festival itinérant dont il est à l'origine et où il a joué en tête d'affiche en 2005 et 2006, Dave Mustaine est une légende. Le groupe continue à innover et à être une inspiration avec des titres extraits de « United Abominations » tels que « Pray for Blood » et « You're Dead ». Le rock aux phrasés rap est mort. Le neo-metal c'est du passé. Et une fois que tout le monde aura eu une copie de « United Abominations » entre les mains, tout ceux qui essaient de sonner heavy metal mais n'arrivent pas à s'en approcher disparaitront. « United Abominations » bénéficie considérablement des sessions d'enregistrement avec l'acolyte de toujours Jeff Balding et le légendaire Andy Sneap. Le don de Mustaine pour critiquer avec franchise le lent déclin moral de la société est plus acerbe que jamais, que ce soit sur « Blessed are the Dead » inspiré de l'Apocalypse ou « Amerikhastan », pure fiction inspirée de la série à succès de la Fox « 24 heures » avec Keifer Sutherland, qui attisera forcément les débats. « Si tu fais de la bonne musique, tu peux dire à peu près ce que tu veux et [sur cet album] j'ai quasiment dit tout ce que j'avais envie de dire », dit l'homme qui a couvert la Convention Nationale du Parti Démocrate pour les MTV News. « J'ai déjà dit ce que je pensais des Nations Unies. J'ai aussi dit ce que je pensais de la conspiration du Nouvel Ordre Mondial. J'ai dit ce que je pensais de l'ignorance et de l'apathie de ceux qui dirigent le pays et qui ne font rien d'autre que le laisser partir à la dérive. » « Il est bon d'appliquer la liberté d'expression, de réunion, de la presse, de culte, sauf quand cela vous rend impopulaire », dit Mustaine avec une pertinence toute particulière. « Quand quelqu'un s'élève pour ce qui est juste, il est fort probable qu'il devienne impopulaire. Je ne suis pas quelqu'un de très apprécié. Je suis connu mais surtout pour mon mauvais caractère. » Avec « United Abominations », il est clair que Megadeth a atteint un nouveau sommet, comme le montrent les guitares acérées, la franchise des paroles, les compositions structurées et accrocheuses. « Je sais que certaines personnes ont des préjugés sur ce style de musique », ajoute Mustaine. « Mais je suis prêt à me battre pour avoir de bonnes réactions du public. Je peux vous dire sans aucun doute que j'ai très certainement fait là le meilleur album de Megadeth de tous les temps. »

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste