Musique
Le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!!
Login :


Mot de passe :


Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
Login :


Mot de passe :


Re-entrez le mot de passe :


E-mail :


Veuillez recopier le code sur l'image:
???


Erreur dans le login et/ou mot de passe

Vous n'êtes pas connecté car votre compte n'est pas activé.


High Tone

Membre du groupe : Lionel Dumas : samples, platines / Dominique Peter : batterie, programmation / Julien Oresta : guitare, fx / Antonin Chaplin : clavier, fx / Fabrice Oresta : basse, Korg MS-20 / Nicolas Thiry : vidéo

Héritiers irrévérencieux de Lee Scrach Perry, biberonnés au rock steady le plus roots auxquels ils accommodent leur univers où s'entrechoquent cordes, percussions et samples, les High Tone jouent depuis 10 ans l'école buissonnière de la scène dub française.

Cacher la suite

L'école buissonnière, c'est le nouveau souffle pour emprunter des chemins de traverse, à puiser dans la tradition et les codes musicaux une voix singulière, prompte à satisfaire les puristes et à attirer les cousins germains de l'électro et de la world. "Les racines, c'est (aussi) ce qu'on en fait" : tel pourrait être l'adage de ce quintet lyonnais qui s'affranchit de la tutelle parfois encombrante de la recherche d'un son "vintage" pour emmener le dub classique sur les rivages de métissages inattendus. Plutôt que la médiation des machines, les cinq Tone ont fait le choix d'une formation live guitares / basse / batterie / DJ / claviers pour donner à leur son cette texture organique.
Au cours des années et des albums (quatre à ce jour depuis 1997, et des cross-overs avec d'autres poitures de la scène dub tels que Zenzile et Improvisators Dub), High Tone a laissé entrer dans son dub distorsions soniques, gimmicks hip hop, rythmiques down tempo pour affirmer un son reconnaissable entre tous. Un parcours artistique où la prise de risques côtoie une efficacité indéniable et une adhésion publique renforcée par des lives monumentaux, appuyés par un univers graphique racé (par un des membres de Komplex Kapharnaüm, collectif artistique de rue qui métamorphose l'espace urbain avec maestria). Un parcours très proche des "presque-jumeaux" Ezekiel (également signés sur le label Jarring Effects), avec qui ils partagent l'étendard d'un dub français hybride et hypnotisant, riche et rigoureux. Au long d'albums colorés et riches en surprises, les cinq Lyonnais invitent l'auditeur à un voyage bigarré, étrange interface entre tradition et modernité.
Le petit dernier, "Underground Wobble", reprend là où "Wave Digger" (2005) en était resté. En poussant le "bouchon" encore plus loin. Les percussions s'emballent, les guitares sont plus incisives et métalliques que jamais, les ambiances orientalisantes nous invitent au voyage, avant une nouvelle plongée dans une électronique industrielle métissée de break beat... le dub (ou novo dub selon l'expression consacrée) devient gourmand et s'abreuve sans complexes de ces nouveaux terrains de jeu. "Underground Wobble" tutoie tour à tour la verve d'un Amon Tobin (Speed 110), la frénésie d'un Prefuse 73 (Freakency), les méandres d'un Massive Attack période "Mezzanine" (Understellar), la jungle d'un Goldie grande époque... L'opus alterne morceaux lorgnant vers une matière électro abrasive et pistes plus proches des premières amours reggae. Un coup à dérouter les fans ? Non, car l'essence même d'High Tone reste prégnante : un son plein et riche, des mélodies hypnotiques, une facilité désarmante à pratiquer le mélange des genres pour créer le leur. La High Tone "touch" est résolument en marche. (Propos de Xavier Queron)

Notulus
Notulus
0 vote(s)
Votes
  
Veuillez patientez quelques instants...
Loading...

Merci de vous connecter pour poster un commentaire.


Login :     Mot de passe :     Se souvenir de moi


Mot de passe oublié?
   Pas encore inscrit?



Contacter la rédaction Vignette_artiste
Site internet / Myspace

Vignette_artiste